lundi 29 octobre 2012

On ira tous au Paradis.

Je me prépare. Cela pourrait paraitre morbide. Certains pourraient penser que je la pousse dans la tombe mais et alors? Ceux la ne peuvent imaginer à quel point je l'aime. A quel point elle va me manquer. Et le seul fait d'y penser me fait si mal que je n'ose imaginer comment je réagirai vraiment.



Quand on est enfant on a tendance à penser que les gens qu'on aime sont éternels. Que rien ne changera jamais. Qu'elle sera toujours là devant la porte sourire aux lèvres pour m’accueillir. Qu'elle saura toujours que mon thé préféré est le thé des citrons du jardin. Que je viens me glisser la nuit dans son lit pour lui chochotter mes peurs et pleurer doucement.
Mamie. Tu m'avais dis une fois que si je ne parlais pas, si je gardais tout en moi et bien je finirai par étouffer! Tu avais tellement raison. Parler m'a libérée d'un grand poids. Je ne suis pas sure que tous ont en revanche apprécié.
J'aimais tellement ton rire et j'aimais rire avec toi.

Ou sont passées tes robes et tes chapeaux? ceux que tu mettais pour la messe. Tu ne sais pas que le citronnier à été coupé. Tu n’accueilles plus personne à la porte. Tu ne réponds plus au téléphone.
Je ne t'en veux pas seulement tu me manques.

C'est difficile pour moi d'être celle des deux qui se souvienne de tout. De ne plus pouvoir partager avec toi mes secrets. Tu étais ma confidente ma meilleure amie et tu es encore là pourtant tu es partie.
Je ne sais plus comment être proche de toi quand la mer nous sépare moins que cette maladie.

Je t'aime mamie, jusqu’à ce que moi aussi j'oublie.

Vous pourrez lire plus de pavés chez:

Marie Grain de Sel, Il est noir? La question se pose...souvent

Linosqui, Double Pavé, le laisser pleurer et l'enfant roi


12 commentaires:

  1. oh c'est trop beau, très émouvant...maintenant j'habite à 6 km de là ou vivait ma grand mère et je pense très souvent à elle. Elle n'a jamais connu mes enfants (enfin avec la maladie d'Alzheimer elle a vu mon premier mais ne l'a jamais reconnu...). Je repense souvent avec nostalgie à mes étés avec elle. Les parties de scrabble, le tricot qu'elle m'apprenait à faire, les tisanes au tilleul et les longues soirées à discuter sur des chaises dans la rue avec ses voisines.....

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau et triste à la fois.....Je t'envoie plein de câlins.....

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'as mis la larme à l'oeil...je souhaite que ta Mamie aille mieux, et je t'envoie plein de bises réconfortantes!

    RépondreSupprimer
  4. Bel hommage ... ma Mamie a moi est partie très très tôt un premier de l'an... du coup je n'appelle jamais personne pour souhaiter la bonne année !

    RépondreSupprimer
  5. Vu que ma mamie a moi est partie il y a tout juste un an et que je la pleure encore certains soir, vu que ma tante m'a aussi oublé, qu'elle ne sais plus ni mon nom ni qui je suis, et qu'elle aussi bientôt elle s'envolera aussi vite que sa mémoire... alors oui, je pleure de ton texte, de ton post... Merci...

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi qui ai perdu ma grand-mère cette année, ce texte me parle particulièrement. C'était une personne d'une énergie incroyable et d'une joie de vivre contagieuse. Elle me manque terriblement et laisse un vide immense...

    RépondreSupprimer
  7. ton billet m'a bouleversée... car j'aurai pu l'écrire.
    Mamie... ma meilleure amie, celle qui m'a élevée, bercée, rassurée, celle qui me chantonnait tout bas plein de jolies chansons pour m'endormir... Mamie...
    Mamie qui est partie avant son corps, mamie qui a pleuré si souvent dans ses moments de lucidité, mamie qui était si loin alors que dans mes bras...
    je m'étais préparée et pourtant quand cette année, le 2 juillet, mon téléphone a sonné j'ai su que jamais je ne serai prête. elle me manque tellement
    tu as raison de te préparer mais surtout, profite. touche la, embrasse là, respire la et parle lui. beaucoup... dis tout ce que tu as à dire car je suis sure que dans son coeur elle comprends tout
    courage...

    RépondreSupprimer
  8. Alex MissAlex31/10/2012 21:58

    Oh là là, ton billet me fait penser à la mienne aussi...il va y avoir 2 ans le 6 novembre qu'elle est partie et elle me manque affreusement...elle m'a "envoyé" le plus beau des cadeaux, ma fille Romane mais j'aurai tellement aimé qu'elle la connaisse.
    Plein de gros bisous et profite, le temps passe vite et n'oublie pas de lui dire que tu l'aimes et que tu es fière d'être sa petite fille. Bon courage et pleure si besoin, ça fait du bien.

    RépondreSupprimer
  9. Merci ! La mienne est partie le 21 septembre de l'année dernière et pareil à cause de la maladie elle n'a pas connu ma fille et n'a pas assisté à mon mariage .... J'en pleure encore !

    RépondreSupprimer
  10. Merci ! La mienne est partie le 21 septembre de l'année dernière et pareil à cause de la maladie elle n'a pas connu ma fille et n'a pas assisté à mon mariage .... J'en pleure encore !

    RépondreSupprimer
  11. nos mamies nous manquent parce qu'elles étaient douceurs,bonheurs,sourire et tellement caline ma mamie n'a pas connu ma petite dernière et parfois je l'imagines la serrant dans ses bras et me dire en italien "comé sei bella é comé ti amo" ça me foutait un bordon pas possible mais maintenant c'est comme si je la faisait vivre encore un peu

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...