vendredi 24 mars 2017

La Belle et la Bête 2017, mon avis, ma critique

Disney n'en finit plus des remakes! Après Alice au Pays des Merveilles, Peter et Eliott le Dragon, Cendrillon, Maléfique et Le livre de le Jungle, La Belle et la Bête est sorti sur nos écrans le 22 Mars dernier. Je dois dire que je suis assez friande de ces sorties. J'adore l'univers Disney, j'adore voir et revoir ces histoires et quoi de mieux que des films en prises de vue réelles avec des acteurs pour s'immerger encore plus dans ces univers fantastiques?



J'ai eu chance d'assister il y a plus d'un mois déjà à l'avant première mondiale du film. Une magnifique soirée durant laquelle nous avons eu la surprise de voir le casting du film. Alan Menken le fameux compositeur oscarisé auteur des plus jolies mélodies des films Disney. Mais aussi Emma Watson qui incarne La Belle, Dan Stevens Le Prince Adam et aussi La Bête, Luke Evans qui est Gaston, Josh Gad le Fou ... Une magnifique surprise dont Disney à le secret. Nous avons pu entendre leur avis sur le film et je dois dire que ce moment d'échange fut très éclairant.
Nous avons très vite compris l'orientation donnée au film et surtout la force du personnage de Belle. Il ne s'agissait pas de faire une simple redite du film d'animation mais d'aller plus loin en montrant à l'image une jeune fille forte, intelligente à la recherche de l'amour mais aussi de la liberté.









Synopsis

À la fin du XVIIIe siècle, dans le château proche d'un petit village français, vivait un jeune prince capricieux, égoïste et insensible. Pour avoir refusé un abri à une fée déguisée en vieille mendiante, il est condamné à vivre sous l'apparence d'une bête monstrueuse jusqu'à ce qu'il puisse aimer une femme et s'en faire aimer en retour, ce qui le délivrerait du sortilège qui a frappé son château et ses habitants. Mais les années passent et la Bête perd peu à peu tout espoir de rompre un jour la malédiction.
Au village vit une belle jeune fille, rêveuse et romantique, nommée Belle. Courtisée par un arrogant chasseur nommé Gaston, qu'elle considère comme grossier et vaniteux, elle aide son vieux père nommé Maurice, un inventeur fantasque qui se perd dans la forêt et se réfugie dans le château de la Bête. Belle part à sa recherche, et conclut un pacte avec la Bête : la vie de son père contre la sienne. Prisonnière à son tour, elle découvre un monde magique et découvre peu à peu la Bête sous un autre jour.

Mon avis

Le film s'ouvre avec la traditionnelle scène de la malédiction du Prince égoïste. J'ai adoré cette scène parce qu'elle introduit  déjà des données que ne proposaient pas les autres versions du conte. L'idée de la malédiction de la mémoire. Les gens du château son punis à la fois par leur métamorphose qui accompagne celle du Prince mais aussi par la rupture d'avec leurs proches. Ces derniers qui vivent dans le village de Belle, n'ont plus aucun souvenirs d'eux. Une punition terrible pour ceux qui n'ont rien fait pour changer le cœur de leur Prince. On comprend ainsi encore plus leurs motivations et leur désir de briser le sort.

Cette occasion il vont l'avoir et la saisir quand désirant sauver son père prisonnier du château, Belle la fille de l'inventeur du village pousse la porte de la demeure maudite.
La jeune fille incarnée par Emma Watson est bien entendu charmante mais elle est surtout très brave, intelligente et insoumise. Les scènes du village nous permettent de la découvrir. Elle apparaît jupon relevé sur le côté comme une pirate sur le pont d'un bateau. Elle fend la foule plongée dans un roman de cape et d'épée ironisant sur les petites habitude du village ennuyeux dans lequel elle vit. On la découvre avide de lectures romantiques avec une envie en demi teinte de croiser un vrai prince charmant et de vivre une belle aventure amoureuse mais elle reste la fille qui apprend à lire aux petites filles alors que c'est interdit. On la voit se faire bousculer par les villageois. Elle n'est pas seulement la fille de l'inventeur elle est elle même un inventeur et l'assistante de son père, clairement en décalage avec les autres jeunes filles du village.


Gaston est mon personnage préféré. J'adore ce type tellement narcissique qu'il en frise le ridicule, prêt à toutes les bassesses pour obtenir ce qu'il désire. Trop bête pour comprendre que la fille n'est pas pour lui. Ces défauts sont accrus dans le film. Il est terriblement odieux mais si on y réfléchi bien c'est un peu grâce à lui que l'héroïne comprend ses véritables sentiments.

La Belle et la Bête est un film magnifique et aussi merveilleux qu'on peut s'y attendre mais il aussi parfois très sombre avec quelques scène de bagarre et d'attaques d'animaux. Je le déconseille aux enfants sensibles qui pourraient être heurtés par la mort ou les animaux sauvages.

La Belle et la Bête c'est aussi pour le première fois chez Disney l'apparition d'un personnage ouvertement homosexuel. Le Fou est en effet clairement attiré par Gaston et j'avoue que cela m'enchante! Il était clairement temps que Disney s'engage dans cette voie et donne à ses personnages une dimension moderne.

Ce que je n'ai pas aimé

Si j'ai adoré le film, il y a bien quelques points qui m'ont déplu. 
Je n'ai pas apprécié la robe de bal jaune en Organza. Cette robe est tout de même une des plus belle robe de bal du panthéon de princesses Disney... Et là je suis restée un peu sur ma faim. Cette robe manque cruellement de magie, de gonflant et de princesse powaaaa ! Sérieusement les gars vous aviez si bien réussi dans Cendrillon! Il s'est passé quoi?

Il y a aussi ce Prince qui une fois qu'il n'est plus la Bête perd un peu beaucoup beaucoup de sa superbe. Bon bien entendu les costumes respectent l'époque mais il a quand même l'air assez ridicule à la fin avec tous ces rubans et ses talons et ses boucles de cheveux.

Ce que je préfère dans le film

La personnalité de l'actrice qui crève l'écran. Elle est tellement Belle et Emma en même temps. Si j'avais regardé le film d'animation avec des yeux d'enfant, j'ai vu le film avec des yeux de maman. Je n'ai pu m'empêcher de penser que j'aimerais que mes filles lui ressemblent. Tellement de personnalité et de passion dans cette jeune fille. Rejeter une position certes rassurante pour rester fidèle à elle même. Sauver son père et renoncer à ce à quoi elle tient le plus: sa liberté. Tomber amoureuse malgré les apparences. Accepter de faire des concessions quand il faut et suivre son cœur. 

costumes DisneyStore offerts par Disney Company



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 mars 2017

Ce que je ressens en tant que femme en ce 8 Mars 2017

A l'occasion de la journée des droits de la femme je me devais de reprendre la plume.
Je suis un peu moins présente sur mon blog depuis quelques jours. J'ai toujours autant de choses à vous dire. Rassurez vous. Mais voilà j'en ai de moins en moins le temps.  Le temps... Cet ennemi que je ne pourrai jamais dompter. Je suis une femme occidentale et comme toutes les femmes actives et mères de ma génération je cours après le temps!
Entre les enfants, le travail, les activités inhérentes à ces deux premiers postulats: réunions avec les parents d'élèves, rendez vous chez le docteur, l'orthophoniste, rencontre avec les professeurs, activités extrascolaires sans parler des sacro saintes balades culturelles et aventures pour qu'ils ne finissent pas comme des sauvage. Il faut encore ajouter à tout cela les horaires de boulot, les debrief avec l'équipe, les coup de fil, le checking des mails... Mais puisque je suis une femme je dois encore gérer mon foyer: paiement des factures, lecture du courrier quotidien, approvisionnement en produits frais et donc courses quotidiennes pour remplir les placards, ménage, repassage, rangement de la maison et puis hein vie sociale! Il faut quand même voir les copines...
Dans tout ça comme presque toutes les femmes de ma génération, je dors très peu et surtout d'un sommeil sans rêves (trop occupée à repasser en mémoire tout ce que j'ai oublié de faire la veille!).
Le plus idiot dans tout cela c'est que j'aime ma vie. J'adore ma vie. Malheureusement l'ombre au tableau c'est que je suis une femme et que tout cela ne représente rien aux yeux de la société dans laquelle je vis. Blagues graveleuses des hommes, salaires revu à la baisse depuis que j'ai des enfants avec toutes les humiliations quotidiennes liées à la maternité qui m'ont poussé à devenir mon propre patron.
Quiproquos quotidiens avec les enseignants de mes enfants pour qui ne retiennent dans le terme travail à la maison que "à la maison".

J'ai souvent très peur de ma vieillesse. J'ai peur de la précarité. Je sais très bien que je gagne moins que mon mari et que malheureusement ma retraite sera dérisoire comparée à la sienne.
Face au cout de la vie qui ne cesse d'augmenter que sera ma vie en fin de vie?
Je croise souvent dans la rue des petites mamies qui font les poubelles ou la manche. Des mamies qui ramassent les fruits abimés au marché. Celles qui vous demandent une pièce pour pouvoir acheter un peu de viande. Aujourd'hui j'ai discuté longuement avec une dame qui après avoir travaillé toute sa vie cache à ses enfants sa grande précarité. Elle vit d'échantillons et de rebuts... La vie est dure mais il me semble qu'elle est en plus très injuste si on a la malchance de naître femme sur Terre.

Je voudrais clore mon article sur une note positive en vous parlant de Sophie qui travaille chez Carglass. Je vous précise que cet article n'est pas sponsorisé.


Sophie travaille depuis 4 ans chez Carglass. Elle intègre l’entreprise en 2013 en tant qu’assistante au centre de Vaulx-en-Velin. Elle avait suivi des études de droit avant d’intégrer Carglass. Voyant qu’elle n’avait pas d’opportunités dans ce secteur elle postula comme assistante de centre. Elle ne restera que 7 mois à ce poste puisque son responsable de région lui proposera très rapidement le poste de chef de centre à Bourg-en-Bresse.
Après une formation théorique et pratique de près de 2 mois, elle devient donc chef de centre et gère 1 centre Carglass et 2 Carglass mobile (Ces structures ont la particularité de ne pas héberger d’atelier. Elles sont dédiées aux interventions à domicile ou sur le lieu de travail).

Aujourd’hui Sophie manage une équipe de 8 hommes : 7 techniciens vitrage et 1 adjoint chef de centre.
Au début, quand Sophie a pris ses fonctions en tant que chef de centre, son équipe « l’a testée ». Elle était jeune, 24 ans à ses début et c’était une femme, ils n’avaient pas l’habitude. Jusqu’à présent leur manager avait toujours été un homme, elle a pourtant vite été intégrée et respectée.

Etre une femme dans un milieu d’homme ne constitue pas un frein pour elle, « si on affirme ses compétences et fait preuve de ténacité ». Par contre il faut savoir s’imposer dans un milieu très masculin. Tout se joue sur le terrain, c’est pourquoi il faut s’affirmer dès le début. Il est également important de favoriser les échanges avec les équipes en étant à leur écoute.

Etre une femme à ce poste a aussi des effets très bénéfiques sur l’équipe : adoucir les esprits et parfois les mentalités ! Et sur les clients qui ont des attentes : être écoutés, rassurés…etc sont autant de qualités dont Sophie est dotée pour entretenir de bonnes relations avec ses clients et leur apporter des explications claires.
Les clients quant à eux ont encore parfois quelques a priori car ils ne s’attendent pas à ce qu’une femme soit chef de centre chez Carglass. Ils disent par exemple à l’adjoint de Sophie « j’ai vu avec votre secrétaire » en parlant de Sophie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 18 février 2017

#concours Le Salon International de l'Agriculture avec Pavillon France, les produits de la pêche française

Le Salon International de l'Agriculture se tiendra cette année du 25 février au 5 Mars au Paris Expo de la Porte de Versailles.
Cette année j'ai la chance d'y prendre une part plus active que lors de mes précédentes visite.

Je vais rejoindre comme d'autres blogueurs, le temps de ce chouette salon, la Team du stand Pavillon France. A l'occasion d'un battle de cuisine en live d'une durée de 45 minutes moi et d'autres blogueurs défendrons les couleurs de la pêche française et surtout montrerons aux visiteurs que cuisiner du poisson ce n'est pas la mer à boire.

Comment ça va se passer?
J'affronterai un blogueur autour d’un panier mystère dans lequel j'aurai un produit de la mer de saison…. et des matières premières de saison. Il me faudra élaborer ma recette et la réaliser sous les yeux des visiteurs.
A l'issue des 45 minutes d’épreuves, un jury composé de Chefs Pavillon France et de 4 visiteurs choisis dans le public rendra son verdict et décidera de sa réalisation préférée en goûtant nos assiettes dressées et nos verrines.

La pêche française génère un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d'euros, et l’aquaculture (production de poissons, coquillages, crustacés, algues) environ 700 millions. Pêche et et conchyliculture réunies font vivre plus de 30 000 personnes. La France est aujourd’hui le 4e producteur européen de produits de la pêche, derrière l’Espagne, le Danemark et le Royaume-Uni. Elle est le premier producteur européen d’huîtres, et le 4e au monde. Le littoral hexagonal est riche de plus de 200 espèces de poissons, coquillages et crustacés. La métropole compte 4600 bateaux de pêche et les 2900 poissonneries du pays représentent près de 7 500 emplois. Il est important aujourd'hui de défendre notre pêche française!

La stand Pavillon France sur le Salon International de l'Agriculture:

Un stand de 300 m2 pour valoriser les produits français 


Pour la troisième année consécutive,
la marque «Pavillon France», qui regroupe tous les acteurs de la filière pêche, propose un vaste stand pour mieux faire connaître les produits issus de nos côtes (Hall 4, allée B, stand 46). A travers un parcours pédagogique de neuf étapes, petits et grands sont plongés dans le monde marin. De l’aquarium à l’assiette en passant par la criée, c’est l’occasion de comprendre les métiers de la pêche.
Le but est aussi de mettre fin à certaines idées reçues telles que «le poisson ça sent mauvais, c'est plein d'arêtes et c'est compliqué à préparer». «Il existe une réelle méconnaissance du consommateur, déplore Emmanuelle Sauvion Thiercelin, déléguée générale de 
Pavillon France / France Filière Pêche. Le Salon est un moyen d'avoir un contact direct avec le grand public et les familles. On met l'accent sur la facilité de préparation du poisson, la variété de l'offre française et le coût accessible de certaines espèces, qui dépend des saisons.»

Chaque jour, du 28 février au 6 mars 2016, une région de France viendra présenter ses spécialités. Des poissonniers «Meilleurs ouvriers de France» animeront des ateliers et des démonstrations. Enfin, tous les après-midis à 17h30, une «criée aux questions» sera organisée. Les gagnants pourront repartir avec du poisson frais du jour.

Comme de bien entendu Pavillon France à décidé de vous gâter en vous offrant des goodies et des entrées pour le salon!
Pour tenter de gagner il vous suffit de répondre à cette question en commentaire :
Pays de pêche et de ports, la France compte plusieurs milliers de kilomètres et de ports. Combien exactement?
La réponse se trouve bien entendu sur le site de Pavillon France.


Le gagnant  remportera  Le livre de Jean-François Piège + goodies Pavillon France et deux entrée pour le Salon.

Vous pouvez jouer du 20 au 22 Février 2017 minuit heure de Paris.
Bonne Chance!
Le gagnant est Alrick. Merci d'avoir joué!


Rendez-vous sur Hellocoton !

La tendance Boho Garden ou Urban Jungle c'est quoi?


 Ce sont des vrais ? …
Rassurez-vous ! Toujours aucun rapport à mon anatomie. Ce dont parlent mes hôtes ? Mes plantes évidemment ! Cela ne vous semble pas évident car vous n’êtes jamais passé chez moi. Je possède une plutôt sympa collection d’orchidées et de plantes vertes. Des plantes tropicales, des plantes exotiques. Des plantes pas courantes. Mes amours, mes chéries, toutes plus jolies les unes les autres.
Ce n'est pas seulement une déco, c'est un art de vivre ! Il est loin le temps ou plantes vertes rimaient avec tristesse.



La tendance Boho Garden ou plus communément qualifiée d'Urban Jungle fait fureur depuis quelques années déjà. Elle ne consiste pas comme on pourrait de prime abord le penser à accumuler des plantes chez soi. C'est bien plus complexe que cela.
Ce style mélange allègrement les éléments de décoration vintage, les éléments jungle book et une collection de plantes vertes principalement d'origine tropicale. L'ensemble doit dégager, quitte à flirter avec le kitch, une impression de dépaysement. Il s’agit de recréer une nature mise en scène et fantasmée.

L'objectif est d'être original ? Mais comment faire à l’heure du presque tout réalisé en série et du tout Ikea ?
C'est clair ! Il plus aisé d'avoir une déco qui ne ressemble à aucune autre quand on expose des pièces vintage dénichées dans d'obscurs vide greniers et que l'on remplace les traditionnels bibelots par des plantes de collection, rares qui n'ont bien entendu rien à voir avec le rosier de tata Lulu. Bon okay j’avoue que ça marche aussi pour les rosiers.
Cela donne des intérieurs loufoques, pleins d'accumulations maniaques. Une vision proche des cabinets de curiosité du 19e siècle, un style très maison coloniale.

Les pièces phares de ce style :

Les plantes rares
Vous l’aurez compris, il ne suffit pas d’aller chez carrefour et d’acheter toutes les plantes qui vous tombent sous la main. Pour adhérer à la tendance Urban Jungle vous devez devenir un réel amoureux de plantes et pas n’importe lesquelles. Des plantes belles visuellement avec une texture et une grâce. Des plantes qui suivent un carnet de tendance et qui sont plus ou moins rares et recherchées ! Vous exposerez donc fièrement vos Pilea Peperomioides sous globes. Vous ferez admirer la splendeur de vos bégonias maculatas, wightii ou rex en floraison. Vos ceropegia, vos dioscorea… En place du traditionnel vase Ming vous aurez vous un magnifique Monstera Deliciosa et quelques Oblica dont les lianes se balancent sur vos étagères (vintage) !

mama petula paris
Les plantes sont des organismes vivants alors sachez que succomber à cette tendance vous obligera si vous n’avez pas la main verte à le devenir. Ne pas oublier d’arroser vos plantes, de les transplanter, leur donner assez de soleil et d’engrais. Vérifier qu’elles n’attrapent pas de pucerons, cochenilles et autres champignons. Ce n’est pas si difficile, mais si vraiment vous n’avez pas la main verte sachez que suite à l’émergence de cette tendance de nombreuses aides ont fait leur apparition.

Cela commence par des livres dédiés. Des livres qui vous donnent de précieux conseils et des astuces pour vous occuper de ces plantes d’intérieur.  
Ils ressemblent à ces livres que vous trouviez chez vos grands parents, pleins de calendriers avec les cycles de floraison, les indications sur l’arrosage des espèces. Puis surtout, pleins, pleins de dessins qui vous donneront envie d’acquérir toujours plus de plantes.




Vous pourrez facilement trouver ces livres en ligne ou dans les magasins de jardinage.
Moi j'ai fait le choix de m'en procurer un vintage. Je l'adore! Il est plein d'anciennes gravures et de vieilles photos. Ma madeleine de Proust.


Des concept store végétaux.
Ces magasins d’un genre nouveau surfent sur la tendance Urban Jungle qui fait fureur dans les grandes villes. Vous les trouverez essentiellement dans les métropoles attractives.  
Véritables petites pépinières, ils sont tenus par de vrais jardinier (un métier qui se perd malheureusement). Ces professionnels connaissent les espèces, l’art de s’en occuper et surtout ils pourront vous conseiller dans vos achats ou l’entretient de vos plantes.
Rendez-vous si vous êtes sur Paris chez Mama Petula aux Grands Voisins du côté de Denfer Rochereau pour faire le plein de plantes tendances (en bonne santé) mais surtout faire rempoter vos plantes (si si !) .





Ces jardinières vous diront pourquoi votre Pilea perd toutes ses feuilles ou pourquoi votre Monstera est si petit. Prévoyez de la monnaie, ils ne prennent pas les CB.

Vous trouverez aussi de jolies plantes et de la déco vintage chez Les Fleurs passage Josset et rue trousseau dans le 11e


ou Welcome Bio Bazar rue Boulle à Bastille.


Encore envie de plantes ? Allez voir Christian à Belleville dans sa jardinerie : Jardins et collections 100 boulevard de Belleville dans le 20e ou prenez la direction du Marché aux fleurs sur l'île de la cité: c'est magique!

Si vous êtes aux Pays Bas rendez-vous chez Groene Vingers Delft (littéralement : les doigts verts) Burgwal 23 Delft ou chez My DEER’s , Schagchelstraat 12 Haarlem.


Si vous êtes à Londres filez chez Botany, 5 Chatsworth Road ou House of Hackney 131 SCHORREDITCH HIGH STREET LONDON


Si vous séjournez à Amsterdam vous ne devez pas manquer le sublime WILDERNIS au BILDERDIJKSTRAAT 165-F !



Plusieurs magazines de déco ont immortalisé l’atmosphère unique qui se dégage du lieu. Des plantes partout et un choix déco au poil ! Ce magasin est magique.
A Bruxelles je vous conseille de faire un tour chez BRUT dans le quartier des Marolles au 202 rue haute.


Pleins de curiosités végétales, d’artisanat et de mobilier vintage ! Une pépite !

Il existe aussi des services à domicile. Des entreprises qui en plus de livrer des plantes et de les installer au bon endroit chez vous, proposent aussi l’entretien régulier de ces plantes. Conseils d’arrosage mais surtout rempotage et prévention de la mort du végétal.


Les imprimés végétaux forts
Des verts intenses, des bleu canards mais outre les motifs végétaux pensez aux imprimés anciens. Vieux saris indiens, couvertures de mariage berbère, papier peint anglais ! On oublie le total look si on ne veut pas tomber définitivement dans le too much !
Préférez les plus subtils papiers peints ou plus simple du blanc façon à la chaux.




Les animaux
En trophées, empaillés, statufiés ou justes imprimés : ils sont partout ! Il y a ceux qui adoptent l’american touch d’Hawaï ou de la Floride en parsemant leur déco de flamants rose. D’autres se passionnent pour les papillons sous verre. Bien entendu plus les spécimens sont colorés, exubérants et accumulés mieux c’est. Chez d’autres on retrouvera des trophées qui sont définitivement tendances avec fourrures ou juste les cornes ou crânes. Les plus fantaisistes les coiffent de couronnes de fleurs ou autres accessoires champêtres.




La déco vintage et les matières végétales
Des bougies, des miroirs, du rotin, du lin du chanvre… N'hésitez pas à écumer les vide greniers solidaires ou de quartiers et greniers de vos grands parents. Ce sera toujours moins cher que chez les brocanteurs.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 28 janvier 2017

Pour une décoration d'Esprit Vintage


« Ahhh mais j'ai exactement la même lampe !
Vous avez la variante avec tapis, vase, rideaux... »
C'est une phrase que je déteste. Je conçois très bien qu'on puisse posséder les mêmes objets déco que les miens (je ne suis pas snob à ce point) mais je me dis que si c'est la première chose que l'on remarque quand on rentre chez moi, alors c'est qu'il y a un souci. Comme de plus en plus de personnes, j'accorde une grande importance à ma décoration intérieure. Il ne s'agit pas d'accumuler des objets couteux. Non je recherche surtout une décoration qui me plaise et qui reflète mes goûts. Plutôt que des objets fonctionnels, je choisis des objets intemporels que je choisis pour leur beauté plus que pour leur fonctionnalité. Mais moi j'ai le temps de chiner. J'ai le temps de prendre mon temps et de fouiller chez Emmaüs ou en brocante. J'ai bien conscience que ce n'est pas le cas de tout le monde. J'ai donc décidé de sélectionner pour vous quelques pièces neuves PAS CHERES qui ressemblent à du vieux que vous pourrez facilement trouver et glisser dans votre déco pour ainsi créer l'illusion du vintage !

Concentrons-nous sur des pièces phares qui donnent vite fait un petit style vintage à un intérieur contemporain. J’ai trouvé ma sélection principalement sur Décoclico, Maison Aimable, Les Fleurs et Joli Jour Paris.

Les vases et la petite décoration
Un must ! Posséder une collection de flacons anciens ou un présentoir à tubes à essais.
Une dame jeanne ou un vase en opaline (ou presque). L'idéal c'est d'y mettre des fleurs sauvages (des fleurs ramassées dans un pré ou au bord de la route) ou des fleurs séchées. Ajoutez aussi de la monnaie du pape, de la lavande, des hortensias, de l'eucalyptus.




La bonbonne est un incontournable pour décorer votre intérieur vintage, elle reprend la forme des anciennes dames Jeanne pour seulement 16e chez Décoclico.



Globe de présentation en verre transparent, une version moderne du globe de mariée de nos grands-mères. Il va vous servir à exposer vos collections et vos objets précieux ou plus simplement une belle guirlande lumineuse ou des cactus. 19e chez Maison Aimable.

Vous n'avez pas le temps de partir à la recherche d'authentiques pots d’apothicaire ? Réjouissez-vous ! Ces bougies sentent très bon et une fois entièrement consumées vous pourrez conserver le joli flacon qui reprend la forme des anciennes fioles de médicaments si prisés des chineurs. 30e Chez Maison Aimable.



Les décorations murales.
Vous avez le choix mais certaines pièces feront mouche à coup sûr tant elles sont connotées anciennes ! Les vieux miroirs dorés et plus précisément ceux qui sont convexes et patinés. Les miroirs en rotin. Les hirondelles. Les lithographies et vielles affiches scolaires. Les cadres herbiers en laiton bien patiné. Plus simplement une tapisserie au motif désuet.





Miroir biseauté Villandry. Ce petit miroir à un look très rétro avec son attache chainette et sa forme.  Dimensions : Longueur :20 cm, Largeur :13 cm, Hauteur :1.5 cm. 15e chez Les Fleurs.

Miroir à accrocher au mur, avec sertissage et chainette en laiton. Il ressemble à un miroir de barbier vintage.  Dimensions : 30x20cm. 29e Chez Maison Aimable.



Miroir convexe (bombé) dit œil de sorcière. Un must dans une déco vintage. L'effet est renforcé par sa patine et sa finition légèrement dorée. Un look résolument vintage pour 44e chez Maison Aimable Dimension : 26,5 cm.







Les hirondelles... J'ai longtemps cherché pourquoi les gens les accrochaient aux murs des maisons dans le temps, sans jamais vraiment trouver. Elles vont par trois et semblent symboliser le retour au nid. Les hirondelles partent, quittent le nid mais reviennent toujours au printemps. Celles-ci ne vous couteront que 10e le lot chez Joli Jour Paris.



Les luminaires. 
La lumière est très importante. Les lampes, les globes, les ampoules, les chandeliers, les photophores et les lanternes participent à créer une ambiance vintage ! Usez et abusez-en !
J'en ai trouvé des très jolis dans la boutique ESPRIT. Saviez-vous qu'ils ont une gamme maison ? N'hésitez pas à fouiller dans leur sélection. Il y a certes peu de produits en comparaison de l'offre textile mais les pièces sont de bonne facture et à prix tout doux.




Les bougeoirs en métal style laiton ! J’adore ! N'hésitez pas à choisir des bougies colorées. Le bleu pétrole et le laiton se marient parfaitement mais le rouge est très sympa aussi. 12,99e
Cette lanterne peut aussi faire office de mini serre ! Mettez-y quelques plantes grasses ou cactus et hop le tour est joué. 9,99e



Il faut maintenant que je vous parle d’une astuce très pratique qui va vous permettre de donner du style à vos murs sans même passer par la case achats multiples !

La tendance actuelle quand vous souhaitez montrer que vous êtres passionné de vintage consiste à créer un mur de miroirs anciens. Qu’ils soient éclectiques (plusieurs styles et époques) ou sélectifs : que des miroirs en rotins, juste des miroirs de barbiers, que des miroirs baroques…ils sont tous magnifiques ! J’ai moi-même commencé depuis presque un an à réaliser mon mur de miroir personnel. J’ai choisi comme thématique principale le doré. Pour le reste ils sont tous éclectiques.




J’aime beaucoup ce mur de miroirs réalisé par Aude qui tient la boutique Joli Jour à Paris.
Elle a clairement une affection particulière pour le rotin. Quel joli Slow Home !







Vous en trouverez facilement pleins d’autres sur le net. Il y en a pour tous les goûts !
Pour réaliser un mur de miroirs il faut pas mal de patience. Il faut chercher et trouver les miroirs, les ordonner joliment sur le mur et puis aussi tout le monde n’a pas l’envie ou le pouvoir de percer un mur chez lui afin d’y fixer une multitude de miroirs.

La solution : imprimer la photo du mur de miroirs de votre choix sur une tapisserie ! Vous n’aurez plus qu’à choisir le mur de miroirs de votre choix et l’emplacement où le coller. Chez Posterxxl, vous pouvez choisir entre plusieurs formats ou entrer directement les dimensions de votre mur. Les tarifs sont raisonnables surtout quand vous connaissez le prix de l’un de ces miroirs.

Vous pourrez ainsi réaliser un magnifique mur de miroirs en trompe l’œil et à moindre coût.

J'espère que cette sélection (non exhaustive) vous a plu. J'ai voulu vous proposer des enseignes peu connues afin que vous ne retrouviez pas ces pièces chez tout le monde. J'ai aussi veillé à ne sélectionner que des objets pas chers. Je pense que quitte à y mettre le prix autant acheter du vrai ancien. J'ai aussi et surtout choisi des produits solides si possibles ayant vraiment l'air anciens. Je repars en quête de nouvelles idées à vous présenter dans un prochain article.
P*
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 janvier 2017

Pourquoi je blogue (2)


J’ai décidé de tourner la page. Quitter la blogosphère parentale. Depuis quelques mois cela me démangeais. J’ai décidé de m’orienter vers le lifestyle, la décoration avec un zeste de cuisine. Pour l’instant j’ai un pied dedans un pied dehors alors avant que la rupture soit mûrement consommée le temps est venu pour moi (je pense) de faire le bilan de ces six ans dans la blogosphère parentale.
Nooooon je rigole ! Ce serait super ennuyeux autant pour vous que pour moi !
Bref pourquoi je pars ?


Parce que je m’ennuie ! Je m’ennuie superbement. Je n’ai plus envie de parler poussette (d’ailleurs je n’en utiliserai bientôt plus). Plus envie de parler de couches car j'espère plus que tout qu'elles disparaîtront elles aussi très vite de mon paysage, de lingettes, de lotions pour bébé et encore moins de biberons ou de tétines ! Comment parler de choses dont on s’éloigne de plus en plus ? Je n’aurai plus de bébé ! Aujourd’hui quand je rêve de moi enceinte ce n’est plus une chimère, c’est un cauchemar. Imaginer un quatrième enfant, retomber dans les nuits à rallonge, les dents, L’ACCOUCHEMENT, la grossesse avec tout ce qu’elle a de plus barbant , L'ACCOUCHEMENT!!! J'en ai des sueurs froides. Je ne souhaite pas de quatrième enfant. Ma micro famille nombreuse me comble de bonheur (private joke).
Je ne veux plus être enceinte. Je ne regarde plus les bébés des copine en pensant que c’est mignon. Je me réjouis pour toutes mes amies qui m'annoncent leur grossesse, je sais tellement le bonheur que c'est de porter la vie. Seulement si je sais apprécier le bonheur des autres, je sais aussi que ce ne serait pas un bonheur pour moi.
Sincèrement vous savez à quoi je pense ? Merci seigneur, j’en ai fini avec tout ça…
Bon j’avoue que les petites cuisses de grenouille et les yeux qui louchent c’est mignon, mais deux secondes quoi !
Vous allez me dire que je peux continuer sans parler de bébés. Il y a beaucoup de bloggeuses parentales qui font des bébés, juste pour continuer à tester des poussettes… Je plaisante ! Personne ne fait des enfants pour alimenter son blog. C’est une légende urbaine qui devrait vraiment se muer en mythe et ceux qui pensent ce genre de chose méritent quelques claques bien senties!
Non, elles continuent dans cette branche même en ayant des grands enfants. Elles parlent d’éducation, de parentalité … C’est un choix que je ne veux pas faire. Entre le moment où j’ai ouvert mon blog et aujourd’hui 6 années ont passé. J’ai envie d’autre chose et surtout d’élargir mes horizons. C’est qu’au bout du compte on finit par se sentir tourner en rond. La blogosphère parentale il faut le dire offre très peu d’opportunités d’évasion aux blogueurs purement parentaux.
Nos interlocuteurs (pas tous heureusement) oublient très régulièrement que nous sommes des blogueurs et des adultes comme les autres. Trop souvent on vous imagine très con oups très crédule parce que vous avez des enfants. Alors je m’en vais briser le rêve de beaucoup de chargés de communication : non ! Personne n’est content d’être payé en sucettes ou en biberons. Personne n’aime être contacté soi-disant pour une proposition magnifique et au final se voir offrir de tester un épilateur électrique mais attention avec retour du produit !!?? J’ai reçu dernièrement une proposition démente ! On me demandait d’acheter à mes propres frais un produit dont je n'ai pas besoin, d’écrire un article test, de faire gagner le même produit à l’un de mes lecteurs (oups celui-ci offert par la marque !!) le tout avec des visuels personnels et quatre liens redirigeant vers le site de la marque ! Ben voyons ! Pourquoi tant de haine? Nous n'avons pas perdu le respect de nous même en même temps que les eaux!
Mon pire souvenir ? Je m’étais rendue à la journée portes ouvertes d’une agence de communication.
Alors qu’à toutes les autres bloggeuses présentes on présentait des parfums, des vêtements et des bijoux, nous bloggeuses parentales avons eu le droit de photographier les jouets. Quand les bloggeuses mode en étaient à choisir quelles chaussures elles voulaient emporter, nous sommes reparties avec des goodies non personnalisés et donc inutilisables et quelques dossiers de presse. BREF !
Alors oui nous n’ouvrons pas de blog pour recevoir des cadeaux. Cela se saurait si tous les blogueurs arrivaient à vivre de leur blog, mais je dois dire que de toutes les sphères du blogging, les blogueurs parentaux sont les moins bien considérés ! Et ce à tous les niveaux !
Combien de fois ais je dû expliquer que j’avais un métier et que non pondre des bébés n’était pas mon activité principale ? Combien de fois suis-je passée pour la relou de service parce que je refusais de céder les droits à l’image de mes enfants pour une durée et un usage indéterminé contre quelques goodies alacon ? Combien de fois ais je dû rappeler à mes interlocuteurs qu’invitation ne signifiait pas obligation d’article par la suite ? Combien de fois ais je lu des commentaires déplorables sur les réseaux sociaux visant directement les blogeuses parentales, les dépeignant comme des femmes viles et vénales, se crêpant le chignon pour un sac à langer! Mais les gens il faut se calmer! Je veux dire que ce n'est qu'un bête sac à langer inutile qui finira au fond d'un placard au même titre que tous ces trucs pour faire la dinette de bébé arf ce sont des cuiseurs vapeur, les pochettes criardes et autres machins bariolés dont on nous gave!
Nous sommes des femmes et les mères de nos enfants pas des grandes enfants déguisées en adultes! Donc non ton machin rose avec des étoiles est loin de me faire grimper au cocotier!
Je ne comprendrai jamais pourquoi les marques de puériculture proposent autant de produits de ce type. Un sac à langer n'a pas à ressembler à un jouet de gamin! C'est un sac utilisé par un adulte pour y mettre tout le bazar qu'il est obligé de trimballer quand il sort sa progéniture. Nul besoin de le rendre encore plus voyant et discriminant. Merde!
Heureusement j’ai quand même pas mal de bons souvenirs de ces années de blogging parental et mes enfants aussi. On a vécu des choses très chouettes et on en vivra encore. J’en profite pour remercier toutes les personnes merveilleuses avec qui j’ai travaillé et qui se reconnaitront. Merci pour ces souvenirs, ces paillettes dans les yeux et ces fous rires ! Ces voyages, ces sorties et puis votre bienveillance!
Comment ça va se passer maintenant ? Je dirai juste non à plus de choses et oui à de nouvelles. Je vais parler de mes passions et de moins en moins de mes enfants. Nous allons vous parler de nos sorties, de nos voyages. Je vais vous parler plus souvent de décoration et d'inspiration déco. Il y aura de la cuisine un peu et surtout de bonnes adresses. Ce lieu, mon blog, va devenir je l'espère plus intéressant.
J'ai songé à abandonner définitivement les pavés dans la mare. Mais ces billets d'humeur risquent de me manquer autant qu'à vous. Alors ils restent! Peut être n'y en aura il plus que deux par mois.
Bloguer c’est une aventure qui dure pour moi depuis plus longtemps que je le pensais. C’est une aventure qui prend un tournant aujourd’hui et ce n’est que du bonheur !
Merci à vous de me lire!
Rendez-vous sur Hellocoton !