jeudi 5 mars 2015

C'est (pas) que du bonheur

Vous l'aurez remarqué, en ce moment j'écris moins.
Je suis maintenant enceinte de 38 semaines et depuis janvier je bouge de moins en moins. Je décline toutes les invitations. J'opère un gros tri lors des propositions de tests et concours. Je suis incapable de tenir des délais ou de savoir si je vais pouvoir écrire sur objectif.
C'est pas compliqué d'écrire ce qu'on a dans la tête de livrer ses impressions, de raconter sa vie... Mais quand on doit expliquer ce qu'on pense d'un produit, créer un look ... ça prend un peu plus de temps. Il y a une réflexion, un vrai travail que l'on fait parce que l'on aime le faire, parce qu'on respecte son partenaire et surtout ses lecteurs.
Ce travail je ne me sens pas capable de le faire en ce moment. Je suis épuisée. J'ai les bras lourds. Mal au crâne avec une perpétuelle envie de dormir. Je ne sors de chez moi que si j'y suis obligée parce que je ne peux plus lever les pieds. Oui je ne marche plus je patine en traînant mes pieds sur le sol.


Les douleurs ligamentaires m'empêchent d'écarter les jambes et si je force je souffre. j'ai aussi une sciatique qui me force a marcher courbée ou très droite. J'ai mal en permanence. Je vomis de nouveau si je bouge trop vite, si j'ai chaud, si j'ai froid, si j'ai faim, si je bois trop vite.

Mes cheveux sont tombés par poignées. je ne peux même pas vous décrire à quoi ça ressemble. C'est juste moche. A joutez à cela les cernes et le visage bouffi et vous prendrez conscience de l'ampleur de la catastrophe.

J'ai hâte d'accoucher pour revivre, retrouver mon corps, mon énergie et ma vie. J'ai l'impression de mourir un peu chaque jour qui passe.
Heureusement que j'ai un mari gentil qui prend soin de moi. Des parents qui m'appellent tous les jours pour que je me sente moins seule et puis des amis qui égaient mes journées sur les réseaux sociaux.

Alors voilà vous savez tout. Je m'excuse pour mon absence, mes retards, mes incohérences. Je suis désolée pour mes partenaires en attente de billets, de tests... Je suis désolée pour mes joueurs qui attendent des tirages au sort. Je suis désolée pour les mails auxquels je ne réponds pas et que je ne lis pas. Pardon mais je ne peux pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 mars 2015

Look trottinette d'hiver

D'habitude ma fille porte des manteaux longs. J'adore c'est stylé et ça chauffe les ptites cuisses. Mais pour faire de la trottinette et dévaler les trottoirs c'est vraiment pas pratique! La solution? La doudoune courte! Et c'est parti pour un petit look streetglisse!



Doudoune 7zétoiles, Bonnet Gap, Legging Gap, Bottes UGG, Sweat Sergent Major

Il s'agit d'un trottinette Micro Rouge. J'aime beaucoup cette trottinette qui est bien stable grâce aux deux roues avant. Pour tourner l'enfant se penche à droite ou a gauche. C'est très instinctif!

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 février 2015

Climakid, pour le confort thermique de l'enfant, test et avis

 Il fait froid. Tout le monde est malade. C'est compliqué dans ces conditions quand on a des enfants de savoir comment les habiller. On est dedans on transpire, on sort on gèle, on rentre dans un magasin on se prend le chauffage, on ressort... C'est un casse tête. Comme aider nos petits a affronter tous ces changements? 

Un papa y a pensé! Nicolas Faure découvre lors de la naissance de sa première fille (j'imagine que depuis la famille s'est agrandie) que les enfants ne régulent pas leur température comme nous adultes. A la naissance un bébé est incapable de réguler sa température. Il faut donc le couvrir en conséquences. Seul souci: comment faire puisque les températures varient selon l'endroit ou l'on se trouve. Tout au long d'une même journée les bébés sont eposés à différentes températures. Intérieur de la chambre, salon, plein air, voiture, magasins, transports en commun... Avoir un bébé ne signifie pas se couper de toute vie sociale.

Nicolas décide alors de faire quelque chose pour aider les bébés, les enfants et les parents. Il décide d'adapter la technologie existante pour les sportifs et la haute montagne au vêtements des enfants! 

Il crée Climakid une gamme de vêtements qui protège l'enfants dans tous ses moments de vie.

Il existe trois gammes de vêtements:
Climakid Air: des fibres qui optimisent l'évacuation de l'humidité (bleu)
Climakid Regul pour un confort en toutes circonstances. Frais en été, chaud en hiver (vert)
Climakid Protect la fibre qui chauffe et qui isole (orange)


J'ai reçu en test un body de la gamme régul. Ce body est donc censé aider ma fille à réguler sa température peut importe l'endroit ou elle se trouve. 
Comme vous le voyez le tissus est spécial comme couvert de petites auréoles. Il est cependant très très doux et je pense confortable car ma fille qui est assez sensible à semblé apprécier le contact sur sa peau.



Nous lui avons mis ce body aujourd'hui car nous savions que nous allions vivre une journée assez intense. Nous avions plusieurs rendez vous en intérieur, en extérieur. Nous avons pris le train, mangé au restaurant et terminé par la visite de notre nouvel appartement. 

En général en fin de journée je retrouve le body de ma fille humide et moite. Le fond est parfois trempé de sueur à cause des couches de vêtements et de la sueur qu'elles provoquent.
Ce soir j'ai eu la surprise de trouver ma fille parfaitement sèche. Sa peau était toute douce sans rougeurs. Elle n'avais pas transpiré et surtout le body était bien sec. 


Je pense que je peux décemment en conclure que ce body a bien fait son travail! Ma fille n'a eu ni chaud ni froid. Elle était parfaitement protégée de tous ces changements de température subis dans la journée. 
Ajoutez à cela la très bonne qualité du produit, coutures au poil renforcées qui laissent présager que ce body va durer dans le temps.
Je suis très satisfaite de ce body et je pense que je vais investir dans d'autres pièces.

Pour plus d'infos sur Climakid, prix, points de vente, guide des taille je vous invite a visiter leur site internet: https://www.climakid.com/
Ils ont aussi une page facebook : https://www.facebook.com/climakid?fref=ts

P*
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 février 2015

Apprendre à rire

Je sais que bien souvent je vous donne ici cette impression que je suis une sanguine. Que je tout me touche. Que j'explose pour un rien ou pour un non. J'ai cette réputation. 
Combien de fois en rencontrant pour la première fois une blogueuse à une opé ai je entendu ce fameux: Bah en fait t'es sympa! ... Je ne compte pas!

Il y a beaucoup de choses qui m'agacent dans la vie. Je n'aime pas qu'on me manque de respect. Non pas que je me prenne pour une princesse. Non, c'est juste que je suis une personne très polie. Bonjour, bonsoir, bonne journée avec le sourire qui va avec. Si je bouscule quelqu'un je m'excuse. Je fais attention aux enfants dans la rue, je laisse ma place aux personnes âgées. Je suis d'une courtoisie exemplaire. Du coup voilà quand on me fait ce que je ne fais pas aux autres cela passe forcément mal.

Je n'aime pas non plus les jugements, quels qu'ils soient. Les gens qui jugent sur l'apparence ou comme bien souvent en se basant sur leurs a priori je déteste ça! C'est le truc qui me met en colère. 
Quand je dois remplir un formulaire et qu'on me demande si je sais écrire. Quand on me demande si je parle français. Quand je suis fatiguée et qu'on me demande si j'ai trop dansé le zouk...
Mais ça ne concerne pas que moi. J'ai du mal a accepter les discussions débiles ou les gens parlent sur le dos des autres en jouant au plus malin. Les lynchages publics pour se faire mousser avec des prétextes louches. Les réunions de bonnes femmes qui n'ont rien d'autre a fiche ... allez je m'égare.


Je n'aime pas non plus les gens qui bousculent les plus faibles. C'est viscéral chez moi. Je suis incapable de me taire face à la cruauté envers un enfant, une femme enceinte, une jeune maman, une personne âgée. Mon sang ne fait qu'un tour et je deviens violente. 

Pourtant malgré tout ça je reste une personne à mon sens très (trop) gentille. Dans la vie de tous les jours il n'y a pas plus diplomate que moi. 
Par exemple cela fait 5 ans que je vis dans cette résidence. J'ai choisi d'y vivre, j'ai des voisins, je dois composer avec. Au dessus de chez moi j'ai une dame alcoolique. J'ai mis 1 an avant de percuter que les bruits qui venaient de chez elle 24/7 étaient dus non pas à des travaux mais aux trucs qu'elle fait tomber. Depuis 5 ans je supporte son bruit du matin au soir et surtout le soir. Je supporte ses odeurs, ses invités aussi bruyants qu'elle. En 5 ans je ne suis montée chez elle que pour qu'elle signe le document des assurances suite à un dégâts des eaux chez elle qui a fuité chez moi et je lui ai même sauvé la vie en appelant les pompiers quand ne l'entendant pas pendant deux jours je me suis doutée qu'il y avait  un problème. Jamais un merci...
J'ai aussi supporté les entretiens quotidiens et bruyants des espaces verts. Avec les ouvriers qui prennent la blague à l'heure de la sieste sous les fenêtre de la chambre de mes enfants. Deux fois par mois j'y avait droit toute la journée. Jamais rien dit sauf sur facebook ou je me défoulais un peu. J'ai fini par craquer et demander que ça cesse. En 5 ans...
Il y avait aussi cette famille qui faisait des karaokés tous les vendredis avec les copains et les copines. J'avais droit à du céline Dion en boucle et a fond jusqu'à 4h du mat avec en prime au départ des invités le boucan dans les escaliers. J'ai fini par péter les plombs le soir ou enceinte jusqu'aux yeux de ma deuxième les invités ivres n'ont rien trouvé de mieux à faire que terminer leur soirée à brailler adossés à ma porte. Du coup j'ai ouvert la porte et j'ai gueulé avec ma batte à la main que j'aillais ouvrir quelques crânes. 
Il y a aussi ma voisine du rez de chaussé qui adore l'encens du coup elle parfume tout l'immeuble avec ses ptis bâtonnets RAF des gens qui n'ont pas envis de sentir ça jusque dans leur lit. Je ne vous dis pas comment je l'ai maudit en silence lors de mes trois grossesses. Merci pour les nausées!

Je suis quelqu'un de très poli.

Je peux aussi vous parler de ce qui nous est arrivé aujourd'hui à ma mère et à moi au centre commercial ou nous faisions quelques emplettes. Nous avisons un joli chemisier dans la vitrine de ETAM. Nous rentrons et cherchons le dit chemisier. Nous nous séparons dans le magasin et je finis par regarder d'autres trucs et oublier ce chemisier. Je me trouve au niveau des cabines quand j'avise deux vendeuses qui parlent d'une cliente en termes peux flatteurs. Cela donnait à peu près ça:

- Mais pour qui elle se prend celle là. Ces gens là sortent de leur pays et ils croient qu'on est a leur service. Moi j'aime pas les nègres ils sont mal élevés. Je suis sur le cul qu'elle ait osé me parler comme ça.

Je n'ai rien dit car je n'avais pas assisté à la scène et je ne voyais pas la responsable. Je me suis fait cette réflexion quand je repasse dans ce magasin je demande a voir la responsable afin de lui rapporter cette conversation que je juge insultante.

Puis je rejoins ma mère et je la trouve toute bizarre. Elle m'explique qu'elle a demandé à une vendeuse ou se trouvait le chemisier mais que cette dernière a fait comme si elle n'entendait pas. Puis quand elle a réussi à échanger avec elle cette dernière lui a rétorqué qu'il n'y avait plus de chemisiers.
J'ai compris que la personne dont parlaient ces vendeuses était ma mère... Mon sang n'a fait qu'un tour et je suis retournée dans le magasin afin de voir la responsable. 

Cette dernière était en pause lorsque l'incident s'est produit. Je lui ai donc explique ce que j'avais entendu puis le retour de ma maman qui n'a pas voulu remettre les pieds dans le magasin. 
J'aurai pu me facher, faire un scandale, péter mon cable... Mais non je suis restée très calme et j'ai expliqué à la responsable que je savais à quel point ce travail était pénible, qu'il fallait composer avec toutes sortes de personnes et que je pouvais comprendre que cette vendeuse ait eu un moment de lassitude. en revanche ses propos étaient orduriers et méchants. Que je trouvais ça inadmissible. 

L'incident aurait pu tourner au drame et à la tragicomédie. Mais voilà je pense qu'avec un peu de discernement on peut s'expliquer et avancer. Ce n'est pas en généralisant et criant au racisme et à l'injure à tout bout de champs qu'on obtient réparation.

Je crois qu'il faut savoir quand se fâcher et quand apprendre à rire! 

Alors oui je suis une personne entière qui peut se facher très fort et qui n'a pas la langue dans sa poche mais je sais aussi faire la part des choses, je ne suis pas une idiote qui cherche la merde à tous bouts de champs comme on voudrait le faire croire. 

Si vous avez envie d'apprendre à me connaitre vous êtes les bienvenus, juste je n'aime pas les cons.

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 21 février 2015

Le kit d'ajustement BellyBelt de Fertilemind, test et avis

En général plus on avance dans sa grossesse et plus on prend du poids. Au début on peut continuer à porter ses vêtement habituels mais à un moment les tenues adaptées sont plus confortables surtout au niveau du ventre.

Mais que se passe il quand au lieu de prendre du poids on en perd? Par exemple moi je me retrouve enceinte de 36 semaine avec un poids inférieur (bien largement) à mon poids d'avant ma grossesse. Concrètement je suis passée de la taille 40-42 à un petit 38. 

Cela peut paraître chouette mais non en fait parce que je n'ai rien fait pour. Aucun régime! Et comme c'est mon troisième enfant je me retrouve avec des vêtements de maternité bien trop grands!

La solution je l'ai trouvée grâce au kit d'ajustement BellyBelt.

Ce kit permet aux femmes enceintes d'adapter leurs vêtement normaux à leur morphologie de femme enceinte.



Vraiment très pratique pour ne pas avoir à investir dans des tonnes de tenues de grossesse.
Le kit comprend:
- 2 Belly Belt élastiques à bouton.
- 2 Belly Belt élastiques à agrafes.
- 3 pads de tissu de couleur à coordonner selon sa garde-robe : jean denim, noir et blanc.
Les élastiques (à bouton et à agrafes) sont de 2 tailles différentes. La plus petite taille convient pour les tout débuts de grossesse, pas besoin d'y ajouter un pad de couleur, l'élastique suffit. La plus grande taille s'utilise lorsque le ventre se fait plus rond et que l'écart entre les 2 côtés du vêtement laisse entrevoir le sous-vêtement. Dans ce cas, il convient d'y ajouter un pad en tissu en glissant l'élastique à travers l'insert.

Je ne m'en passe plus Ce kit me sauve réellement la vie. Je n'ai pas eu besoin de racheter de vêtements. 


Et oui c'est moi et mon œuf :) La photo date d'hier soir. Je porte un jean tout à fait normal avec l'insert bleu denim du belly belt. Comme vous le voyez aucun souci mon jean tient parfaitement bien et mon ventre n'est pas serré du tout!

Le belly belt est super doux et se lave en machine avec les vêtements sans déteindre ni se déformer. 


Le prix? Moins de 30 euros avec la garantie de faire de super économies! Les vêtement de grossesse ça coûte un rein alors si on peut en acheter moins c'est peanuts!

J'ajouterai que je vais utiliser ce kit après mon accouchement puisque je devrais comme toute jeune maman conserver quelque temps quelques rondeurs. 
Merci Gamin tout terrain!

P*
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 février 2015

9 mois par le Pr René Frydman chez Hachette, test et avis

Il ya presque un mois maintenant que j'ai reçu ce livre: 9 mois du Pr René Frydman. Je peux vous le dire je n'étais pas très emballée. J'ai pensé alala encore un bouquin sur la grossesse? Mais c'est mon troisième enfant j'ai plus grand chose à apprendre. J'aurai pu le ranger dans un coin et vous recopier le communiqué de presse qui était joint au bouquin... 

Heureusement je suis une grande curieuse et j'aime les livres alors je l'ai ouvert et j'ai cherché le chapitre concernant mon mois de grossesse. Je m'attendais à un truc niannian et j'ai été bluffée. 
ce livre c'est plus une sorte d'encyclopédie informative sur la grossesse! C'est très bien écrit dans un français soutenu pas du tout débilitant! Et ça fait du bien parce que pour une fois depuis que je suis devenue maman je suis ravie de voir un livre sur la grossesse qui s'adresse à la future maman de manière claire et pas débilitante. Bravo Hachette!


Trop souvent ces livres sont truffés de phrases cucul et ampoulée censées nous rassurer pauvres petites créatures. Là c'est différent! Ce livre sans être violent est vraiment informatif! J'ai enfin grâce à lui pu comprendre le fonctionnement d'un monitoring. Dedans vous pourrez aussi apprendre ce qui se passe anatomiquement quand votre bébé respire hors de votre corps pour la première fois! 

Il y a tout un chapitre sur le développement du cerveau du fœtus, sur l'état civil...

J'ai aussi été surprise de voir que le livre s'appelle 9 mois mais qu'en fait il couvre bien plus de temps. Vous pourrez trouver plusieurs chapitres sur l'avant grossesse. La contraception, le désir d'enfant, la stérilité. Mais aussi plusieurs chapitres sur l'après. La vie avec son enfant jusqu'au premiers menus.

Vous l'aurez compris je conseille fortement ce livres à toutes les futures mamans en quêtes de réponses claires et vraies qui en ont marre des légendes urbaines qui pullulent sur le net et surtout n'aime pas les livres niannian. 

C'est un excellent cadeau à faire à une future maman ne vous en privez pas! Si moi déjà maman de deux petits j'y a appris des choses c'est que c'est un bon livre, pouvez y aller!

Puis pour ne rien gâcher il est très beau ce livre!
Prix: 30e, chez hachette.
P*
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 février 2015

La grossesse, petites et grosses frayeurs

Allongée dans cette salle de pré travail je n'avais pas envie de faire la maligne. Tu sais toutes les phrases a la con qu'on te sort à longueur de journées, genre: "Chaque grossesse est différente"...
Et bien tu y repenses dans ces moments là et elles te donnent envie de pleurer parce que tu aurais tellement envie de ne pas te trouver là. De ne pas découvrir ce que c'est que cette angoisse, cette peur pour son enfant.


J'étais allongée là à attendre qu'on me dise enfin ce qui se passait et si j'allais rentrer chez moi avec pour seul compagnon de galère le bip-bip du monitoring.

La journée avait plutôt bien commencé. J'étais allé faire mes analyses mensuelles en profitant de la présence de ma maman pour prendre mon temps. Puis je suis rentrée déjeuner avant de ressortir faire quelques emplettes et une seconde prise de sang. C'est là que tout a basculé.
J'étais encore au laboratoire quand le téléphone à sonné. On m'a de suite avertie d'un problème qui nécessitait de me conduire immédiatement aux urgences de la maternité.

Après deux heures d'attente et avoir imaginé les pires scénarios une gentille sage femme m'a annoncé que je ne rentrais pas chez moi. Que mes analyses montraient que je faisais surement une crise de pré éclampsie. Kezako? J'avais déjà entendu ce mot mais je ne savais absolument pas ce que c'était. Elle m'a donc expliqué que ce trop plein de protéines dans mes urines, mes maux de tête, les fourmis devant les yeux, les oreilles qui bourdonnent, les jambes gonflées ... ce n'était pas bon du tout. Ils allaient donc me garder en observation afin de voir si tout ça s'estompait et surtout éviter que je fasse une vraie crise!

J'ai donc passé trois jours à la maternité, sous surveillance. Entre monitoring, analyses en tous genres et sommeil pour la première fois depuis le début de cette grossesse je me suis sentie réellement en phase avec mon bébé. J'ai pris le temps de lui parler, de l'apaiser et surtout de l'aimer.

C'est bête mais j'ai beau porter cet enfant dans mon ventre depuis des mois je n'ai jamais vraiment eu du temps pour lui. J'ai vécu cette grossesse comme une corvée en souhaitant chaque jours qu'elle prenne vite fin. Mais là alors que je risquais un déclenchement qui mettrait fin a tous ces soucis je n'avais qu'une envie: garder encore mon bébé bien au chaud.

J'ai réalisé combien ces moments étaient importants. Que je devais en profiter et surtout tout faire pour donner le plus de temps à mon enfant. J'avais été tellement nulle, tellement sure de moi...

Finalement au bout de trois jours j'ai pu rentrer chez moi. Sous surveillance toujours, avec la consigne de me reposer, avec pleins d'examens a faire mais soulagée de ne pas avoir été déclenchée.
Mon bébé va bien, je vais bien, j'ai retrouvé ma famille mais j'ai changé. Maintenant je prends le temps qu'il faut. Stop au stress inutile et surtout je dors autant que je peux.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...