lundi 8 octobre 2012

Nègre, un mot tabou?

En règle générale je n'aborde jamais directement le thème du racisme ou de la couleur de peau avec les personnes que je côtoie. Ce n'est pas que cela me dérange mais voilà je ne me sens pas investie d'une mission ou d'un quelconque devoir de mémoire. Je me base sur l'idée peut être idiote que tout un chacun et surtout à notre époque est correctement informé.

J'ai vécu pendant 22 ans en Martinique soit de ma naissance jusqu'au jour ou je suis venue vivre en région parisienne. Durant mes 22 premières années de vie j'ai été majoritairement entourée de personnes noires. Ce que je retiens de ces années c'est une liberté totale de parole tant sur l'esclavage que sur la couleur de peau et surtout jamais il n'a été question de bannir le mot nègre de nôtre vocabulaire. Je me souviens plutôt d'exposés en classe, de visite de sites historiques visionnage de films ou encore de concours de poésies.

Je ne pense pas que le changement à eu lieu dès mon arrivée ici. Je pense que c'est plus récent ou peut être que je n'y prêtais pas attention.

Hier soir pourtant un article attire mon attention. Une actrice américaine fait la une car elle aurait refusé de prononcer le mot NÈGRE. Ce mot je l'apprends serait banni aux USA. Me reviennent alors en mémoire des conversations avec mon propre mari et des amies me parlant de leurs réticences à prononcer ce mot voir même leur sentiment de rejet quand ils le voient écrit quelque part. Une amie m'a même dit avoir appris à son fils qu'il ne fallait pas dire ce mot que c'était mal.


Ce qui me dérange c'est que la plus part des personnes qui refusent d'employer ce mot pensent que son usage peut blesser les personnes de couleur noire. Que c'est une injure envers nous.
Je me demande alors pourquoi? Pourquoi une personne noire se sentirait elle injuriée si pour la qualifier on emploi le mot nègre? Parce que cela renvoi à une époque sombre de l'histoire de son peuple? Auquel cas pourquoi serai ce à ces personnes à ces descendants de se sentir honteux?
Ce mot englobe à lui seul les crimes commis non pas par les nègres mais par leurs bourreaux de tous bords.
Ce rejet du mot, ce sentiment ne semble exister que dans les pays anciennement impliqués dans le commerce triangulaire.  Ce mot n'a pas toujours eu cette connotation péjorative!

Je pense qu'il est plus facile de masquer sa gène et son sentiment de culpabilité latent sous la façade du restons polis. Rendre un mot tabou c'est petit à petit l'effacer des mémoires. Effacer plutôt qu'expliquer. Faire disparaitre plutôt qu'enseigner...
Un jour je l'espère mon fils entendra ce mot et me dira:
-Maman, c'est quoi un nègre?
Alors je lui raconterai sans haine ni rancœur son histoire, la mienne celle de l'esclavage.


Les Pavés C'est aussi Chez:

Petits Diables, Je ne suis ni Webmaster ni Informaticienne!

Le Monde de Didi, Bandes de sauvages!!


30 commentaires:

  1. Avis partagé § J'ai eu exactement la même discussion ce week-end au sujet des kanaks, à qui les gens préfèrent bien souvent le mot mélanésiens pour parler des "locaux"... Alos que le mot kanak ne gène pas les principaux intéressés, il met bien souvent mal à l'aise, ceux pour qui la colonisation reste aussi tabou... Au fait, au passage, jolie nouvelle déco ! Très réussie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou marion!
      Effectivement c'est pareil pour les Kanaks! Nous avons surement vu le même reportage! J'étais choquée de voir comme là bas rien ne change! C'est atroce!
      Merci pour la déco ça me fait plaisir car c'est tout fait par mes ptites mains ^^
      Bises

      Supprimer
  2. j'appelle parfois ma fille "ma petite negresse d'amour"... rien de péjoratif dans mes mots... mes amies antillaises prononcent ce mot entre elles sans soucis... a force de l'entendre... spontanément un jour s'est sorti... pour autant, je pense que je ferai attention à ne pas prononcer ce mot devant certaines personnes... par crainte d'interpretation péjorative sans doute...
    (linotte)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta puce est adorable!!!
      Contente de te lire pleins de bisous!!!

      Supprimer
  3. J'imagine que si mon fils me pose la question un jour, je lui répondrai comme toi. Par contre, j'ai aussi du mal à dire ce mot (de même que je ne parle pas de "bougnouls" pour les arabes). Je pense que c'est parce que je le vois comme un mot extrêmement connoté, raciste.
    On va dire que ça dépend de l'intention de la personne qui le prononce.
    Mais je préfère dire "noir" que "nègre", par crainte de mauvaise interprétation de mon discours d'abord, et puis je vois ça comme une forme d'irrespect de dire "nègre" vis à vis des noirs. (ce qui n'est que mon interprétation perso du mot donc valable uniquement pour moi hein. ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que ce mal être vient du fait que vous pensez que nous nous sentons insultés par ce mot.
      Je peux comprendre ça.
      Bisous

      Supprimer
    2. Ben, je crois que c'est surtout qu'on m'a appris que c'est une insulte raciste. Donc ça me mets mal à l'aise de l'entendre, c'est vrai. Et je suis probablement incapable de le prononcer sans avoir l'impression de ne pas être mieux que marine Le Pen.
      Mais ça vient de mon éducation en fait. Si j'avais grandi dans une contrée où ce mot n'est pas vu comme une injure raciste, je le dirai probablement sans problème.

      Supprimer
    3. Tu sais en lisant les manuels scolaires de mes neveux je me suis rendue compte qu'on en parle même pas à l'école aux gamins :/ Si ça c'est pas une volonté d'effacer cette tranche d'histoire...
      Bisous

      Supprimer
    4. Je me rappelle qu'on parlait de la "traite des noirs", de l'esclavage et tout en cours quand j'étais gamine. Ça a disparu des programmes? Et ben dites donc!
      C'est pas que je me sente responsable des conneries de mes ancêtres (j'ai suffisamment à gérer avec les miennes) mais un pays comme la France se doit d'assumer son histoire, d'en tirer les leçons qui s'imposent et de ne pas oublier, pour ne pas recommencer. Enfin, c'est mon avis quoi...

      Supprimer
  4. Pour moi, nègre se rapproche beaucoup plus du mot esclave que tu mot noir. Noir c'est juste une couleur de peau. Qu'on parle d'écriture, de galères ou de ségrégation, on parlera des nègres.
    Ce n'est pas moi qui y met une connotation péjorative, c'est l'histoire, la société ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons plutôt que ce sont les sociétés liées dans le passé à cette histoire. Ce malaise ne touche pas les autres pays.
      :) Bisous Milie

      Supprimer
  5. C'est vrai que c'est un mot qui est connoté "raciste".

    Je ne sais pas si tu avais vu mon message ou je t'envoyais ce petit pavé: http://petitsdiables.over-blog.com/article-non-je-ne-suis-pas-webmaster-ni-informaticienne-110078607.html

    J'espère que tu vas bien.

    La bise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu ton mail!!!! Sacrilègeeeee!!!! Je file lire et te rajouter fissa!!!
      Bisous!!

      Supprimer
  6. Comme dit PetitDiable, le mot nègre est connoté "raciste".

    Ça me rappelle l'histoire de tintin au Congo qui a été retiré des bibliothèques en Suède car jugé trop "raciste", alors que la ministre du Congo elle même a dit ne pas comprendre et qu'elle adorait cette BD qu'il fallait remettre dans son contexte historique, et qu'on devait arrêter un peu de décider pour eux ce qui est bien ou mal.

    Il y a toujours des gens pour penser à ce qui est mieux, à la place des principaux intéressés et sans leur demander leur avis.
    Et nous sommes en plus dans une société actuelle, qui s'excuse de tout, et renie sa propre histoire au nom d'une sacro-sainte repentance flagellante..

    Les mots sont les mots, l'histoire est l'histoire.
    On ne devrait pas tout effacer ou le cacher sous une chape de plomb, car c'est justement en étudiant les erreurs du passé qu'on évite de refaire les mêmes dans l'avenir.

    RépondreSupprimer
  7. ben moi le mot je ne l'aime pas et je ne l'apprendrais pas à mes enfants. S'ils le croisent je leur expliquerais et je leur dirais ce que j'en pense (sans leur interdire de le prononcer bien sur chacun doit faire son propre jugement même s'ils sont trop jeunes encore). Cependant je trouve que c'est très connoté : race inférieure et que cela n'a pas lieu d'être (par contre cela n'a rien à voir avec le fait de vouloir effacer ou renier l'esclavage). Après aucun problème pour dire un noir car cela définit la couleur de peau comme d'autres signes et caractéristiques physiques. Après tout cela ne reste que mon avis bien sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Heloise ^^
      Je comprends ton point de vue. Mais au delà du mot en lui même ce qui me gêne c'est le malaise que ressentent les gens quand il s'agit de nommer un noir. Comme si nous avions honte d'être noirs ou honte de notre passé.
      Chez nous on nous apprend au contraire à en être fiers.
      Bises

      Supprimer
    2. Par contre, je ne vois pas de problème à dire de quelqu'un qu'il est noir. C'est juste un état de fait. Certains sont noirs, moi je suis blanche ("teint cachet d'aspirine" comme je dis souvent. ;) ).
      Tant qu'on ne rajoute pas derrière de jugement de valeurs à la "Biiiiiip", (sinon, la personne qui dit ça est juste un gros raciste épicétou.) je ne vois pas où est le problème. ;)

      Supprimer
  8. J'ai été interpelé par ce billet car pour moi c'est un peu mysterieux ces mots qui possedent une lourde histoire.
    Je pense que cela vient de cette vague du "politiquement correct" influencée par nos chers voisins américains où il faut dire mal-voyant au lieu d'aveugle, personne de petite taille au lieu de nain et j'en passe.
    Par peur de mettre les pieds dans le plat, je préfére prendre ces tournures pompeuses pour ne pas dire de bêtise ou offenser alors que je n'ai aucune arrière pensée.
    Merci pour ce billet car cela me donne un point de vue différent de ce que j'entends habituellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Carole! Je comprends et comme toi je trouve tout cela pénible à force. Surtout quand quelqu'un hésite en me parlant ou s'excuse d'employer le mot noir devant moi. C'est un peu ridicule.
      Bises

      Supprimer
  9. Comme toi, ce mot ne me gène pas outre mesure, je l'emploie même couramment, notamment dans sa version littéraire : le nègre => l'auteur de l'ombre.
    Certes, Nègre veut dire "Noir" mais il est lourdement associé à l'esclavage (quelqu'il soit) d'une personne : domestique, travailleur aux champs et par extension l'auteur anonyme. Je pense que si le terme gène les gens même s'il est utilisé convenablement dans son juste sens, c'est à cause de cette culpabilité héritée d'une époque honteuse où la différence n'était pas respectée.
    Personnellement ce qui me dérange le plus concernant les "personnes de couleur" c'est plutôt les termes comme celui que je viens d'utiliser qui servent à éviter de dire "noir" : personnes de couleurs, minorité visible, etc... Je ne suis pas sûre que ça rendre vraiment service : c'est de la fausse pudeur, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai oublié de te dire que j'adore le nouveau design, les couleurs la mise en page, tout ! Je vais rester là à regarder ;)

      Supprimer
    2. Hey merci ^^ C'est radicalement différent ce design j'avais besoin de changement :) Contente que ça te plaise!!!
      Et oui c'est exactement ça! Parfois je me demande auquel cas pourquoi le mot Juif n'est pas tabou...
      Bisous

      Supprimer
  10. Gniiiiiiiii !! De retour !!

    Tout est question d'éducation. On nous élevé dans un puritanisme, un "c'est comme ça qu'on dit". Pourtant il suffit de lire certains auteurs africains qui parlent de leur négritude pour comprendre que nègre n'est pas un vilain mot. Comme l'a dit petit Diable il a une forte connotation qui fait hésiter sur son emploi.
    Et sinon pavé (techniquement de la semaine dernière mais que t'étais en rade d'ordi...) : http://lemondededidi.canalblog.com/archives/2012/09/23/25166122.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hiii oui ^^ suis reviendu! Merci je file lire et ajouter ta contri ^^
      Bisous

      Supprimer
  11. Encore un pavé magnifique !

    Merci à toi ... je suis de ceux qui ne disent pas ce mot et qui l'interdise... mais je ne verrais différemment maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ^^
      Je suis contente si j'ai pu te faire voir les choses sous un angle différent :)

      Bises!

      Supprimer
  12. Bonjour à tous.
    Je découvre votre blog avec plaisir, en écoutant une émission sur France-Inter où l'on discute de la disparition du mot « race » dans la Constitution.
    Quelqu'un fait remarquer que, curieusement, le mot « Juif » n'est pas tabou ! Aujourd'hui ! réintroduit par les Juifs eux-mêmes. Dans les années 50, j'étais enfant, l'emploi du mot était tabou, sans doute à cause des atrocités toutes récentes et d'une mauvaise conscience de la population française vis-à-vis de son comportement pendant l'Occupation. On lui préférait le mot « Israélite »...
    J'ai une anecdote : Les associations de parents d'enfants trisomiques ont fortement pesé pour l'abandon du mot « Mongolien », peu scientifique et peut-être parce qu'il avait donné le mot péjoratif voire insultant : « Gogol ». « Trisomique » est maintenant utilisé dans le même sens méprisant, en plus incisif encore par son côté ampoulé.
    Ce seraient les « Gens du Voyage » eux-mêmes qui auraient proposé ce terme en remplacement de « Nomades » plus général et neutre que « Gitans », « Romanichels » ou « Manouches ». En Lorraine, on disait des « Camps-volants » qui, pour être explicite dénotait une certaine condescendance ou un mépris certain. « Nomades » me convenait...
    Dans ma petite enfance, quand on parlait des nègres, je n'y voyais aucun mépris. Par contre, une fois que j'avais employé « Négro », sans doute entendu à l'école, j'ai été sévèrement réprimandé par ma mère.

    Mosane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une émission de france inter? Je ne savais même pas :)
      cette volonté d'effacer l'histoire, de masquer ce qui dérange est dommageable pour les générations futures. Nous grignotons leur histoire :/

      Supprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...