mardi 15 septembre 2015

Je suis noire pas sale

Quand j'étais étudiante à Paris il y a maintenant bien dix ans, il m'arrivait souvent de me retrouver très très tôt le matin dans la capitale. Mes cours commençaient tôt et je prenais un bus qui traversait la seine juste avant Nôtre Dame. A chaque fois c'était un vrai émerveillement. Je regardais autour de moi, ce Paris tout vide, et je me disais: Mon dieu j'ai tellement de chance de voir cela de mes propres yeux. Paris, La France c'est tellement beau. Partout il y a quelque chose à voir, un détail qui rend le moindre petit trottoir magique!

Et puis le temps à passé. J'ai fait ma vie. Je regarde de moins en moins autour de moi. Je suis blasée. Pourtant il y a une chose que je n'ai pas cessé d'observer: les gens. Je suis fascinée par les visages des passants. Hommes, femmes, enfants, j'essaie toujours d'imaginer leur vie. Je me demande d'où ils viennent, ce qu'ils font dans la vie...

Aujourd'hui peut être que si je n'étais pas si attentive aux autres serais je passée à côté de l'altercation qui à eu lieu sous mes yeux. Une famille traversait ma rue, juste devant mon immeuble. Moi je rentrais chez moi. J'ai regardé attentivement l'homme car il semblait fatigué, les yeux las. La femme suivait avec deux enfants. Ils étaient pressés de rentrer chez eux cela se voyait. La petite fille a sourit à mon fils quand un klaxon!


Une sorte de fourgonnette de livraison venait de piler juste devant le père de famille qui pour protéger ses enfants avait reculé d'un coup. Le chauffeur visiblement ne les avait pas vu traverser au milieu de la chaussée, hors des clous. Il est rentré dans une violente colère. Sortant de sa fourgonnette il s'est écrié (je cite):
- Ils savent pas traverser. Ils savent pas travailler. Ils font chier! Pas capable de respecter les règles mais pour la CAF et nous prendre la bouffe de la bouche ils sont là hein! Bande de sales noirs de merde! Cassez vous chez vous! Faites chier!
Oui c'était violent. J'ai d'abord cru que le père de famille allait lui mettre son poing au milieu de la figure mais il s'est contenté de baisser la tête. Il a entraîné sa famille à sa suite, fuyant, honteux les lieux.

J'étais pour ma part choquée et je n'ai pas pu résister j'ai traité cet homme de Gros Connard Raciste et j'ai sorti mon téléphone pour filmer la suite! Voyant l'appareil il s'est empressé de partir. Mais quelle honte! Aujourd'hui en France on ne peut plus marcher tranquillement dans la rue sans entendre une remarque raciste, une réflexion sur les migrants, les réfugiés. C'est horrible.

Je sais que tout le monde n'est pas ainsi et que malheureusement les réflexions des mauvais l'emportent sur les actes des bons mais pourtant. Pourquoi une telle haine de l'étranger? Pourquoi devraient ils payer pour nos frustrations, nos problèmes? Et puis j'ai réfléchi à ma propre condition. 

Je suis blogueuse depuis 4 ans. Pourtant encore assez souvent quand je me retrouve en conflit avec quelqu'un je me prends à peine dissimulée une réflexion raciste. Toutes les fois ou on s'étonne que je sache écrire ou parler français. Toutes les fois ou on s'étonne que je travaille, que j'aie des diplômes. Bref j'ai toujours cette sensation de ne pas être à ma place sans parler de toutes les opés et invitations qui ne me concernent pas. Les trucs pour bronzer, les partenariats avec des chaines de produits cosmétiques spécifiques pour peaux blanches. Les campagnes de publicité ou tu sais que la marque ne va jamais associer son image à une femme noire, à des enfants noirs. 
Par exemple presque jamais d'enfants noirs dans les magasines ou publicités. Jamais de femmes noires pour vendre du lait infantile ou des laitages tout simplement. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières mais je suis soulée de voir les noirs fleurir comme des pâquerettes à la télé à l'approche de l'été. On dirait que nous ne sommes bons qu'à faire la fête sur la plage, buvant, copulant ou dansant. C'est pénible! Surtout que nous sommes sois disant des sales noirs alors qu'on nous utilise allègrement quand il s'agit de vendre du riz ou des gel douche parfum vanille ou monoï...

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. Les gens me dégoutent !
    Je ne sais pas vers ou on va mais ce ne sera pas beau c'est certain !
    La race humaine est la pire qu'y soit malheureusement et ce ne sera que de pire en pire
    J'imagine à quel point ce doit être compliqué car déjà pour ma famille (mariée avec un tunisien) ça l'est déjà
    Bisous miss

    RépondreSupprimer
  2. C'est écoeurant ! ça me dépasse tellement !

    RépondreSupprimer
  3. Il y a tellement de choses qui me passent par la tête et que je pourrais écrire, mais j'ai juste envie de te dire "chaudoudoux"
    Notre société actuelle me semble vraiment très moche, avec un manque de bienveillance et de tolérance incroyable. Pour nos enfants, j'espère que tout cela changera, qu'il y aura un "éveil". Malheureusement, il y a toujours des esprits négatifs

    RépondreSupprimer
  4. Ah non mais là c'est juste ABOMINABLE !!!!! Le papa est resté fort et humble devant cette situation ce qui prouve sa remarquable intelligence face à cet être dépourvu de sens, de coeur, de cervelle, et de tolérance.
    Bouah ça me donne la gerbe!!!

    RépondreSupprimer
  5. Tu sais que je vis bien loin de la France , alors je vais te faire partager mon point de vue sur la france ou plutôt les français. Je suis Française élevée en France et qui a décidé de partir voir ailleurs plutôt que me plaindre de toutes les choses que je vivais ou voyais quotidiennement. Grâce ou à cause des réseaux sociaux j'ai pu observer une France qui change depuis ces 5 dernières années. Maintenant sur facebook on voit les gens se plaindre et réclamer les allocations, d'autres se plaindre de pas les avoir, de gagner trop pour les allocs et se plaindre de tous les avantages qu'ils perdent, se plaindre de la politique, se plaindre de voir venir des gens qui veulent fuir la tyrannie, les bombes, l'horreur, se souvenirs de leur sdf pour cacher leur racisme etc... C'est pas beau vu de bien loin. Mais loin de la France y a pas d'allocs, peu d'aide, c'est un peu la loi de la démerde et finalement tu vois je me dis que 'est le grand mal des français, parce que ce mec dans sa fourgonnette il a peur de manquer, il a peur de voir baisser ses allocs, il crève de savoir que d'autres ont plus que lui, tous ces gens qui brandissent des photos de nos sdf quand on parle d'accueillir des migrants ils ont peur pour leurs allocs, leurs avantages...LE français serait moins raciste je pense si toute sa vie ne tournait pas autour de ses P..... d' allocations, s'il ne considérait pas ces aides comme un du mais une main tendue il ouvrirait son esprit ( et son coeur) et ferait travailler ses neurones pour mieux vivre ensemble. Les lumières , ces humanistes qui nous ont légué nos valeurs , fondement de notre patrie l'ont fait à une époque bien lointaine de la notre et surtout exempte d'aides sociales. Loin de moi l'idée d'abolir les aides, mais moins peut être et surtout une prise de conscience des gens, il est encore trop courant de lire on fait un petit troisieme parce q u'on a calculé les aides sont plus élevées et les impots baissent.... gloups maintenant on va lire je vais faire un 4 eme avant qu'il n'y ai plus de sous à cause des migrants...Pour ta sensation de ne pas vivre dans un monde qui te perçois comme une femme lambda, j' imagine que moi ouverte et ayant été élevée dans un milieu multi ethnique j'ai eu du mal à voir les différences que consciemment ou inconsciemment le monde fait. Il a fallu que je me marie à un homme" de couleur" pour que je remarque que tout le monde ne pense ou n'a été élevé comme moi et je me dis merde on est en 2015...Comme le disais mon patron "Pauvre France". J'avais espoir que nous fassions mieux avec nos enfants, mais les réseaux sociaux en ce moment me donnent envie de vomir et m'on convaincu que le grand réveil c'est pas pour maintenant... Au nom de tous les cons que la race humaine a porté je te demande pardon parceque malgré ce que nous a appris l'histoire, une grande majorité retombe dans la facilité qui est de penser que tous nos malheurs sont la cause de l'autre.

    RépondreSupprimer
  6. commentaire pour faire sourire : mes senteurs préférées sont la vanille et la coco :p
    Bon et plus sérieusement, c'est un gros con! Toutes ces histoires de réfugiés mettent les gens à cran, et donnent des excuses aux plus stupides. Et tu sais j'ai fuis paris pour le racisme aussi ... J'aurais jamais pensé vivre ça en France, mais quand tu es trop blanche aussi ça passe mal.

    C'est pas une histoire de couleur mais de méchanceté. Au pire on s'en fout <3

    RépondreSupprimer
  7. Ce genre de réaction primaire montre un grand manque d'intelligence si tu veux mon avis. Cet abruti,parce qu'il n'y a pas d'autres mots (ou alors, plus forts), méritait que tu le remettes à sa place.

    Tu sais, mes cousins sont noirs, eh oui... des petits brésiliens, ils ont été adoptés et j'ai été témoin de bien des horreurs parce que "on n'est pas pareils".

    Ok, oui, il y a des différences, forcément, nous n'avons pas la même couleur de peau,et alors ? Je suis brune, mon fils est blond ! Mon mari a les yeux marrons, son frère els yeux bleus. ce sont des différences aussi, non ? Pourtant, là personne ne dit rien... c'est étrange quand même !

    Rassures toi, il existe des gens bien, j'ose espérer plus que des cons... Je comprends ton agacement...
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  8. Quelle horreur ce sale type!!! Mais c'est pas possible de parler comme ça, il n'a pas honte!!!
    Je comprends ta colère. Beaucoup croient encore que les Noirs passent leur temps à danser sur les plages en pyjama bariolé...ça m'a toujours choquée...pour le moment ma grande n'en fait pas les frais, mais jusqu'à quand?

    RépondreSupprimer
  9. Je trouve ce genre de comporter honteux! J'ai vu un cas similaire à Nantes et je ne me suis pas génée pour remettre la personne à sa place!
    Sinon j'adorais m'émerveiller aussi à Paris en allant à la fac ^^

    RépondreSupprimer
  10. Il est bien triste cet article! :-(

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?