mercredi 15 juillet 2015

Sortir... sans eux!

Nous avons fait garder les enfants! 
Nous ne sommes pas des parents fusionnels. Enfin je me plais à le croire. Je sais que dans ma famille et la sienne beaucoup doivent le penser. Que nous ne savons pas nous passer de nos enfants. Que nous sommes toujours collés à eux. Que nous ne sommes plus un couple mais un groupe...
Pourtant c'est faux. 
Nous, ça fait 5 ans que nous ne sortons qu'à tour de rôle ou avec nos enfants. En 5 ans nous avons réussi à aller chercher une pizza, un jour ou ma sœur était là. Aller manger au restau d'à côté un soir ou c'était sa sœur qui était là. Vous voyez on est sortis deux fois en 5 ans seuls tous les deux mais même pas une vraie sortie. Même pas un truc préparé et zen ou on peut se détendre en sachant que les enfants ne nous attendent pas, sans culpabiliser en pensant qu'on profite d'une autre personne.

Pourquoi ne pas les laisser aux grands parents qu'on nous dit souvent... Mais nos parents à nous ne vivent pas à côté malheureusement. Huit heures de vol me séparent des miens. Pour lui c'est pas mieux douze heures. Et la famille? Les amis? La famille a déjà ses propres enfants à gérer. C'est ça le souci quand d'un côté comme de l'autre on est les plus jeunes. On a eu le temps de faire la nounou pour tout le monde mais quand vient notre tour: y'a plus personne de disponible! 
Oui c'est rageant. Oui c'est chiant. Parce que parfois je me dis: Mais purée qu'est ce qu'on a été cons!

Et la babysitter? 
Jusqu'à il y a deux jours j'y songeais mais sans oser franchir le pas. Confier mes enfants à une inconnue qui resterait chez moi mais sans moi ça a quelque chose d'effrayant. Je ne me sentais pas capable de laisser mes petits. Je me trouvais toutes les excuses. C'est cher. On habite loin de Paris alors on va payer a faire garder les enfants pour même pas deux heures d'amusement. Je me disais qu'ils étaient trop petits et avec ma dernière minus c'était même pas en rêve.

Puis il y a deux jours j'ai craqué. 
Un sentiment d'étouffement. Non je n'ai pas eu marre de mes enfants. Ni de ma maison. Non j'ai eu envie de voir mon mari. De sortir avec lui seul. De prendre le temps d'être ensemble sans eux. Besoin de le retrouver, de me retrouver aussi j'avoue.
Alors j'ai réfléchi cherché parmi les amis mais voyant que je retombais dans mes anciens travers j'ai sauté le pas!
J'ai composé le numéro de l'agence de babysitter qui m'employait du temps ou j'étais étudiante. Au téléphone j'ai signé un contrat d'abonnement pour un an de services. Puisque je fais garder un bébé de moins d'un an on m'envoie une auxiliaire de puériculture certifiée (employée en crèche). Je suis rassurée. Une personne expérimentée, un discours clair, sérieux.
A l'heure convenue je suis un peu en stress pourtant je tiens bon. La personne qui est arrivée m'a de suite rassurée. Elle a apporté ses chaussons (on ne marche pas avec ses chaussures chez moi) et sa blouse pour les microbes et surtout les vomis de bébé. Elle me demande ce que mangent les enfants, si ils ont des allergies. Elle visite la maison et se renseigne sur les rituels du soir de chacun. Tout va bien elle s'installe avec eux pour lire des histoires pendant que moi je pars!
Oui je pars sans eux! C'est fou!
Je dois avouer qu'en mettant mes chaussures j'ai eu l'estomac tout noué. Que je suis restée un moment devant la porte. Que dans l’ascenseur j'ai eu une petite larme. Mais je suis partie.


Je ne vais pas vous faire un compte rendu de cette soirée parce que c'est du domaine de l'intime et que ça ne vous regarde pas. Mais je me suis amusée. Cela nous a fait du bien de découvrir de nouveaux restaurants, de regarder le ciel sans poussette et surtout de courir pour attraper le métro main dans la main. 
Du côté des enfants c'était la foire. Ils se sont amusés à martyriser la pauvre babysitter. Surtout mon fils aîné qui a vu là un super moyen pour ne pas dormir!
Elle a été super de ne pas perdre son sang froid et surtout de me noter les plus belles perles de la soirée:
Alors que mon fils s'amusait à appuyer sur les bouton d'un livre musical.
La babysitter: Canard tu fais trop de bruit! Il faut dormir maintenant!
Le canard: C'est pas moi qui fait du bruit! C'est le livre!

Nous avons bien rigolé en les lisant car elle nous tenait informés de la soirée par sms.

Peut être que mon billet ne vous dira rien si vous avez la chance d'avoir des parents, de la famille, des amis proches qui vous gardent vos enfants régulièrement.  
Mais je suis sure que je ne suis pas la seule à vivre ce désert familial qui me pousse a devoir tout faire avec mes enfants ou sinon a devoir me résoudre à payer et faire confiance à un étranger pour un peu sortir sans eux.

9 commentaires:

  1. Coucou
    On l'a fait quelque fois...gardés par la grand mère
    On a même fait 3 jours sans eux pour mon anniv..Une thalasso en Normandie...le bonheur
    et les enfants se sont éclatés sans nous
    A refaire sans délai parce que c'est juste indispensable
    On passera sûrement par une baby sitter car la famille n'est pas forcément dispo
    Heureuse de voir que tout le monde a été ravi!!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair! Une fois qu'on y goute c'est dur de s'en passer.
      Je pense qu'on est pas encore prêts pour trois jours sans eux mais quelques soirées en couple nous feront du bien.
      Bisous

      Supprimer
  2. Chez nous non plus les faire garder par la famille (à 750 km) c'est pas possible et les baby-sitter de 14 ans à 12€ de l'heure, non merci. Alors oui nous sommes fusionnels avec eux et le revendiquons mais sans aucune gêne, c'est un choix de vie que nous avons fait par plaisir (j'ai fait un article là dessus http://felieetsesmonstresgentils.com/tous-ensemble-sinon-rien/) Après c'est clair que parfois, cela nous ferait peut être du bien.
    En tout cas il ne faut pas culpabiliser d'un sens comme de l'autre, cela ne rend pas indigne ;)
    A bientôt.
    Félie et ses monstres gentils

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, on est isolés familialement. On arrive parfois à se voir un peu à deux, quand nos emplois du temps ont un trou alors que les enfants sotn à l'école, mais c'est rare. J'ai une ou deux copines a qui je peux demander mais bon, deux fois l'an quoi. Mais pour moi une baby sitter c'est impensable, pour les même raisons: une inconnue chez moi avec mes enfants, c'est noway...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'ai sauté le pas parce que dernièrement nous avons vécu beaucoup de changements. Il nous fallait nous retrouver.
      Gros bisous

      Supprimer
  4. Ici c'est pareil, la famille est très loin et les copains ont des bébés alors si on sort (rarement) c'est la babysitter qui gère. Mais en ce moment, le bébé hurle tant qu'on n'est pas rentrés, du coup on ne sort plus trop en fait :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue j'avais très peur que ça se passe mal. Mais nous ne sommes pas partis très loin. Finalement nous étions à moins de 30 minutes. En cas de soucis nous serions vite rentrés. J'espère que bébé va vite se calmer que tu puisses toi aussi profiter.
      C'est dur de les voir pleurer.

      Supprimer
  5. Je suis ravie de lire ton article. Je croyais que j 'étais la seule a me plaindre de cette problématique de garde des enfants. Depuis que nous avons nos enfants, on a plus le temps pour nous et d 'autant plus que la famille est loin. Je devrais faire comme toi , sauter le pas et appeler une baby sitter mais avec tout ce que l'on entend cela fait peur. En passant, très bon blog.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...