jeudi 16 juillet 2015

Je ne peux que compter


Il y a des jours comme ça ou je suis juste émerveillée par mes enfants. Leur énergie, leur joie de vivre, ces sourires qui illuminent ma vie.

Quand je vois mon fils aux côtés de ma dernière, le contraste est terriblement saisissant. Je vois comme il est grand et surtout comme elle sera grande si vite!
Cinq années ont filé comme le vent et me laissent abasourdie. Je fais des calculs dans tous les sens. Dans encore cinq ans il aura dix ans et elle aura cinq ans. Dans dix ans il aura quinze ans et toi quarante deux. Dans vingt ans tu n'auras plus d'enfants à la maison mais peut être une jeune femme sur le départ.
Je regarde cette photo et je suis partagée entre la joie de les voir si beaux si innocents et la peur de les voir grandir, partir.
Je regarde mes enfants avec amour et angoisse parce que je peux compter dans tous les sens mais je ne peux prévoir demain. Je ne peux pas dire ce que sera la photo dans cinq ans, dans dix ans, dans vingt ans.
Je ne peux que prier, toucher du bois et espérer. Prier pour que les sourires, la joie et l'amour soient toujours au rendez vous de nos photos.

4 commentaires:

  1. Moi qui m'apprête à être maman pour la première fois, je redoute déjà cette forme d'angoisse ! J'ai déjà l'impression que la grossesse va filer tellement vite et je sais que ça sera pire par la suite ! Mais oui, je te souhaite en tout cas que la photo soit aussi belle dans 5 ans puis dans 10, etc. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci <3 et surtout félicitations!
      Quelque part je t'envie un peu. La joie d la première fois c'est tellement unique. Tu verras c'est THE moment :)

      Supprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...