dimanche 7 juin 2015

On a tous droit au respect

On était assis là tranquillement avec nos enfants. Il y avait des frites, des burgers, des cheesecakes, des Dr Pepper bien frais... On passait un bon moment, pour une fois que les enfants étaient calmes. On discutait de je ne sais plus trop quoi quand d'un coup derrière nous des cris.

Je me suis retournée. La famille attablée a quelques pas avait été interrompue dans son repas. Nous avons vite compris d'ou venait le problème. Une femme avait renversé son gobelet de jus sur une autre. La jeune fille arrosée portait une très jolie veste blanche, même de ma place je pouvait constater que sa veste était surement fichue. L'incident aurait pu à se stade n'être qu'une fausse note dans une belle journée seulement rapidement les choses se sont envenimées.

Ce qui s'est passé? Commençons par vous dire ce qui aurait dû se passer!

La personne ayant renversé son gobelet aurait du de suite s'excuser avec un sourire contrit. Elle aurait pu proposer d'aller chercher des serviettes pour aider la jeune fille à se nettoyer. Donner des conseils pour tenter de sauver la veste tout en blâmant sa maladresse. Elle aurait pu complimenter la jeune fille sur sa tenue très élégante et être désolée de l'avoir bousillée. Les personnes en face auraient accepté les excuses et devant la gentillesse non feinte de la personne maladroite je suis persuadée que l'incident malheureux aurait pu être à l'origine d'un rapprochement amical entre deux groupes d'individus.

Cela ne s'est pas passé comme ça. Voilà ce qu'il s'est passé!

La personne ayant renversé son gobelet était désolée d'avoir trébuché sur la chaise de la jeune fille et donc d'avoir perdu son précieux jus de fruits fraîchement mixés. Elle a reproché à la personne arrosée d'avoir volontairement obstrué le passage et donc d'être la cause de la chute de sa boisson. 
Des excuses?
Mais vous n'y pensez pas! 
Un jeune homme proche de la jeune fille s'est donc levé et a exigé des excuses. La dame s'est donc mise a lui donner des coups de ventre (elle était un peu beaucoup corpulente) tout en répétant qu'elle ne s'excuserait pas. Le jeune homme a fini par sortir du restaurant. Des mots très grossiers ont été échangés assez fort pour réveiller mon bébé endormi dans sa poussette. Mes enfants ont eu peur...

Pourquoi je vous en parle? Ah oui j'ai juste oublié de préciser que la jeune fille arrosée était noire et la dame corpulente ... blanche.


Aujourd'hui je repense à cet incident et je me sens honteuse. Je me sens honteuse parce que j'ai assisté à cette scène. J'étais à côté. Pourtant je n'ai rien fait. Il aurait été simple de se lever pour soutenir la famille noire en demandant à la femme de cesser ses coups de ventre au jeune homme. Il aurait été simple de raconter la scène aux vigiles qui sont intervenus pour calmer les choses. Peut être que ces gens se seraient sentis moins seuls. 

Je n'oublie pas cette phrase dite par une des femmes attablée: Nous avons payé comme vous. Nous sommes noirs mais nous avons droit au respect. 

Oui être noir, être blanc ou autre ce n'est qu'un détail. On a tous droit au respect. Pourtant j'ai réalisé que pour nous les noirs en France il y a toujours comme un obligation, une pression. Nous sommes obligés d'être plus polis, d'être toujours bien coiffés, bien habillés. Nos enfants doivent être plus calmes, plus sages. Il nous arrive très souvent d'acheter quelque chose dans un magasin juste pour la forme ou pour faire chier la vendeuse qui nous a regardé de haut en rentrant et lui prouver que oui nous aussi on peut acheter ici. On doit parler mieux que les autres, être plus éduqués, plus instruits, toujours en faire plus. Parce que nous si on sort de chez nous en faisant juste une queue de cheval on fait de suite négligé. Si on décide de s'habiller comme à la maison dehors on nous prend de suite pour des sans papiers. Si on ne répond pas assez vite à une question on pense de suite qu'on ne sait pas parler français.

Oui pour la majorité des gens le noir, l'étranger qu'il soit jaune, arabe ou autre est toujours plus pauvre, plus con, plus humiliable. Il ne mérite pas le respect. On peut lui poser des questions intimes, on peut le bousculer, le dévisager lui ou ses enfants. On peut lui rappeler que "ici c'est cher". On peut lui donner des cours de géographie "ici on est en France". 

Alors oui j'ai honte de ne pas être intervenue. Parce que j'étais en famille. Parce que j'avais envie de passer une bonne journée. Parce que je n'avais pas envie d'être la noire. J'avais envie d'être une personne comme tout le monde qui déjeune tranquillement. Loin très loin de ces questions de racisme. 

Je sais bien que répondre au racisme par la violence ce n'est pas une solution. Que même si le dialogue n'est pas possible, il vaut mieux répondre à la connerie par l'esprit. Mais je dois vous le dire: c'est épuisant. C'est épuisant de toujours garder son sang froid. Alors oui la prochaine fois je me lèverai et je ferai front. Pourquoi? Parce que c'est ça être juste. Tout simplement.

8 commentaires:

  1. Quelque soit la couleur ou l’origine sociale, souvent, je me dis qu'il aurait suffit d'un rien pour qu'une situation ne dégénère pas ... Je déteste les personnes qui sont direct dans l'agressivité, qui ne savent pas s'excuser mais savent uniquement aboyer.
    Dernièrement, mon homme est intervenu quand 2 brunes en voiture se sont énervés injustement contre 2 blondes sur le passage piétons. Lui n'avait pas fait attention aux couleurs de cheveux, c'est moi qui lui ai dit après.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui! Il suffit d'un peu de politesse et d'esprit pour désamorcer la plus stupide des situations.
      Bises

      Supprimer
  2. ça me dépasse ! moi je serais plutôt du genre à payer le pressing pour essayer de sauver le vêtement abîmé par ma maladresse, et quelle que soit la couleur de la madame !

    RépondreSupprimer
  3. Tes mots sont durs mais sûrement vrais pour certaines personnes. Je n'ai pas du tout cette vision d'une personne de couleur noire jaune blanche autre ... mon frere et ma soeur ont ete éduqué comme moi et le voit ainsi aussi. Sauf mon frère depuis peu a peur pour sa fille et son avenir parce qu en tant que metisse il craint le racisme des autres. Faudra qu un jour je demande à ma belle soeur si elle se perçoit ainsi. Apres je trouve que l humain est de plus en plus méchant, imbu de sa personne, égocentrique, pédant (faut pas une majorité ms ça se répand) et srtt doté d'un manque de civisme, politesse et respect. Les gens s'étonne de voir ma fille de presque 6 ans polie et gentille ... je vois pas où est le soucis, ce qui me choque c'est plutôt l'inverse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ton frère si il vit au quotidien avec une personne de couleur commence a toucher du doigt le souci. Ce n'est pas quelque chose qui saute aux yeux mais plutôt des petites vexations récurrentes qui au fil du temps peuvent transformer une vie en cauchemars.

      Supprimer
  4. Désolée de ne pas aller dans ton sens mais pourquoi te serais-tu levée, pourquoi es-tu que c'est la blanche qui avait tort ???
    Tu n'a pas vu l'origine de l'affaire donc aucune raison de juger et d'intervenir.
    Maintenant si la blanche avait dit "tant pis pour toi tu es noire c'est pas grave" alors oui tu pouvais intervenir.
    Mon souci à l'heure actuelle c'est que tu dis qu'en tant que noirs vous devez faire plus et mieux que les autres pour ne pas vous faire "remarquer", moi je dis que les blancs ne doivent plus rien dire aux gens de couleur ou aux musulmans sinon ils seront traités de racistes...
    Tout varie en fonction du côté où l'on se place

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Tu n'as pas besoin d'être désolée. Tu as le droit d'avoir ton avis.
      J'aurai du me lever car j'ai assisté aux échanges verbaux et à la violence des coups de ventre. La femme n'a pas voulu s'excuser mais en plus elle a humilié cette famille. Il était évident pour elle et ceux qui l'accompagnaient que ce geste serait impuni. C'est très souvent le cas et ça a été le cas.
      Je ne comprends pas pourquoi tu as un "souci" avec mes propos sur la pression que subissent les noirs et les étrangers en général. Cette pression nous la vivons donc nous pouvons en parler en connaissance. Puis quand tu dis "les blancs ne doivent plus rien dire aux gens de couleur" tu parles de quoi? Discuter? Faire connaissance? Ou insulter? Parce que je ne suis pas une idiote. Nous savons très bien faire la différence entre une banale altercation entre deux personnes et une insulte raciste. Les personnes qui usent et abusent de leur couleur pour se victimiser c'est une autre histoire que je ne cautionne pas.
      Rien ne varie car on ne devrait pas avoir a se placer d'un côté ou de l'autre. Nous sommes au final tous des humains. Ce qui doit être respecté c'est la dignité de chacun.

      Supprimer

Une bouteille à la mare?

N'oublie pas qui tu es ... et oui j'ai regardé le Roi Lion aujourd'hui!

Je sais très bien à quel moment j'ai eu le déclic. C'était en Mars. Je devais assurer deux semaines de prestation pour la marque Fa...