mardi 7 avril 2015

Nouvelle école dans sa nouvelle vie

Ce matin j'ai accompagné mon fils à l'école. Ce matin j'étais émue comme si c'était sa première rentrée. Pourtant mon fils a 5 ans. L'école il connait. C'est un grand. Pourtant je n'ai pas  pu m'empêcher de cogiter toute la nuit. De stresser tout le long du trajet en serrant plus fort sa main dans la mienne et puis je n'arrivais pas à partir. Malgré le sourire de sa maîtresse, malgré son sourire a lui très content devant les playmos et finalement voyant que j'étais la dernière je suis partie.

Aujourd'hui mon fils a découvert sa nouvelle école.


Le changement est évident dès l'entrée. Alors qu'avant il fréquentait une toute petite maternelle de banlieue avec 6 classes maintenant il a affaire à une école mixte maternelle plus élémentaire avec plusieurs étages. Forcément il a poussé des cris et des Ouaaa maman c'est grand, c'est joli! Il a adoré les couleurs et a été rassuré de voir qu'il y avait bien des dessins aux murs. 
Intrigué il a voulu regarder les photos et les noms des autres enfants de sa classe au dessus des portes manteaux avant de rentrer dans sa classe un peu triste de ne pas trouver son nom et sa photo.
Il s'est précipité sur un bateau pirate et m'a oubliée. 

Moi j'étais là un peu tremblante regardant de tous côtés essayant de mémoriser toutes ces nouvelles informations. Nouvelle maîtresse c'est quoi son prénom déjà? Se rappeler ou se trouve sa classe. Ne pas oublier d'apporter son ancien cahier demain okay! Offrir un petit cadeau c'est fait! Dre au revoir et ne pas réussir à partir. Se demander si ça va aller et si il ne vaut mieux pas que je lui fasse l'école à la maison. Partir puis revenir des fois qu'il n'ait pas vu que j'étais partie. Partir pour de bon la boule au ventre avec l'image de ces grands garçons (ils faisaient bien deux mètres) qui chahutaient dans sa classe. Psychoter en se demandant si ils ne sont pas trop grands pour être dans la classe des petits. Se souvenir que mon fils est chez les moyens\grands et que c'est donc normal. Se dire qu'il sait se défendre mais espérer qu'il n'ait pas à le faire. Pleurer un peu et puis avoir honte de pleurer.

Je suis rentrée et j'ai remarqué qu'il avait rangé sa chambre avant de partir. Tout est à sa place ... C'est vraiment un grand. Maintenant c'est à moi de grandir aussi un peu. C'est dur. C'est dur de les voir partir. De les laisser vivre loin de nous exposés à tout ce qu'on ne peut maîtriser. Vivement ce soir qu'il me raconte sa journée.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. je suis convancue que tout ira bien et qu'il aura dèjà de nouveaux copains/copines dès ce jour ;-) bonne journée en attendant les retrouvailles

    RépondreSupprimer
  2. Comme je te comprends! J'ai si peur de changer ma grande d'école en cours d'année que je me suis toujours débrouillée pour déménager l'été, lol, c'est limite phobique chez moi! allez il est grand et costaud ton canard, ça va bien se passer j'en suis sûre!!!

    RépondreSupprimer
  3. Elle a l'air bien sa nouvelle école.
    Bon courage :)

    RépondreSupprimer
  4. J'imagine comme tu as du foncer à la sortie de l'école !

    RépondreSupprimer
  5. C'est dur le changement, souvent + pour les parents que pour les enfants ! Alors, comment s'est passée cette première journée dans sa nouvelle école ? Bises

    RépondreSupprimer
  6. Les laisser grandir et les laisser nous faire grandir... Un juste équilibre ! Un bien grand garçon dis donc et bien armé et préparé ! ;-)

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?