lundi 26 janvier 2015

Au moins: On rit toujours chez nous!

Il parait que chez moi c'est sale. Il y a des gribouillages aux murs et des taches douteuses un peu partout.

Il parait que chez moi c'est le foutoir. Des jouets partout de la cuisine à la baignoire.

Il parait que chez moi il y a trop de vêtements sales. J'ai toujours des fringues dans mon panier à linge.

Vendredi mon bailleur m'a envoyé deux monsieur à la maison. Le but établir un pré-état des lieu de mon appartement. Un moyen pour eux de voir l'étendue des dégâts en camouflant le tout dans l'emballage bidon du: on va vous aider à cibler les choses à faire.

Les deux monsieur sont arrivés à 11H. Juste après le réveil des enfants que j'avais tous les deux pour cause de grippe. Les connaiseuses ouvrent déjà de grands yeux et sentent la belle plantade. Et bien entre le premier qui m'a demandé comment ça se faisait que mon fils ait écrit sur les murs et l'autre qui a confondu les taches de lait chocolaté sur le sol avec des trous j'en ai eu ma claque au bout de 30 minutes et je les ai plantés pour aller cuisiner le repas de midi.  Sérieusement ils s'attendaient à quoi? L'important ce n'est pas l'état de l'appartement tant que j'y suis c'est comment je vais le rendre. NON? 


Il y a aussi ce super moment de solitude morale quand ma mère m'a avoué au téléphone que mes tantes avaient trouvé mon appartement super sale quand elle sont venues voir ma fille après mon accouchement. J'en suis restée sur le cul parce que d'une part je n'avais invité personne, ils ont débarqué et se sont invités tous seuls. Deuxièmement depuis quand une jeune maman qui vient d'accoucher, est crevée, supporte nuits blanches, douleurs et autre baisse d'hormones doit rendre des comptes quand à la propreté de son sol, ses vitres ou de la vaisselle dans l'évier.

Que je sache toutes ces personnes qui viennent chez nous, se permettent de nous juger on ne leur a rien demandé. Quand ils auront a supporter au quotidien deux enfants de moins de 5 ans tout en étant enceinte et en bossant à la maison sans mode de garde, sans jamais avoir pu confier ses enfants ne serais ce qu'une soirée à qui que ce soit. Pour souffler, ranger un peu, faire ce qui attend d'être fait depuis 4 ans et bien ils pourront repasser et la ramener.

C'est bien facile de juger les autres et de jouer à celui qui aurait mieux fait, à celle qui sait mieux que l'autre, à la mère parfaite quand on a jamais été dans la situation! 

Je ne me plains pas de mes enfants. Mon quotidien est compliqué mais j'aime ma vie. Je ne serai pas plus heureuse avec un sol sans tâches. Je ne serais pas plus zen avec des vitres translucides. Mes enfants ne souriraient pas autant si au lieu de me poser, jouer avec eux, leur parler, les aimer, leur faire découvrir des choses avec patience et amour, je passais ma vie astiquer, ranger, nettoyer ma maison. 

Une dernière chose: ma maison n'est pas sale elle est juste customisées par mes enfants.
J'aurai le temps d'avoir une maison propre quand mes enfants seront partis et avec eux partiront les rires et les chansons... je ne suis pas pressée! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 commentaires:

  1. Je rêve! tu bosses, tu es enceinte, ton mec bosse, tu as deux enfants en bas âge, et certains trouvent que ta baraque est en désordre! Faut arrêter de lire Gala et de croire que Sylvie Tellier c'est le stéréotype d'une jeune maman... et son intérieur celui de nos maisons!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense surtout que Sylvie a une femme de ménage :) je pense vraiment que je vais en prendre une c'est inhumain la somme de travail que j'ai! Et un lave vaisselle aussi tiens ^^

      Supprimer
  2. On doit avoir le même de type de maison, une maison vivante.J'ai vu des maison ultra clean et je me demandais si les enfants vivaient bien là tellement c'était aseptisé,même la chambre était trop nikel,pas un jouet,rien ,vraiment froid.
    Vaut mieux son bordel organisé,au moins c'est nous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que quand je n'avais qu'un enfant et que je bossais à l'extérieur chez moi ça restait rangé. Forcément mon fils n'était jamais là pour mettre le souk. Maintenant j'ai la petite à la maison et je bosse de la maison donc forcément elle dérange en continu :)

      Supprimer
  3. les gens ont toujours quelques choses à dire ça les rassurent sur eux même ^^ c'est la nature humaine toujours regarder chez les autres et jamais balayer sur le pas de sa porte lol !!!! moi je m'en amuse quand qq1 vient chez moi à l'improviste je commence par dire faite pas attention au bordel ..... j'avais pas prévu que vous viendriez ....mais c'est quand même malheureux d'être obliger de se justifier .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui je ne suis pas fière de mon bazar mais de là a aller me cracher dessus... Bref la critique est aisée mais l'art est difficile. Je pense que plus que des critiques j'aurai voulu qu'on me propose de l'aide. J'aimerais bien retapisser certaines pièces, refaire la peinture mais c'est incompatible avec mes enfants présents en permanence...

      Supprimer
  4. Je vais te raconter l'histoire d'une copine qui a une femme de ménage : elle invite toujours le soir après le passage de sa femme de ménage, comme ça c'est nickel. Et si tu débarques à l'improviste les autres jours, elle te met à l'aise "regarde pas l'état, j'attends la femme de ménage :)"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah voilà! Il me faut une femme de ménage! C'est clair qu'une fois que je déménage j'en prends une au moins 3h par semaines

      Supprimer
  5. j'ai l'impression un peu de reconnaître mon chez moi, je te rassure moi aussi mes parents aiment bien critiqué le désordre chez moi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire c'est qu'ils se rendent pas compte des efforts qu'on fait pour que ça ne soit pas pire!

      Supprimer
  6. Le ménage... le nerf de la guerre avec les enfants!
    Joli article!

    RépondreSupprimer
  7. Chez moi aussi c'est le bazar, et alors, j'ai mes 3 enfants qui y vivent et qui ont tendance à s'étaler partout avec leurs jouets. Ce n'est pas une maison froide et aseptisée comme dans les magazines. Puis quand des gens débarquent à l'improviste ils n'ont pas à te juger c'est dégueulasse comme comportement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jugement fait mal. C'est évident.

      Supprimer
  8. Ben mes enfants sont en pleine forme, ils rient, sont heureux, nous jouons et pourtant je bosse à l'extérieur et ma maison est propre, je ne supporterais pas d'avoir des tâches au sol ou des coups de crayon sur le mur.
    Vous cherchez toutes à vous justifier simplement parce que vous n'avez pas le courage de faire les choses, certes je ne vais pas dans des salons divers et variés, j'ai trois enfants nés avec 18 mois d'écart à chaque fois et pourtant je ne suis pas toute la journée la serpillère à la main (j'aurais du mal en bossant à l'extérieur) mais jamais vous ne trouverez de tâche au sol, je les nettoie de suite et hop c'est fait, la vaisselle est mise dans le lave-vaisselle à la fin du repas et basta. Poussière une fois par semaine, aspirateur deux fois dans la semaine (ou plus si un repas a été plus salissant qu'un autre).
    Et comme je n'aime pas repasser mais que je déteste le linge non repassé je sacrifie 20euros tous les quinze jours pour le faire faire....
    j'aurais trop honte d'entendre de la bouche des gens de ma famille que ma maison est sale (même s'ils se sont invités).
    Tout est question d'organisation....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je bosse de chez moi :) et je garde mes enfants en même temps. Mon fils ainé est scolarisé mais finalement même avec juste ma fille à la maison et en voyant que durant les vacances scolaires j'ai les deux en même temps à la maison ils mettent le souk en continu.
      Pour les taches au sol évidement que je pourrai passer une serpillière dès que c'est sali mais voilà chez moi c'est du lino et quand c'est mouillé ça glisse. Mon sol est propre mais mes enfants ont des bosses. La dernière fois mon grand a failli perdre sa dent de devant. Je dois donc attendre qu'ils soient couchés pour passer la serpillière donc faire des journées à rallonge.
      Bien entendu je n'ai pas de lave vaisselle. Ce serait trop facile sinon. Moi je dois plonger les mains dans l'eau sale et la graisse. Pas de manucure possible pour moi.
      Faire repasser mon linge? Et bien je n'ai personne pour le faire. Je me débrouille toute seule parce que ces 20e dont vous parlez me servent à faire plaisir à ma famille. C'est pas grand chose mais je préfère leur acheter un livre ou ne pas leur refuser une sucette.
      Certes je vais à des salons divers et variés mais il faut bien vivre non? Et puis mon blog est devenu une source de revenu substantiel donc ces salons c'est aussi du boulot même si c'est présenté de manière agréable.
      Avant dans une autre vie j'aurai eu honte des remarques, maintenant cela me fait juste de la peine parce que je pense qu'entre femmes, entre mères on a pas à se juger. On devrait se soutenir.
      En tous cas bravo pour votre organisation j'aurai aimé pouvoir en faire autant peut être que ça viendra avec le temps quand mes enfants seront plus grands, que j'aurait accouché aussi et surtout qu'ils se seront plus en continu à la maison.

      Supprimer
  9. Bien dit ! Je ne parle évidemment pas du dernier commentaire... Que de jugements ! J'ai été serpillo-maniaque, j'en suis revenue...cela me pesait trop et ce n'est pas compatible avec un enfant. Je nettoie si qquchose tombe à terre, mais à contrario mes baies vitrées n'ont pas été faites depuis...depuis...pfiiiiouuuuu ! J'vais me faire huer là non ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible pour moi de faire les baies vitrées sauf si je veux accoucher ah ah ah mais non tu ne vas pas te faire huer ma belle gros bisous

      Supprimer
  10. Perso, on dirait parfois que mes deux enfants ne vivent pas dans ma maison. C'est plus fort que moi, ça me pourrit un peu la vie vu que je bosse a plein temps, mais je ne supporte pas le désordre. Mes enfants n'ont encore jamais écrit sur les murs (ils savent qu'ils passeraient un sale quart d'heure), ils ont un tableau et des feuilles pour utiliser les stylos et feutres. Et pour ce qui traine, la simple menace d'un "je jette a la poubelle tout ce qui traine" marche (j'ai fait semblant de jeter une fois... ) Mais des fois, j'aimerai être plus cool, moins rigide. On est comme on est....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair qu'on est comme on est! Moi aussi quand je travaillais à l'extérieur (et que je n'en avais qu'un) j'étais accro au ménage. Mon mari se plaignait même des odeurs de produits ménagers qui flottaient en permanence dans l'air. une malade. Et puis j'ai commencé a travailler à la maison. Mon fils s'est mis a faire les 400 coups dès que j'avais le dos tourné. Ecrire sur les murs, balancer des trucs sous les meubles. Je bossais en double. Il fallait travailler et ranger nettoyer. Quand j'ai été enceinte pour la seconde fois j'ai tenu bon c'était une grossesse facile mais il suffisait d'une seule journée de repos pour que ça soit de nouveau le bordel. J'avais bien le droit de dormir moi aussi. De me poser... En fait depuis cette époque là si je veux que ça soit rangé chez moi je dois ranger en permanence. Je dois fliquer mes enfants, ne pas prendre de douche, rester vigilante avec un torchon a portée de main et mon balai toute la journée. C'est épuisant. Clairement je ne veux pas faire ça tous les jours, d'ailleurs je ne peux pas. Je finis par craquer et ne plus vivre. je ne ris plus je ne mange plus je déprime. Quand j'aurai déménagé je prendrai une personne pour le ménage au moins 3h par semaines pour m'aider et pour le repassage. J'en ai besoin. Et d'un lave vaisselle aussi!

      Supprimer
    2. C'est clair qu'on est comme on est! Moi aussi quand je travaillais à l'extérieur (et que je n'en avais qu'un) j'étais accro au ménage. Mon mari se plaignait même des odeurs de produits ménagers qui flottaient en permanence dans l'air. une malade. Et puis j'ai commencé a travailler à la maison. Mon fils s'est mis a faire les 400 coups dès que j'avais le dos tourné. Ecrire sur les murs, balancer des trucs sous les meubles. Je bossais en double. Il fallait travailler et ranger nettoyer. Quand j'ai été enceinte pour la seconde fois j'ai tenu bon c'était une grossesse facile mais il suffisait d'une seule journée de repos pour que ça soit de nouveau le bordel. J'avais bien le droit de dormir moi aussi. De me poser... En fait depuis cette époque là si je veux que ça soit rangé chez moi je dois ranger en permanence. Je dois fliquer mes enfants, ne pas prendre de douche, rester vigilante avec un torchon a portée de main et mon balai toute la journée. C'est épuisant. Clairement je ne veux pas faire ça tous les jours, d'ailleurs je ne peux pas. Je finis par craquer et ne plus vivre. je ne ris plus je ne mange plus je déprime. Quand j'aurai déménagé je prendrai une personne pour le ménage au moins 3h par semaines pour m'aider et pour le repassage. J'en ai besoin. Et d'un lave vaisselle aussi!

      Supprimer
  11. Je compatis,

    j'ai eu la même chose avec ma cousine qui raconte a toute ma famille que ma maison est un dépotoir.

    C'est sûr que c'est facile de juger quand papa/maman s'occupent de son ménage et jardinage (et aussi des courses).

    Comme tes tantes elle se pointait sans invitation non plus donc bon faut pas s'attendre au ritz non plus hein, ma maison n'est pas parfaite mais elle est vivante et pleine d'amour ;)

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?