vendredi 27 juin 2014

Une femme (apeurée) comme les autres

Ce soir je suis sortie jeter mes poubelles. J'ai l'habitude de sortir la nuit. J'aime prendre l'air ça me fait du bien. Je ne me considère pas comme une chochotte. Je sais me défendre et je pense que jusqu'à ce soir et bien je me prenais pour une costaude sans peur.

Sauf que ce soir je suis sortie jeter mes poubelles. Il faisait noir. J'ai pensé que je pouvais faire un crochet par le local à poussettes, dans l'après midi j'avais remarqué que c'était le bordel dedans. Des jouets oubliés, des trucs en vrac. J'ai rangé et puis je suis ressortie dans la nuit quand j'ai vu cette ombre derrière moi et j'ai hurlé.

Mon cri est sorti, fort puissant, glaçant. J'ai eu peur. Une peur vieille comme le monde. Peur qu'on me fasse du mal. Peur de ne pas pouvoir me défendre. Car oui j'étais persuadée que cette ombre ne pouvait être que funeste. Un homme a en juger la taille m'attendait dehors et je ne pouvais lui échapper.


C'est fou tout ce qui peut nous passer par la tête en 5 secondes. J'ai pensé à mes enfants en premier et ça m'a rendu encore plus faible parce que l'amour est faiblesse et je savais que penser a eux ne me donnerait pas la force de me battre au contraire car pour survivre et les revoir j'allais rester impuissante. Puis ma sœur avec soulagement car je me suis dit qu'il fallait mieux que ça m'arrive a moi qui avait déjà fait ma vie et avait déjà des enfants. Et puis j'ai pensé à mon mari a qui j'allais devoir raconter cela.

Puis l'ombre s'est avancée et de grandes mains m'on attrapé les bras et mon hurlement est mort dans ma gorge...

Quand je me suis retournée mon gentil voisin me faisait face. Interloqué. Hésitant. Incrédule. Il ne pensait pas à mal. Il ne comprenait pas ma réaction. Puis d'un coup il a compris et s'est excusé gêné. Honteux, lui papa de deux filles adolescentes. Peut être à cet instant il a touché du doigt ce que c'est d'être une femme sur la Terre. Ce que c'est de vivre avec la peur en permanence.

2 commentaires:

  1. bizarrement j'aurais plus tendance à avoir peur en journée !! où tout le monde est là et personne ne bouge !! j'ai eu des mauvaises expériences mais toujours en journée !! jeune je gardais des enfants et rentrais jamais avant 23/00h et jamais rien !!! en même temps j'ai toujours habité des quartiers populaires donc je crois que là bas on crains moins en tant que femme : une idée reçue ??? à Pigalle je sortais souvent à pas d'heure !!! mais je comprends ta peur !! la femme est la proie de l'humanité ^^ / Alex Mama Chouch

    RépondreSupprimer
  2. Beh là en te lisant j'ai flippé avec toi. Je fais un job où les gens ne sont pas toujours bienveillants... Alors, je suis méfiante. Pas peureuse, mais méfiante de nature.
    Je comprends complètement tout ce qui a pu te passer par la tête à cet instant là...

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...