mardi 13 mai 2014

J'ai visité l'usine Calor en Isère, à la découverte des centrales vapeurs made in france

Je n'aime pas repasser. La chaleur, la position debout, l'effort et les gestes répétitifs... Rien de bien réjouissant pour moi. Il faut dire que mon fer à repasser va avoir 6 ans. C'est un petit fer vapeur acheté vite fait au centre commercial et que pour venir à bout d'un pli on doit y aller à l'aide au repassage et appuyer ! Appuyer tout en espérant ne pas brûler les habits et c'est bien là le problème. Mon aversion vient-elle du fait que je n'aime pas le repassage ou plutôt que je n'aime pas repasser avec mon fer pourri?

J'étais donc ravie d'aller visiter l'usine Calor mercredi dernier. Je faisais d'une pierre deux coups, une journée sans enfants en bonne compagnie et découvrir tous les secrets de fabrication des centrales vapeurs.


Départ à 9h de Paris, direction Lyon.


Arrivée à Lyon, Navette, Rencontre avec les membres de l'équipe Calor autour d'un déjeuner puis arrivée à l'usine.


Avant de commencer la visite de l'usine nous avons eu droit à une présentation du groupe, de la marque avec un historique complet mais surtout à des explications quant à la spécificité des centrales vapeurs Calor.


J'ai donc appris la différence entre un fer vapeur et une centrale vapeur. Et c'est: La Cuve!


Cette cuve fonctionne comme une cocotte-minute elle chauffe l'eau dans l'appareil et envoie la vapeur sous pression dans le fer! Ouaip c'est très simple mais pas évident du tout pour un consommateur! Mais oui la cuve est invisible et c'est très simple de faire passer un bête fer vapeur pour une centrale vapeur surtout si le faussaire se travesti ben comme il faut... 

En gros ce n'est pas parce que c'est gros, cher et que ça dit être une centrale vapeur que s'en est une! Avec Calor vous pouvez acheter j'ai vérifié pour vous leurs centrales vapeur elles ont toutes une Cuve! Vous ne me croyez pas? J'ai enfilé ma veste de super détective et j'ai suivi la chaîne de fabrication du début à la fin!






Ici vous voyez les différentes formes de semelles. La partie en contact avec le vêtement. Elles sont en aluminium recouvert d'émail, pour une glisse parfaite, d'une forme effilée pour atteindre facilement les zones difficiles et un système autoclean qui garantit une évacuation naturelle des détritus et une glisse à l'épreuve du temps. Les trous servent à acheminer la vapeur. 


Il n'y a pas que des machines dans l'usine! Tout est fait pour éviter pénibilité et souffrance. Ventilateurs, humidificateurs. Il fait très chaud.


Nos centrales vapeurs sont en route pour le fignolage. On va les faire toutes belles parce que ça compte aussi!


Du rose comme c'est mignon <3 

Sur une centrale Vapeur à autonomie illimitée le réservoir d'eau est visible (oui cette partie transparente colorée) et distinct de la cuve (invisible). On peut remplir le réservoir d'eau froide à tout moment puisque c'est dans la cuve qu'elle est chauffée. Il n'y a pas de perte de chaleur.



Ce n'est pas tous les jours qu'on visite une usine et qu'on peut vérifier en personne le savoir-faire français. 
J'ai été surprise de découvrir des centrales vapeurs compactes jolies, performantes et pratiques pas du tout des engins de torture!
Je n'aime toujours pas repasser mais j'ai dans l'idée que ça pourrait vite changer.


'Article sponsorisé

11 commentaires:

  1. sympa et intéressante cette visite d'usine, malgré que, comme toi, je ne sois pas une fan de repassage.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas de centrale vapeur, trop chère lorsque j'ai eu besoin d'un fer à repasser mais j'ai un fer vapeur Calor, sans cuve donc. Je ne sais pas comment on doit appeler ça ^^
    Quand il nous lâchera (un jour sait-on jamais, ça dure ces trucs lol) peut être investir dans une vraie central vapeur.
    Je suis bizarre si je dis que j'aime repasser?
    Oui rien qu'à l'écrire ça a l'air bizarre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oula y'a rien de bizarre a aimer repasser. Y'en a qui aiment d'autres pas ^^
      En tous cas depuis que j'ai ma centrale vapeur j'aime de plus en plus repasser!
      J'ai remisé mon vaporetto au placard
      Bises

      Supprimer
  3. Super cette visite chez Calor ! Ca fait des années que je suis passée à la centrale vapeur et il faut reconnaitre que c'est plus efficace qu'un simple fer à repasser vapeur ! Et comme tout le monde je déteste repasser mais en même temps j'en profite pour regarder la télé en replay, séance de rattrapage des épisodes de mes séries préférées que j'ai loupé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai envie de faire mais comme je regarde en vostfr... je risque de me brûler les doigts!
      ah ah ah

      Supprimer
  4. "Il n'y a pas que des machines dans l'usine! Tout est fait pour éviter pénibilité et souffrance. Ventilateurs, humidificateurs. Il fait très chaud."
    Je pense que vous avez "zapper" quelque chose sur les conditions de travail. Dommage que vous n'ayez pas eu le temps - le droit - de discuter avec du personnel à la production.
    Cela dit, merci pour votre témoignage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez je suis maintenant sortie de l'usine et je peux discuter avec vous. Si vous souhaitez nous apporter plus de précisions n'hésitez pas!
      Amicalement et sincèrement.

      Supprimer
  5. Comme dans toutes les entreprises où l'on travaille le métal, la pénibilité est belle et bien présente : bruit, chaleur ou froid, port de charges, gestes répétitifs… d'où bien des problèmes de santé pour le personnel à la production. C'est juste le "Tout est fait…" qui m'a taquinée. "Tout", étant excessif, non ?
    Autrement, vous avez bien résumé la visite. 🌷

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ça je pourrais en parler moi aussi, j’accompagnais mon père au travail. Il était mécanicien spé en hydraulique. Je sais bien le bruit, la chaleur ... Mais mon papa n'avait pas de ventilateur, ni de brumisateur ni de pause... J'ai constaté que les dirigeants qui nous ont fait visiter l'usine ont beaucoup insisté sur ce qui était fait pour aider à diminuer la pénibilité du travail. Ils ont aussi valorisé le travail de tout le personnel. Je tenais à le dire voilà "Tout".
      Je comprends votre point de vue. Vous êtes du côté du travailleur qui voit dépeinte ici la visite d'une femme qui n'a jamais travaillé dans une usine et qui fait la belle avec un fer ^^ Qui décrit non pas votre réalité mais une balade touristique...
      Malheureusement même en y mettant la meilleure volonté du monde je serai incapable de dépeindre votre réalité. Je n'ai ni vos connaissance ni votre vécu.
      Je suis bien désolée.

      Supprimer
  6. Bonjour, je viens de découvrir votre blog et je le trouve très sympa. Moi non plus je n'aime pas repasser mais depuis que mon homme m'a offert une centrale vapeur (une calor en plus ;-) ) je trouve cette corvée beaucoup moins fastidieuse. L'appareil par son efficacité fait gagner un temps fou. J'ai pris l'habitude de repasser assise et cela me permet de regarder la télé !

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Les anges ont la peau douce, test et avis

J'adore les soins du visage. Mais j'aime encore plus les soins de luxe en institut. Un fauteuil confortable, des mains douces et ex...