vendredi 18 avril 2014

Le déni de grossesse ça n'arrive pas qu'aux autres

Cette semaine j'ai fait pipi. Un pipi particulièrement stressant même si personne n'en savait rien. Je n'ai rien laissé paraître mais même si une seule barre est apparue dans la fenêtre des résultats ce pipi m'a ramené deux ans en arrière.

Il y a deux ans je faisais pipi sur un test de grossesse acheté à la pharmacie du coin entre les courses et l'achat du pain. Un achat pressé et anodin. Juste pour vérifier que...
Au bout de 5 minutes un seul trait visible et une trace étrange de l'autre. Positif? Négatif? Pas le temps de trop creuser je pense être enceinte j'en ai les symptômes mais j'ai aussi l'intuition que ça ne va pas durer. Je sens que ce bébé ne tiendra pas.
Effectivement le lendemain (c'est toujours comme ça) je saigne. Je saigne abondamment et je suis triste comme d'habitudes. Je suis contente de ne pas y avoir cru et je fais la fête avec les copines pour oublier vite.

Les jours passent, les mois. Normaux. Je n'y pense plus trop. Je m'occupe de ma vie, de mon fils de mon boulot. Tout va bien.


Le temps passe et je ne vis toujours pas mes règles arriver. Bizarre. Peut être un souci après ma fausse couche. Je refais un test pipi qui se révèle négatif. De plus en plus étrange cette histoire!
 Je prends rendez vous avec ma gynéco. Elle me questionne m’ausculte je la trouve étrange. Elle me demande si j'ai fais une prise de sang pour ma fausse couche. Je lui dis non que j'ai saigné comme un goret donc qu'avec mon passif je sais reconnaître une fausse couche. Elle me prescrit une échographie pour ... vérifier que tout va bien.

Je me rends donc de suite au cabinet d'échographies qui a justement une place qui vient de se libérer. C'est génial. J'entre je m'installe et a peine le temps de dire un mot au praticien qui rentre dans la pièce que je me retrouve avec du gel et une sonde sur le ventre.
Je me prépare à lui expliquer que je viens pour une écho de contrôle et que je ne suis pas enceinte quand sur le petit écran du moniteur je vois une petite cuisse. Impossible de me tromper car je reconnais bien la forme et qu'il continue le mouvement et que j’aperçois une tête, des mains et que tout cela bouge et gigote.

J'étais froide et chaude et tout en même temps mais surtout en train de calculer et d'essayer de comprendre comment je pouvais être enceinte et a un stade si avancé. Ce que je voyais là c'était un bébé pas un haricot!

Selon l'échographiste j'étais enceinte de presque 3 mois. Je n'avais fait aucune fausse couche. Je n'avais eu aucun symptômes et mon ventre n'avait pas grossi. J'étais en plein déni de grossesse alors que je désirais être enceinte!
Parla suite il a bien fallut tout reprendre en main. Annoncer au papa, à la famille au grand frère. Réaliser moi même et comprendre comment cette grossesse m'avait échappé.

Sans l'absence de règles j'aurai pu ignorer mon bébé encore combien de temps? Et si je n'avais pas consulté? Le corps humain est vraiment très étrange. Avant je ne comprenais pas comment des femmes pouvaient être enceintes et l'ignorer, il a fallut que j'en fasse une courte expérience dans ma chair pour réaliser que c'était possible même quand on est en désir d'enfant!

Ma petite clandestine est par la suite resté un bébé très discret. J'ai pris très peu de poids et je n'ai eu presque pas d'envies. Mon ventre est tardivement sorti et je pouvais porter tous mes vêtements normaux. Elle n'a jamais beaucoup grossi elle même et parfois je me dis qu'elle cherchait à se faire oublier en ne grossissant pas et en bougeant peu.

Heureusement aujourd'hui c'est une enfant épanouie et si je ne parle pas de ces débuts pour le moins étranges personne ne s'en douterait.

4 commentaires:

  1. ma cousine de 16ans viens de vivre un déni. elle venais de subir le cancer de son pere, a arreter les cours pour s'occuper de lui , puis son décès ... 2mois après elle accouchai. elle a été prise de douleurs horribles dans le dos, ni plus ni moins des contractions. bref elle accouchait a la surprise général de tout le monde y compris d'elle meme et de sa maman.
    elle avais juste remarquer que ses regles n'étaient plus aussi réguliere mais avec tout ça, elles avaient mis ça sur le compte du stress, de la fatigue.
    c'est pas évident d'apprendre ça quand soi meme on se bat pour avoir un enfant mais elle s'occupe tellement bien de sa petite puce que je lui pardonne.

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que ça m'a toujours interpellée: moi qui suis malade comme un chien dès la 4ème semaine de grossesse, je me demande comment je pourrais passer à côté! Le corps fait de ces trucs incroyables!

    RépondreSupprimer
  3. C'est fou quand même que ça puisse arriver quand on veut un enfant. Dans ce cas, n'est-ce pas un fonctionnement inverse par rapport à celles qui n'en veulent pas à savoir que le cerveau trouve un moyen de se protéger des angoisses du 1er trimestre en disant qu'il n'y a pas de grossesse ? Enfin là je fais de la psy de comptoir ;)
    Ma mère m'a raconté une histoire de déni de grossesse où la maman s'en est rendue compte à 7 mois. Le foetus était debout dans son utérus pour prendre le moins de place possible. Et son ventre est sorti d'un coup une fois qu'elle a su. Et ce n'était pas une jeune fille un peu naïve ou peu éduquée, mais une trentenaire déjà maman, etc. Comme quoi ça peut arriver à tout le monde. Et je trouve ça totalement fou !

    RépondreSupprimer
  4. Moi je viens de rater aussi les 3 premiers mois de ma troisième grossesse, alors ça peut vraiment arriver à tout le monde!

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...