vendredi 11 avril 2014

Beaucoup d'amour et un zeste de frustration c'est ça l'éducation

J'ai beau aimer mes enfants de tout mon cœur, allaiter ma petite et être à l'écoute: Je ne peux pas les aimer, les alimenter et les stimuler 24/7.

Oui j'ai beau aimer mes enfants, les avoir désiré et vouloir leur donner le meilleur ce serait un crime d'en faire des petits Dieux en oubliant de les initier à la frustration.

Pour mon fils aîné les choses ont été faciles. C'était un bébé très calme. Il a grandi fait des bêtises mais nous avons très rapidement réussi a lui poser des limites. Il a accepté nos règles et notre a vie a 3 se déroulait sans soucis majeurs... Puis la petite est arrivée.

Avec elle tout est différent. J'ai noué avec elle des liens très forts. Elle n'a pas été en nourrice comme son frère. Elle est allaitée. Je suis très proche d'elle toute la journée. A première vue c'est un très gentil bébé. Calme, sociable, souriante, un amour. Mais dans l'intimité de la maison elle se transforme en tyran.


Elle veut m'avoir pour elle a tous moments du jour et de la nuit. Je suis heureuse de cette relation mais je commence a réaliser que je suis en train peut être de lui laisser trop de libertés.

Elle agit de plus en plus comme un petit despote à couches. Elle cri elle chouine elle s'accroche a moi.
Je suis partagée entre le plaisir d'être sa préférée et la peur que cet amour fusionnel finisse par nous pourrir la vie.

Lui faire prendre conscience de la réalité? Cesser d'être à sa disposition ou au contraire attendre qu'elle se détache progressivement? Il est évident que les méthodes efficaces avec son grand frère ne vont pas fonctionner avec elle.

En attendant Mlle Mini fait la loi à la maison. Mets le bazar partout, ne dort pas la nuit, tyrannise son grand frère et fait même trembler son papa. Va falloir lui expliquer que la maison c'est pas l'ouest sauvage et que le shérif de ces bois: c'est moi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Pas facile. Ici c'est le contraire.. Ma grande est super proche de moi, on a toujours eu ce lien qui nous unissait, qui été très très fort.. A la maternité pour ma deuxième puce, les SF étaient étonnée de voir une si grande complicité entre ma fille et moi.. et puis ma deuxième est arrivée, et là c'était différent, je n'avais moins de temps pour elle, moins de mal aussi à lui poser mes limites... Bien évidemment tout à changé aussi pour ma grande, je suis moins proche d'elle depuis sa petite sœur.. Çà me fait si mal au cœur, pour l'une et pour l'autre.. mais bon !!!

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?