0

Ces métisses aux cheveux lisses qu’on nous impose.

Mes enfants sont métisses. Mon mari aussi. Moi aussi. Pourtant à la maison nous avons tous une texture de cheveux et une couleur de peau différente. C’est assez folklo au moment des shampooings chacun a le sien. J’aime cette diversité. Je me plais a croire que cette explosion de couleurs est l’avenir de l’humanité.
Je me dis qu’un jour il n’y aura que des métiss sur Terre. Fini les clivages noirs, blancs, jaunes, rouges…

Pourtant quand j’allume ma télévision ou que je lis un magazine je me rends compte que le chemin est encore long.

Le mannequin choisi pour être le visage de la gamme à l’avocat de Garnier

 

La blogueuse Mercredie dans la pub Dop
La petite fille de la pub PhytoSpecific

Toutes les mêmes points communs: un teint clair et une belle auréole de cheveux bouclés mais pas trop crépus. Et c’est pareil pour pratiquement toutes les campagnes de publicité! C’est pareil dans les magasines. Si il faut mettre la photographie d’une personne noire il vont la choisir au teint clair avec des cheveux longs pas trop crépus et si possible bouclés.
C’est rageant. C’est rageant car cela voudrait dire que les personne plus noires de peaux ou n’ayant pas une belle couronne de cheveux bouclés ne sont pas présentables ou vendeurs.
Pourquoi?

Premier parti pris:
Les commerciaux pensent que les acheteurs, la cible sont des personnes au teint clair et aux boucles rondes. Peut être qu’ils pensent que les personnes au teint plus foncé et aux cheveux crépus préfèreront utiliser des produits spécifiques…
BING! Quand on lit les étiquettes ces produits sont justement censés convenir à des personnes aux cheveux crépus aussi! Pourquoi ne montrer que des boucles soyeuses alors?

Second parti pris:
Les commerciaux pensent que les utilisateurs seront plus sensibles à la réclame avec des personnes au teint clair et aux cheveux soyeux car au fond d’eux même ils ont envie de ressembler à ces personnes. Les personnes au teint plus foncé et aux cheveux crépus auront alors l’illusion que s’ils utilisent à leur tour ces produits qu’ils se mettront à ressembler aux mannequins au teint clair de la publicité.

Troisième parti pris:
La marque crée une gamme a destination des noirs mais connait au final très peu cette cible et ses habitudes. Il était vital pour eux de toucher cette cible identifié comme grande consommatrice de produits cosmétiques mais au final ils s’en fichent des enjeux identitaires derrière!

Les métisses ont envahi notre espace publicitaire. C’est a croire qu’en France les personnes noire et sans métissage n’existent plus.
J’ai eu une discussion avec quelques mamans sur facebook dernièrement. Leurs filles métisses mais aux cheveux très bouclés se plaignaient de ne pas avoir les cheveux assez lisses. Elle se trouvaient moches.
Cela m’a rappelé mon enfance et la scène qui se déroulait tous les matins. Ma mère qui nous asseyait entre ses jambes pour nous coiffer et discipliner nos tignasses.

Les temps changent et on croit que les choses changent mais on ne fait que déplacer le problème. Tant que les noirs ne seront pas admis dans leur globalité, tant que nous subirons cette déferlante de blanchiment et de lissage le malaise persistera.

A l’image de ces militantes américaines qui sont descendues dans les rues faudra il que nos filles se fassent toucher les cheveux en plein Paris pour que les cheveux crépus et les peaux noires soient acceptés?

Plus de pavé chez:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *