lundi 20 janvier 2014

Ces métisses aux cheveux lisses qu'on nous impose.

Mes enfants sont métisses. Mon mari aussi. Moi aussi. Pourtant à la maison nous avons tous une texture de cheveux et une couleur de peau différente. C'est assez folklo au moment des shampooings chacun a le sien. J'aime cette diversité. Je me plais a croire que cette explosion de couleurs est l'avenir de l'humanité.
Je me dis qu'un jour il n'y aura que des métiss sur Terre. Fini les clivages noirs, blancs, jaunes, rouges...

Pourtant quand j'allume ma télévision ou que je lis un magazine je me rends compte que le chemin est encore long.

Le mannequin choisi pour être le visage de la gamme à l'avocat de Garnier

La blogueuse Mercredie dans la pub Dop
La petite fille de la pub PhytoSpecific

Toutes les mêmes points communs: un teint clair et une belle auréole de cheveux bouclés mais pas trop crépus. Et c'est pareil pour pratiquement toutes les campagnes de publicité! C'est pareil dans les magasines. Si il faut mettre la photographie d'une personne noire il vont la choisir au teint clair avec des cheveux longs pas trop crépus et si possible bouclés.
C'est rageant. C'est rageant car cela voudrait dire que les personne plus noires de peaux ou n'ayant pas une belle couronne de cheveux bouclés ne sont pas présentables ou vendeurs.
Pourquoi?

Premier parti pris:
Les commerciaux pensent que les acheteurs, la cible sont des personnes au teint clair et aux boucles rondes. Peut être qu'ils pensent que les personnes au teint plus foncé et aux cheveux crépus préfèreront utiliser des produits spécifiques...
BING! Quand on lit les étiquettes ces produits sont justement censés convenir à des personnes aux cheveux crépus aussi! Pourquoi ne montrer que des boucles soyeuses alors?

Second parti pris:
Les commerciaux pensent que les utilisateurs seront plus sensibles à la réclame avec des personnes au teint clair et aux cheveux soyeux car au fond d'eux même ils ont envie de ressembler à ces personnes. Les personnes au teint plus foncé et aux cheveux crépus auront alors l'illusion que s'ils utilisent à leur tour ces produits qu'ils se mettront à ressembler aux mannequins au teint clair de la publicité.

Troisième parti pris:
La marque crée une gamme a destination des noirs mais connait au final très peu cette cible et ses habitudes. Il était vital pour eux de toucher cette cible identifié comme grande consommatrice de produits cosmétiques mais au final ils s'en fichent des enjeux identitaires derrière!


Les métisses ont envahi notre espace publicitaire. C'est a croire qu'en France les personnes noire et sans métissage n'existent plus.
J'ai eu une discussion avec quelques mamans sur facebook dernièrement. Leurs filles métisses mais aux cheveux très bouclés se plaignaient de ne pas avoir les cheveux assez lisses. Elle se trouvaient moches.
Cela m'a rappelé mon enfance et la scène qui se déroulait tous les matins. Ma mère qui nous asseyait entre ses jambes pour nous coiffer et discipliner nos tignasses.

Les temps changent et on croit que les choses changent mais on ne fait que déplacer le problème. Tant que les noirs ne seront pas admis dans leur globalité, tant que nous subirons cette déferlante de blanchiment et de lissage le malaise persistera.


A l'image de ces militantes américaines qui sont descendues dans les rues faudra il que nos filles se fassent toucher les cheveux en plein Paris pour que les cheveux crépus et les peaux noires soient acceptés?

Plus de pavé chez:
Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Et il n'y a pas que les filles. Le dictateur "n'aime pas ses cheveux " et encore moins depuis qu'une dame lui a dit qu'avec ses bloucles, il ressemblait a un petit mouton :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow! Je ne savais pas que les garçons aussi souffraient de ça! Pov ti chou :/ Il te dit quoi?

      Supprimer
  2. Je dois dire que je n'avais jamais prˆeté attention à la texture des cheveux, mais par contre à la couleur de la peau oui. A croire qu'il n'y a qu'un seul "noir-métisse" accepté à la télé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sort de la noire femme de ménage pour tomber dans la jolie métisse presque blanche :/ Et quand elles sont noires elles ont les cheveux lissés ou des perruques...

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ton article...
    C'est vrai que la publicité à tendance à placer les gens dans des cases, à créer une icône de la femme qu'il faudrait être. Le problème c'est que nos enfants s'identifient à ses femmes et veulent du coup leur ressembler et ne s'acceptent plus comme elles sont !!!

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ne s'acceptent pas et pire se rejettent :(
      Quand on n'offre aux enfants qu'une seule vision de la beauté c'est facile d'entretenir le malaise. Quand dès l'enfance on vous apprend a avoir votre couleur en horreur on vous conditionne a être en situation d'infériorité.
      Merci.

      Supprimer
  4. Je m'étais fait cette réflexion moi aussi il n'y a pas si longtemps d'ailleurs. Qu'on voyait davantage de diversité dans les publicités mais en fait... pas tant que ça. Puisqu'on reste dans le stéréotype, que ce soit du blanc, du noir ou du métisse ou qui que ce soit d'autre d'ailleurs.
    Moi je suis blanche (genre comme un cul lol) et je ne m'identifie en rien quand je vois une blanche dans une pub. Ou autre d'ailleurs. Les attitudes, la minceur absolue, la coiffure... bref y'a toujours un truc forcément "cliché" qui fait que ça ne colle pas.
    Encore beaucoup de chemin à faire les publicitaires!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah ah c'est vrai! Ils nous imposent leur idée de la beauté quelque soit la couleur de peau.
      Le souci pour les noirs c'est que l'on arrive a une situation qui peut être dangereuse pour les femmes noires. Toxicité notamment des produits éclaircissant pour la peau et défrisages des cheveux qui détruisent le cuir chevelu.
      Non on ne les oblige pas a faire ça mais a force de faire croire a une population ciblée que sa couleur es problématique...

      Supprimer
  5. Je crois que c'est parti pris 3 (malheureusement). Mes cousines et petites cousines sont métisses et c'est dingue la diversité des textures de cheveux! Il y a des progrès à faireen la matière et tu as raison d'en parler :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas vraiment conscience du malaise latent avant d'en discuter avec d'autres mamans. Et puis j'y ai repensé, j'ai discuté avec des amies, regardé des vidéos je me suis ouverte et j'ai ouvert les yeux. Le souci c'est que ce n'est pas juste un détail cosmétique ça crée des soucis d'estime de soi.
      J'espère que d'autres vont en parler et que les publicitaires vont percuter. ;)

      Supprimer
  6. Ma fille est métisse aussi, avec les cheveux mousseux: sui je m'en occupe bien , ils sont un peu comme sur ces pubs. MAis je suis bien d'accord avec toi: des métisses du genre de sonia Rolland, ce n'est pas représentatif du tout!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui Sonia c'est carrément pas représentatif! cette femme n'est pas humaine elle est trop belle zut et flûte! :)
      Bisous a ta petite!

      Supprimer
  7. Personnellement, je pense qu'il devrait y avoir de la place pour tout le monde dans notre monde : blancs, noirs, métisses, tout le monde, et sans toute cette hiérarchie qui est, nous ne pouvons le nier, toujours là.

    J'avais déjà remarqué ces retouches que subissaient les femmes noires ou métisses dans les publicités. Certaines stars comme Beyoncé ou Rihanna en ont aussi fait les frais : tu peux être noire, mais pas trop !
    Je trouve cette hypocrisie de la part des publicitaires honteuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des retouches blanchissantes malheureusement. ces femmes ressemblent plus a des blanches qu'à des noires c'est malheureux car en vrai elles ne ressemblent pas à ça.

      Supprimer
  8. je pense que ça véhicule 2 idées: 1) les noirs auraient honte de leurs couleurs et de leurs cheveux et 2) que la beauté noire n'existe pas sans une once de métissage... c'est malheureux que rien ne change malgré tous les salons de beautés ethniques, toutes conférences, les combats menés, le mouvement de la nappyattitude. qu'Est-ce qu'il faut faire de plus ??? c'est hallucinant de voir qu'en 2014 un magazine se "sente obligé" d'éclaircir le teint d'une belle femme couleur ébène (un trop pour certains visiblement)

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?