dimanche 3 novembre 2013

Mon corps après mes enfants.

Quand j'étais plus jeune je me souviens que je ne comprenais pas les plaintes continuelles de ma mère.
Elle avait toujours mal quelque part. Mal au dos. Mal au ventre. Des crampes continuelles. Je me souviens de toutes les fois ou je l'ai vue courir aux toilettes après un fou rire. Je me souviens de son ventre tout mou et des zébrures qu'elle cachait sur la plage en se baignant en teeshirt et short.

Ma maman avait tout le temps mal quelque part et je me demandais si elle ne faisait pas semblant. Je ne comprenais pas ses douleurs. Je ne comprenais pas son corps.
J'avais souvent honte d'aller à sa place à la pharmacie car je ne voulais pas que l'on me voie acheter des laxatifs ou des crèmes pour traiter les hémorroïdes. 
Je me regardais dans le miroir et je me demandais si elle avait un jour été comme moi. Comment ce corps massacré pouvait il avoir un jour été... une femme?


Il y a des choses que nos mères devraient nous dire. Elles devraient nous montrer et nous parler de ces choses là. Avec du recul je comprends leur pudeur pourtant les séquelles de la grossesse devraient être abordés au même titre que les règles et la sexualité.

J'aurai aimé que ma mère me parle de toutes ces stigmates visibles ou pas qui accablent le corps des mères. J'aurai ainsi été moins surprise par la sciatique qui m'a clouée au lit un matin.


20 ans plus tard je repense a ma mère avec nostalgie. Je revois en pensée ses souffrances et quelque part je me réconcilie avec son corps. Je fais le lien je fais la paix. Aujourd'hui nous sommes toutes deux mères.

Le souci c'est que moi je peux faire ce lien car je suis une femme. Les bouleversements je les vis à mon tour et je les accepte comme une évidence une porte que je dois prendre inéluctablement.
Mais pour les hommes il en va tout autrement. Cette réalité ils ne la vivent qu'à travers nous, leurs épouses et compagnes et très peu la comprennent.
Quand mon mari me fait remarquer que ma fille a 7 mois et qu'il serait temps de perdre définitivement mon petit bidon j'ai envie de lui dire de regarder le ventre de sa mère avant de me dire ça.
Il grimace devant mes vergetures et voudrait que je rentre de nouveau dans mes vêtements d'avant.
Je ne lui en tiens pas rigueur mais je n'ose pas lui dire qu'effectivement il y a un avant et un après.

Je ne suis plus la maman d'un enfant ou la jeune fille qu'il a autrefois connu. Kilos à part car il n'est pas seulement question de poids en plus mon corps ne sera plus jamais le même.

 Plus de Pavés chez:

37 commentaires:

  1. Je trouve ses commentaires déplacés :(
    Le mien n'oserait jamais, je pense qu'il me dit la vérité quand il me dit qu'il n'en a que faire de mes kilos/vergetures/peau d'orange...
    J'ai porté ses enfants et en porterait les marques toute ma vie. Je n'ai pas les moyens de faire disparaitre tout ça à coup de chirurgie esthétique. Ni l'envie d'ailleurs de me faire charcuter.
    Les hommes ne comprendront jamais. C'est de ce genre de chose qu'on aura beau leur expliquer sans cesse, ils diront comprendre, mais au fond d'eux en pensent le contraire ^^
    Il faudra bien qu'il s'y fasse, ce n'est pas comme si c'était un laisser aller volontaire. Nan mais sans déconner T_T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il n'arrive pas a faire le deuil. J'étais tellement différente alors je le comprends.
      Bisous

      Supprimer
  2. Oh comme je me reconnais là :( En plus moi il me reproche mon âge, il dit que plus on vieillit plus ça empire et qu'à 21 ans je devrais être encore toute fraiche.
    Je crois que s'il n'y avait pas son regard, je serais encore capable d'accepter la nouvelle "moi" physiquement. Mais ça m'est impossible et j'en souffre ...
    Il ne manque pas de me rappeler combien j'étais belle et mince avant de tomber enceinte, et moi je repense à mes 18 ans, à ce corps que je n'aurais plus jamais et je me demande si je continuerai de l'attirer.
    Je crois que d'un point de vue psychologique il ne se rend pas compte à quel point c'est douloureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est douloureux car on les aime et on voudrait leur plaire en tout. Le plus dur au final c'est de s'affranchir du regard de l'autre. Je commence à me détacher de lui et je trouve ça dommage. Je l'aime mais son avis m'importe de moins en moins. :/

      Supprimer
  3. dur dur et en plus à l'image de ma maman, je n'ai pas du tout un corps d'après grossesses comme elle, tellement de disparités dans les suites et les conséquences que porter un enfant peuvent impliquer ... Ma maman a un ventre tout flétri par exemple pour ne parler qu'esthétique et moi après 2 grossesses, il est presque nickel par contre si on regarde un peu plus haut, je suis marquée ... mais j'avoue ne plus me regarder comme avant, j'ai appris à me regarder à travers les yeux de mes enfants et tout d'un coup, ce n'est plus du tout la même chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant on est parfaites aux yeux de nos enfants c'est clair. Mais plus tard?
      Alala la vie d'une femme que c'est compliqué ^^

      Supprimer
  4. Avec ma maman on a eu cette discussion là aussi.
    Elle est très ouverte à toute discussion et à toujours répondu à mes questions surtout depuis que je suis enceinte.
    Par contre, Zhom a eu besoin des confirmations de sa maman pour accepter les désagréments liés à la grossesse.
    Très beau pavé 💕

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chapeau à ta maman! La mienne ne cachait pas mais n'expliquais pas non plus.
      Donc c'était un peu limite. Et mdr pour zhom ^^ il est marrant <3
      Bisous à vous 3 :)

      Supprimer
  5. Comme j'aime ce billet et cette photo <3

    RépondreSupprimer
  6. Moi c'est presque le contraire, je sais que mon corps est différent, en partie à cause des grossesses, mais bon je ne l'aime pas...L'ours, lui, même s'il est conscient que j'ai grossi et autres, dit toujours que c'est normal, j'ai eu des enfants, je n'ai plus 20 ans, etc. et surtout il me désire toujours autant (voire plus!), donc ça me fait du bien au moral....
    Après pour le fait qu'on ne le sache pas, je ne sais pas si ça changerait quelque chose, c'est comme pour tout, on n'est pas toutes égales devant le poids et les marques que laissent les grossesses........ (et puis ça peut changer d'une grossesse à l'autre en plus)....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Tout est différent d'une grossesse à l'autre et d'une femme à l'autre mais je crois que peu importe la façon dont on le vit on garde des séquelles. Pas forcément esthétiques ni visibles.

      Supprimer
  7. Je n'ai jamais de remarques de mon chéri mais je me les fais toute seule.
    Je déteste mon corps mais je n'arrive pas à me bouger pour l'améliorer... Je hais ces 25 kg en trop depuis la première grossesse, tout ce "mou" partout, cette fatigue presque constante et ces douleurs un peu partout...
    C'est vrai que je n'avais pas imaginé tout ça... C'est pas le cas pour tout le monde, mais pour moi c'est clair, il y a vraiment un avant et un après... (je me console en me disant que ça en vaut la peine quand même hein :) )
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça en vaut la peine! On a nous enfants mais ils grandissent :) Un jour ils seront partis mais les douleurs vont rester :/

      Supprimer
  8. Quand ma mere n'arrêtait pas de nous dire avec ma soeur moi a 20 ans j'étais mince, j'avais du mal à la croire mais avec 2 grossesses tout est different...mon corps a changé quand tu es enceinte on est heureuse mais une fois que bebe n'est plus ds ce ventre et que tu vois ton poids et que tu n'arrives plus à perdre si facilement qu'avant. Cest dur !! Puis les personnes autour de soit n'aide pas à mieux à se sentir... vu les reflexions :(

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article, je me suis reconnu en te lisant. J'ai 23 ans et 2 enfants. J'ai pourtant l'impression que le corps de mes 19 ans est loin, très loin !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Je ne me reconnais pas! C'est fou comme la vie nous change :)

      Supprimer
  10. Je pense qu'au delà du corps, l'esprit aussi est "marqué" . Nos envies changent ou plutôt évoluent et pour les hommes c'est aussi faire le deuil de la relation d'avant. On peut vouloir et entretenir la flemme, il resterai toujours les minous à faire garder pour un resto, les contraintes horaires de l'école ...
    Ça m'a fait mal de lire ce que ton homme t'a dit, parfois ils ne se rendent pas compte du poids des mots ... et finalement est-il toujours le même qu'à vos début ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très dur mon mari. Je l'aime un peu beaucoup pour cela.
      Il a changé mais pas physiquement. Lui n'a pas porté deux enfants.
      Il ne pourra jamais vraiment comprendre au final et je ne lui demande pas.
      Bisous

      Supprimer
  11. Ton texte est beau sincère et juste. Voilà un sujet qui me parle forcément... ;-) Il faut être indulgente avec nos corps de mères qui ont tant fait ! Apprendre à s'aimer, à se valoriser, à se sentir bien malgré nos inévitables défauts... A chacune sa recette : un peu de sport, quelques coquetteries, un tour chez l'esthéticienne. Plus tu auras confiance en toi, et plus tu rayonneras, tu éblouiras ton homme. Tu sais pourquoi ? Parce que tu es belle avec ou sans quelques kilos, avec ou sans vergetures et autres désagréments. Crois moi, le bonheur ne réside pas dans quelques kilos en moins. La force, elle est en nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sur ^^ Il suffit de presque rien pour briller.
      Bisous

      Supprimer
  12. C'est vrai qu'aujourd'hui il n'y a pas au moins 1 salle de sport par patelin ! La plupart des maux de maman viennent d'une sous-musculation, notamment du dos et des abdominaux. Il n'y a pas non plus le laser, qui en quelques séances vous rendent une peau lisse sans vergetures, c'est chers mais ça vaut le coup, c'est à vie.
    Aujourd'hui il y a mille façons de retrouver un corps de jeune femme après plusieurs grossesses...encore faut-il ne pas être une grosse feignasse qui se trouve des excuses.
    Après certaines s'étonnent que le mari préfère la secrétaire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je suis okay sur la forme le fond me plait moins. Oui on eut faire des efforts mais cela fonctionne dans les deux sens. Avoir un compagnon à l'écoute qui peut prendre le relai avec les enfants pendant que l'on prend du temps pour nous au lieu d'aller sauter la secrétaire ça marche aussi :)

      Supprimer
    2. Bein moi j'ai pas le temps d'aller à la salle de sport de mon patelin, et je me plains quand même de mon bide tout flasque et si Monsieur va voir la secrétaire parce que je n'ai pas retrouvé mon corps d'avant beh c'est un con! :)

      Supprimer
    3. le mien n'a pas de secrétaire ouf je suis sauvée mdr

      Supprimer
  13. Très bel,article....mais j'avoue que j'ai été choquée par les réflexions de ton homme. Si le mien m'en sortait un dixième, je deviendrais violente! Mais je ne suis pas à ta place, et je ne le connais pas.
    Mon corps aussi à changé, après le premier. Comme les dégâts étaient fait, j'ai continué. J'ai fait 5 enfants, ça se voit, et tant pis pour les grincheux! L'important sera toujours de se sentir bien dans son corps, c'est lui qui a fait de nous des mamans, et ça, ça vaut bien quelques petits désagréments. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que cela risquait de choquer. J'ai choisi d'être honnête et de vous en parler car c'est une réalité. J'aurai pu faire semblant et dire que mon mari accepte mon nouveau corps mais c'est faux. Oui pour lui même si je rentre dans un 36 ce n'est pas encore assez. Il n'aime pas mon ventre et mes cicatrices de guerre ^^
      Je ne deviens pas violente car j'ai pris du recul sur tout ça. Je regarde en moi sans honte et ce n'est qu'une apparence. Je peux faire certaines choses, pour les autres je n'y peux rien.
      Je ne vais ni briser mon couple ni me rendre malade pour ça. En revanche je peux extérioriser ce que je ressens et avancer.
      Apprendre a vivre avec mon nouveau corps.

      Supprimer
    2. Et ton mari doit aussi vivre avec tes marques, ton ventre, et tout, c'est tout simplement une partie de toi, et même si toi tu t'acceptes comme ça, il n'a (selon moi hein) pas à te faire des remarques si dures.... Il peut evidemment te dire que ça le dérange un peu, mais voilà, il doit lui aussi l'accepter, tu es sa femme, la mère de ses enfants, d'ailleurs c'est un peu sa faute si tu as des marques qui lui déplaisent nanmého!

      Supprimer
    3. Merci <3 tu m'as tiré les larmes zut! C'est vachement gentil. Tu ferais un super avocat!
      gros bisous

      Supprimer
    4. Oh ben non alors, pas de larmes hein! Et c'est pas gentil, c'est ce que je pense! Ici j'ai un ours plutôt du genre pot de colle, c'est parfois chiant (si si j'vous jure) mais je mesure ma chance parce qu'il n'est pas du tout blessant sur mon physique et pourtant j'ai un nombre élevé de kg en trop, et je n'arrive pas à me mettre au régime ni au sport, alors que lui fait du sport quotidiennement, et il n'a pas changé de corps en 15 ans! Mais comme il dit: "tu as eu 2 enfants, c'est normal!"... Peut-être que parfois il râle intérieurement sur mon corps, mais il ne me fait pas de remarques méchantes, je pense qu'il sait que je ne m'épargne pas moi-même devant la glace alors il ne veut pas en rajouter lol!

      En fait j'ai du mal avec les maris/femmes qui font des remarques méchantes sur le physique, je trouve ça lâche et puéril quelque part, et c'est de la méchanceté gratuite pour moi.... (et puis bon tu rentres dans du 36, la dernière fois que j'en ai mis j'avais 20 ans, mon ours m'a connue en 36, maintenant je fais du 46/48 et ça l'empêche pas de me sauter dessus alors bon LOOL)

      Supprimer
  14. Wahouu j'en ai des frissons, c'est tellement vrai tout simplement... Merci pour ce joli moment que ton billet m'a fait passé !

    RépondreSupprimer
  15. franchement c'est super dur ... surtt qu'il y a quand même des nanas même après plusieurs gosses (genre ma voisine qui attend son 4ème et qui a un corps de déesse) qui gardent un corps superbe et c'est juste super dur de leur faire comprendre à nos hommes qu'on est ttes inégales et qu'on n'a pas forcément envie de s'affamer et de passer son temps libre sur des machines de torture ! et puis en ce qui te concerne même si ce n'est ps ton corps d'avant tu es quand même super bien !

    RépondreSupprimer
  16. Je trouve ton billet très intéressant car depuis que je suis maman, j'ai souvent cette réflexion intérieure... Finalement, je pense que le regard de l'autre sur notre corps ne fait que souligner des fragilités, des appréhensions que nous nourrissons à l'égard de nous même et de ce corps qui nous échappe, car oui pour ma part j'ai comme le sentiment qu'il ne m'appartient plus, qu'il a été offert avec amour à cette vie que j'ai porté mais que le processus pour se le ré-approprier est aussi long que la maturation pour donner la vie en elle même, voire sans doute plus. Mais je m'interroge fréquemment sur le lien entre ma psyché et mon propre corps, comme si tout était en transition et comme si c'était nous et simplement nous avec toutes nos facettes que la vie ajoute qu'il ne fallait pas perdre de vue...

    RépondreSupprimer
  17. Oh comme j' aime ton billet!! (je vais parcourir ton blog avec plaisir je viens de le découvrir!!)

    Je suis maman de 3 enfants 5ans, 4ans, 6 mois j' ai 28 ans, je place le cadre :)
    Je suis esthéticienne en conges parental un milieu ou l apparence est au centre des conversations.

    J' ai toujours mené un combat contre mon corps, contre mon poids, à 14 ans 106 kilos à 16 ans 62 kilos...des nuits entières sur mon vélo d'appartement de la danse intensive, J'ai entretenu mon poids jusqu' a mes 21 ans.
    Je me suis mariée, ma première fille est arrivé pour mon plus grand bonheur, et la j'ai eu une prise de poids record 53 kilos.

    Mon corps reprend ces droits

    J'ai très vite perdu 40 kilos, puis 7 mois après je suis enceinte :) j' ai pris 25 kilos.
    Après chaque accouchement je garde 10 kilos en "souvenirs" impossible à perdre avec le temps je m' y fait....

    Et la pour mon petit dernier 20 kilos puis j ai reperdu 10 kilos

    Au total 30 kilos souvenirs!!!

    Je suis grosse, c'est une vérité, mais je n' ai pas envie de maltraité mon corps j ai un gros ventre qui fait rire mes filles, quand elles me demandent pourquoi mon ventre est gros je leurs raconte son histoire.

    Ce ventre esthétiquement pas jolie je l'aime il m'a permis de vous porter au chaud pendant 9 mois il a était votre maison.

    Ma plus grande m' a répondu j'espère qu' un jour j 'aurai un ventre de maman!!! mignon comme réponse

    Mon mari me dit de faire un petit effort je vais le faire mais pas tout de suite je ne me sens pas prête je n'ai pas fini de faire le deuil de mon corps enceinte puisque mon bébé sera la dernier!

    Je suis une mère, une femme certes j' ai 30 kilos de plus, je suis grosse ou ronde selon le vocabulaire mais grâce à ce corps j ai le plus beau des cadeaux, mes enfants.

    Alors j estime qu' il mérite du respect

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...