mercredi 23 octobre 2013

Cette vie dont je n'avais pas rêvé.

J'ai toujours détesté avoir froid. J'ai même pensé à une époque que si l'enfer était pour chacun d'entre nous personnalisé que le mien si jamais j'y finissait serait une vaste étendue de glace noire et froide.

Solitude, froid, absence de lumière... Parfois quand j'y repense j'ai un sourire et un frisson. J'ai bien grandi. Aujourd'hui j'ai d'autres peur et d'autres angoisses.

Mais surtout j'ai tant de joies.


Aujourd'hui je n'ai plus peur d'avoir un jour froid. Mes boites sont pleines.
Je n'ai plus honte d'avoir été la petite fille qui pleure face a un mur et qui se demande pourquoi c'est comme ça.
Je n'ai plus peur de ne pas être aimée. Je ne cherche plus a être aimée. Je suis aimée par ceux qui comptent le plus et je sais que c'est ça le plus important.
J'ai cessé de vouloir tout devancer. Devancer les peines pour ne pas souffrir. Devancer les joies pour ne pas paraître prétentieuse. C'était si simple de savourer ma vie et de vivre dans le présent.

J'ai la vie dont je n'avais pas rêvé. Des enfants, un mari, des corvées, pleins de soucis. Moi qui pensais que je n'étais pas faite pour ça...

J'ai appris le recul, la patience et l'autodérision. J'ai appris à rire plutôt que mordre. Je sais que pleurer ne veut pas dire perdre. Je sais maintenant dire: Je T'aime.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Moi j'ai appris à admettre que j'étais faillible car c'est simplement VIVRE..... il m'a fallu du temps ... une bonne décennie et c'est pas encore gagné gagné

    RépondreSupprimer
  2. beau billet... pour moi, c'est pas gagné... j'ai la vie dont je rêvais... mais visiblement mes rêves ont évolué...

    RépondreSupprimer
  3. C'est si joli et si bien écrit ...

    RépondreSupprimer
  4. on grandit et des fois cela nous fait du bien !

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?