mardi 3 septembre 2013

A-B-C-D, c'est la rentrée!

Ce matin j'avais des papillons dans le ventre et mon cœur faisait des bonds.
Il savait très bien ou nous allions je crois car en tenant la main de son papa il fredonnait l'abécédaire ... enfin les deux premières lettres. Les suivantes il ne les connait pas. Pas encore. Cela viendra.
Sur la route j'ai refais le chemin en arrière, a mesure que lui avançait.



J'ai revu le premier regard. Sa petite main dans la mienne. Tous ces jours qui nous avaient amené devant cette petite école.

Je n'ai pas pleuré. Lui non plus.

Dans la classe pleine a craquer de parents, ils étaient bien plus nombreux que les enfants, j'ai eu le temps de le voir sourire. Il était heureux!

Sa classe est très jolie, pleine de jouets, de couleurs et de petits espaces de repos. Je crois que tout a l'heure il ne voudra pas partir. C'est lui qui m'a fait bye-bye, une façon de me faire comprendre que je pouvais m'en aller. 

Oui je l'avoue j'ai été triste de partir et j'ai encore en ce moment dans le cœur un étrange sentiment de calme et de douleur. Un écho sans doute à toutes les séparations futures.

Désormais mon fils est un grand.


5 commentaires:

  1. C'est un grand ton bonhomme! C'est chouette qu'il n'ait pas pleuré, j'espère que tout se passe bien pour lui!

    RépondreSupprimer
  2. Ah la rentrée et tout ces grands bonhommes qui débarquent... On adore toujours autant !

    RépondreSupprimer
  3. Bah mince... ton post me noue la gorge...! Hâte de voir ma fille franchir pour la première la porte de sa classe, et en même temps je savoure cette dernière année de crèche ! ;-) Bravo au Canard, même pas une larme, un vrai grand ce petit d'homme ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ca s'est bien passé !
    C'est le plus important ;-)
    Bises

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...