lundi 29 juillet 2013

L'agressivité de l'enfant. Intervenir, ne pas Juger!

Mon fils n'a pas l'habitude de la collectivité. Il apprécie la compagnie des autres enfants mais voilà il a 3 ans et très souvent cela fini en bagarre.
Il a des gestes agressifs envers les autres enfants.

Je connais mon fils et je sais bien que ce n'est pas un enfant méchant. Je sais qu'au fond le souci vient de sa méconnaissance des façons de faire avec les autres enfants. Il ne parle pas encore très bien.

En général même si pour l'autre parent c'est pénible nous arrivons a trouver ensemble une solution.
Je demande a mon fils de réfléchir a ce qu'il a fait.
Puis je lui demande de s'excuser ou d'embrasser l'autre enfant et enfin je les invite a continuer a jouer.
Point barre. L'incident en clos.


Problème? Tomber sur un ou des parents empiristes.
Vous savez, ces parents qui dès qu'un incident survient hurlent, gesticulent et se mettent a traiter votre enfant de vilain, de méchant de couillon. A croire que leur enfant est fait de la porcelaine la plus fragile, du cristal le plus rare.
Bon j'exagère exprès, mais je trouve ça contre productif comme attitude.
Un enfant qui en pousse un autre, n'est pas un criminel et a part un peu de poussière au derrière leur enfant n'a rien.
Mais il faut voir comme ils se précipitent pour incriminer, invectiver l'autre enfant. C'est triste.
Triste de voir a quelle vitesse des adultes, des parents, oublient qu'ils ont en face d'eux un enfant. Ils oublient qu'il n'y a pas si longtemps ce petit enfant était un bébé. Qu'il ne sait pas, qu'il est en plein apprentissage de la vie.
Comment lui expliquer alors l'attitude de ces adultes qui perdent toute mesure?
Comment lui expliquer cette agressivité?

Il y a une grande différence entre une intervention dans les jeux des enfants afin de maintenir l'ordre et aider les enfants a jouer ensemble. Et l'intrusion de la violence adulte dans l'univers des enfants.

Crier, bousculer, insulter, maltraiter un enfant qui a frappé le votre c'est mal. Vous vous exposez à la colère de l'autre parent. Vous montrez le mauvais exemple a votre enfant. Au final vous risquez de transformer votre enfant en petit délateur en puissance.
Car fort de votre réaction démesurée il n’essaiera plus d'apprendre a régler ses problèmes par lui même. C'est tellement plus facile de courir appeler maman a la rescousse.

Et puis il y a ces parents qui sont trop rapides dans leurs jugements.
Si votre enfant est violent c'est qu'il a un problème psychologique.
C'est que vous le frappez.
Il n'est pas sociable.
Bref en 5 minutes ils vont psychanalyser votre gosse... a croire que le diplôme de pédopsychiatrie est plus facile a obtenir que les autocollants KIRI.
Ils vont passer tout le reste du temps passé au parc a fliquer votre enfant. Lui interdire d'approcher le leur. Se déplacer dès qu'il approche. Et même passer le mot aux autres parents...
Votre enfant devient le pestiféré avec lequel plus personne ne veut jouer.
C'est tellement bien d apprendre a vos enfants l'exclusion. Bravo! Et on s'étonne de l'augmentation de suicide chez les jeunes. De l'augmentation du phénomène des souffre douleur? C'est n'importe quoi!
Mon fils fera sa rentrée dans quelques semaines et je me demande déjà comment ça va se passer. A quel genre de parents j'aurai affaire.

Je fais un énorme travail sur mon fils pour lui apprendre les règles de la vie et surtout comment agir avec les autres enfants... qui va apprendre a ces parents comment se comporter avec les enfants des autres?

Et vous comment réglez vous les conflits entre enfants?

27 commentaires:

  1. ben moi, je suis très éducation "bienveillante" (j'aime pas ce terme... mais j'aime pas ce terme! ^^) donc je vais pas hurler sur le gamin. En général, je vais essayer de comprendre ce qui s'est passé et expliquer à "l'agresseur" que ça fait mal et que c'est pas agréable pr l'autre en face. Et que ça ne se fait pas. Mais sans lui gueuler dessus ni le traiter en pestiféré.
    Après, je sais que parfois, Surprise pousse par jeu. Du coup, je fais gaffe avec les petits et si ça arrive, je l'arrête avant (et si je suis trop loin) je lui fais la leçon comme dit avant. Mais en général il est pas violent du tout avec les autres. (on a de la chance)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant j'étais moins vigilante. Pour moi les jeux d'enfants restaient des jeux d'enfants. Je ne savais pas comment ça se passait ici. Chez nous les adultes laissent les enfants se débrouiller entre eux. :/

      Supprimer
    2. on avait discuté du sujet dans une conférence avec des dames qui bosse en crèche, en maternelles etc... avec ce qu'elles disent, je comprends mieux pourquoi on ne dit pas aux parents qui a mordu leur enfant. ^^' Et si ça arrive à Surprise, je ne demanderai pas à savoir ce qui s'est passé, puisque ça sera fini. C'est aux personnes de la crèche ou de l'école de gérer sur le coup, pas aux parents 3heures après. Même si c'est dur de voir son pitchoun avec une marque

      Supprimer
    3. C'est vrai! Ce qui se passe a l'école entre les enfants devrait rester à l'école. C'est une bonne façon de faire!

      Supprimer
    4. tout comme toi, et c'est aussi ce que disait les professionnelles, le mordu d'un jour peut être le mordeur du lendemain. Faut pas oublier ça. Et j'aimerai pas du tout qu'un adulte se permette d'agresser verbalement mon pitchoun pour une bousculade, donc de quel droit je me permettrait de le faire moi. ;) (d'autant que je suis convaincue que c'est pas la plus constructive des façons d'aborder le problème avec les petits.) (faut que j'arrête les phrases à rallonge moi. ^^)

      Supprimer
    5. C'est clairement pas constructif.L'enfant se met a craindre les autres parents. Il perd sa confiance.
      :/

      Supprimer
  2. Hummm c'est délicat comme question...
    Parce que je suis maman d'une paupiette de 18 mois, une toute petite puce toute légère, au petit gabarit, précieuse et douce (tout le contraire de sa mère...) et qui est bienveillante vis à vis des autres enfants. Elle rentre en crèche en Septembre (jusqu'ici elle était en nounou depuis ses 3 mois) et je me prépare déjà au fait qu'elle va être bousculée, mordue et autre. Mais je ne sais pas quelle réaction j'aurai..
    J'espère simplement que je ne serai pas victime d'un coup de sang, sans ça je pense que j'essayerai de discuter avec les parents pour comprendre (bon si ca se reproduit plusieurs fois bien sûr...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais imagine un instant que ça soit ta fille qui blesse ou morde un autre enfant. Comment prendrait tu l'attitude du parent en face qui crie sur ta petite?
      Je pense que la meilleure chose a faire c'est de ne jamais faire aux enfants des autres ce qu'on ne voudrait pas qu'on fasse aux nôtres.

      Supprimer
    2. Est-ce que j'ai dit que j'irai crier sur l'enfant? Non, pas du tout... A quoi ca servirait? Le petit ne comprendrais pas et surtout, jamais je ne me le permettrais puisque comme tu le dis, si c'était le cas inverse, je n'accepterais pas qu'on s'en prenne à ma fille.
      Je me suis sans doute mal exprimée, mais ce que je voulais dire c'est que si ca arrive une fois, deux fois, je ne dirai rien... Par contre, si ca persiste, j'irai voir directement les parents pour essayer de discuter pour qu'ils fassent le nécessaire auprès de leur enfant.

      Supprimer
    3. Et a aucun moment je ne l'ai dit non plus ni pensé rassure toi. Je te demandais juste comment tu réagirais si ça arrivait que ça soit ta fille même petite et fragile qui blesse un autre enfant?
      Moi j'ai les deux cas à la maison. Un grand costaud et une minus crevette :) Au parc ça devient très sport...

      Supprimer
  3. Pas évident ... on se sne tnous même agressé quand un autre enfant vient "blesser" ou "chagriner" le notre mais enfin, étant une maman ouverte d'esprit et pas franchement farouche j'essai d'expliquer à l'autre que ce qu'il a fait n'est pas bien. Je ne vais pas mentir, faire l'éducation des miens est déjà suffisant, j'essai donc en général de trouver les parents pour qu'ils expliquent eux-mêmes à leur enfant que ce n'est pas un comportement... en espérant à tout le moins des excuses de l'enfant au mien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es l'exemple parfait du parent avec lequel les choses se passent bien. Garder son calme et expliquer a l'enfant c'est vraiment la meilleure de solutions. Bien entendu on ne parle pas de "faire" l'éducation de l'autre mais il me semble que l'éducation c'est autant ce qu'on apprend des autres que de ses parents. Sinon autant enfermer nos gosses dans une grotte et plus en sortir. Grandir c'est aussi se confronter aux autres.

      Supprimer
  4. Je suis contente de te lire, je vis un pe la même chose: mon Cromignon a parfois la main leste et je dois être vigilante quand il est environné d'enfants, parce qu'il peut vite devenir agressif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :/ Et comment ça se passe avec les autres parents?

      Supprimer
  5. Bonjour La Mère Cane
    C'est marrant, j'ai vécu la même chose pas plus tard qu'hier.. mon fils a 2ans et demi et a du mal à communiquer calmement avec les autres enfants, alors qu'il s'exprime très bien. Il est très gentil, pas du tout agressif mais vraiment super brusque et du coup parfois brutal. Les parents que je vois, au parc, à la crèche, ont eu à près tous la même réaction, c'est à dire la même que la mienne : non observe, on essaye de laisser les enfants gérer, si ca dégénère, on intervient, en laissant les parents de l"""'agresseur"""" lui expliquer.. je ne suis jamais tombée sur des parents comme tu les décris, tu n'as vraiment pas de bol! dis toi qu'à l'école, ca sera plus dilué et que le tien sera bien comme les autres, ne t'inquiètes pas!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas de chance mdr je tombe souvent sur les parents trouillards et pas compréhensifs bouhouhou je pleure quoi zut :)
      Merci de ton témoignage!

      Supprimer
  6. Ici, en bons parents indignes, on est plutôt du genre à laisser les enfants se débrouiller. Ce ne sont que des enfants ! Évidemment, tout dépend du conflit et surtout de l'âge des enfants. On s'adapte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime!
      Et c'est pas indigne. C'est aussi les responsabiliser.
      Bises

      Supprimer
  7. Et puis il y a les enfants qui tapent et dont les parents les regardent sans réagir...Ce qui fait que le parent de l'enfant bousculé soit un peu agacé. Il faut voir le problème de tous les points de vues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce que tu veux dire. En tous cas ce n'est pas mon cas. Je saurai pas parler pour ces parents là.
      Bises

      Supprimer
  8. Ca me fait du bien de lire ce que tu écris. J'ai un enfant de 2 ans qui n'est pas méchant, mais très brusque et très costaud. Chaque geste peut sembler brutal avec lui. Je ne le lâche pas des yeux au parc pour pouvoir intervenir assez vite. Malgré cela, je me suis déjà pris des réflexions à base de "il est méchant etc" (alors qu'il faisait juste un câlin). J'ai du mal à le supporter, car je suis toujours vigilante à intervenir et à lui expliquer qu'il a mal fait. Quand c'est lui qui se fait taper et que la maman intervient, je détend la situation, je ne culpabilise ni la mère, ni l'enfant. Pas comme une maman une fois au parc qui a fait un scandale et qui est restée accrochée à son gamin pendant une heure comme si le mien avait essayé de tuer le sien. J'étais vraiment mal. Je pense que tant que l'adulte (père/mère) réagit à cette situation et explique à son enfant que ce n'est pas bien, ça me va. L'apprentissage ne se fait pas en un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement. C'est différent pour chaque enfant et puis chacun ses soucis. Les notre sont un peu brusques. C'est marrant car le mien aussi faisait des gros câlins avant. Il serrait fort les autres enfants qui le repoussaient et criaient. C'est triste car a force de se faire rejeter il ne fait plus de câlins aux autres enfants. Et pire maintenant quand ils viennent vers lui il leur tourne le dos.
      Je crois qu'il commence a en avoir marre de se faire repousser.
      :/

      Supprimer
    2. Je crois qu'on a les mêmes :). Exactement pareil pour les câlins, il ne sait pas se canaliser et fait même tomber les plus petits avec lui. Vu d'un oeil extérieur, je peux comprendre que ça puisse être perçu comme de la "violence", mais devoir lui interdire les câlins me fait de la peine tout comme à toi avec ton fils, car au fond, l'intention était bonne. Et pareil, il ne parle quasi pas (juste quelques mots), donc le contact est un peu son seul moyen de communication et il n'est pas encore très au point ;). Du coup, il reste dans son petit monde et observe plus qu'il ne joue avec les autres.

      Supprimer
  9. Il est très touchant cet article et tellement vrai !
    comme certains vont vite a cataloguer, à insulter les enfants ca me fait mal au coeur.
    Notre fils aussi il a 20 mois parfois il tape,surtout quand il est très excité, ou enervé.
    Pour essayer de le faire cesser on lui prend la main et la caresse, en disant , les mains c'est fait pour caresser, les tapes ca fait mal , ca rend malheureux et ce n'est pas bien. On ettoffe un peu parfois, genre, si on a vraiment eu mal , qu'on a crié et on lui explique alors qu'on a crié car on souffre . Il sait ainsi qu'il n'est pas méchant et ca joue beaucoup sur la personalité d'un enfant! On lui dit dis pardon, fait doucement , un bisous , un calin.En réalité il est tres affectueux et doux, si on lui rappelle comment faire, et qu'on lui montre que c'est bien plus agréable ainsi :)
    petite j'étais un peu brutale, et mes proches, mes parents ma famille, me disaient toujours , méchante vilaine, pouha t'es pas belle, je t'aime plus , t'es moche et ce genre de choses! je vous assure que ca m'a marqué. je ne supporte pas qu'on dise ca a un enfant. L'enfant devient ce que son entourage fait de lui, en lui disant de telles choses c'est comme le conforter dans la violence! lui faire croire qu'il est comme ca , méchant, et que personne ne l'aime , croire qu'il ne peut pas changer, il a confiance en l'adulte qui dit la vérité a ses yeux...
    C'est tellement difficile de devenir sois-même si les autres nous mettent des batons dans les roues !



    RépondreSupprimer
  10. Pour ma part je serai hyper choquée que mon fils tape volontairement un autre enfant, et en effet je travaillerai avec lui, là dessus. En gros je ne le lâcherai pas jusqu'à ce qu'il comprenne que c'est mal. C'est exactement ce qui s'est passé cet été, il a eu du mal à partager ses grands parents avec ses cousins. On ne lui a rien laissé passer, c'est rentré dans l'ordre en deux/trois jours (c'est hyper gênant quand ta soeur t'appelle en te disant qu'il y a un soucis avec ton fils et qu'elle est très choquée)... Pour le coup j'ai dû avoir la même réaction que toi! mais en fait c'est elle qui a raison, taper, c'est mal, point. J'ai ravalé ma fierté et digéré le fait que mon tout doux et tout sage petit garçon, aux yeux des autres, pouvait passer pour le sale gosse qui tape, et les sales gosses qui tapent des autres, je n'ai pas du tout envie qu'ils s'approchent du mien^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien entendu je peux comprendre cela. Merci de ton témoignage. <3

      Supprimer

Une bouteille à la mare?

Les anges ont la peau douce, test et avis

J'adore les soins du visage. Mais j'aime encore plus les soins de luxe en institut. Un fauteuil confortable, des mains douces et ex...