lundi 8 juillet 2013

Ça ressemble à du lait. Mais ce n’est pas du lait ! Jus et laits végétaux on ne fait pas n'importe quoi quand il s'agit de l'alimentation de bébé!

J'avais déjà été intriguée par ces produits entraperçus au hasard des rayons au centre commercial.
Lait d'amande. Lait de soja... Je ne me suis jamais assez intéressé à la chose pour consulter les étiquettes.
Je savais que beaucoup de personnes avaient recours à ces boissons et en buvaient soit par gourmandise (il parait que c'est très bon) soit comme substitut au lait de vache.
Pour un adulte pas de souci là ou l'affaire se corse c'est quand ces substituts sont donné à des nourrissons afin de remplacer le lait maternel ou en cas de bébés non allaités les préparations infantiles pour nourrissons.

Que les choses soient claires: Je ne cherche pas par ce billet diaboliser les laits et jus végétaux. Je ne travaille pas pour les lobby du lait de vache... Je suis moi même intolérante aux protéines de lait de vache. J'allaite ma fille et je reste convaincue que l'aliment le plus adapté aux bébés c'est le lait maternel.

Les jus et laits végétaux ne sont pas nocifs pour la santé. Ils sont même très bons.  Le souci c'est bien la mauvaise utilisation qu'en font certaines personnes. En donnant ces boissons à des nourrissons comme substitut au lait maternel et seule nourriture. Ces personnes pensent sincèrement que ces boissons sont "bonnes" pour les bébés et ne veulent absolument pas faire du mal à leurs enfants. Elles se trompent tout simplement. Et ce sont elles qui par leur mauvaise façon de faire diabolisent ces boissons.

Pourquoi ne sont elles pas adaptées aux nourrissons?


 Le 26 juin dernier, j'ai assisté à une table ronde organisée par le Syndicat Français des Aliments de l'Enfance et présentée par le Pr Bertrand Chevallier, Chef du service de pédiatrie de l'hôpital Ambroise Paré à Boulogne, Vice‐président de la Commission nationale de la Naissance et de la Santé de l’Enfant au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Le sujet était "Jus végétaux et laits "à la mode", quels risques pour la santé du bébé ?". J'y ai appris que de plus en plus de parents donnaient ces jus et laits à leurs enfants. Que c'était un phénomène de mode encouragé par certains forums et sites internet.

Citations du Dr Chevallier :

 « Jusqu'aux 6 mois de leur enfant, les parents suivent à peu près les conseils du médecin. Mais après, ils consultent moins et beaucoup n'en font qu'à leur tête, analyse le professeur Chevallier. Ils picorent les conseils de la copine, de la voisine, ou glanent des idées sur des forums Internet où l'on peut lire des choses délirantes! Par exemple, une maman qui raconte que depuis qu'elle donne du lait d'amande à son bébé, il a moins de coliques, et aussitôt dix mamans, lasses des pleurs du soir, suivent ce très mauvais conseil. »

 « La composition des jus végétaux (soja, amande) révèle d'emblée leurs points faibles : une grande pauvreté en calcium, voire un déficit total, une grande pauvreté en minéraux, en acides gras essentiels et en fer, une moindre richesse en protéines et en calories »

 « Les jus végétaux exposent l'enfant à des carences et à des excès qui surchargent les reins. Leur utilisation chez les nourrissons peut retentir gravement sur leur santé. »


Dit il vrai? Quels sont les besoins nutritionnels du nourrisson?

Chez un bébé l’apport protéique doit être de 2g/Kg/J jusqu’à 3 mois, 1,5 jusqu’à 6 mois puis environ 1g./Kg/j après l’âge d’1 an. Les protéines doivent représenter 9 à 10% de l’apport énergétique total ingéré ; le coefficient d’utilisation digestive, la teneur en acides aminés et la nature des protéines doivent être prises en compte. L’efficacité des protéines du lait (lait de femme ou lait de vache) est de l’ordre de 90% alors qu’elle n’est que de 70% pour d’autres protéines alimentaires (viande ou poisson). Les protéines lactées animales permettent de couvrir tous les besoins en acides aminés essentiels. La taurine mérite toutefois une attention particulière en cas d’alimentation artificielle. (2-3)
L’apport énergétique est fonction de l’âge ; il est assuré par les lipides (40 à 50%) et par les glucides (40%). Il doit couvrir la dépense énergétique de repos, la thermorégulation et assurer le coût énergétique de la croissance et du métabolisme des nutriments (turnover des nutriments). En particulier l’apport énergétique doit être augmenté en cas d’augmentation de l’apport protéique. Compte tenu de la croissance rapide pendant la première année, l’exigence énergétique est importante et représente 25 % des ingestas énergétiques qui sont de 100kcal/Kg/J jusqu’à 1 an puis diminuent après la première année.
Les besoins en calcium, phosphore, magnésium et oligo-éléments sont maintenant bien connus en fonction de l’âge. Il en est de même pour les vitamines.
Ces besoins nutritionnels sont assurés essentiellement par le lait maternel ou par les préparations lactées et après l’âge d’un an par le lait de croissance. Le lait par sa richesse en protéines, lipides et minéraux sous un faible volume peut couvrir soit seul (jusqu’à 6 mois) soit en association avec d’autres nutriments les besoins nutritionnels quotidiens, assurer une croissance et un développement cérébral normaux, une minéralisation osseuse adéquate.
Qu'en est il des laits et jus végétaux?
Un lait végétal ou jus végétal est une boisson produite à base de végétaux qui présente des aspects proches de ceux des laits d’origine animale. Du calcium et des vitamines sont parfois ajoutés au lait végétal pour le rapprocher de la composition nutritionnelle du lait de vache.

Comparons les :


 

Et maintenant on fait quoi quand on ne peut pas allaiter, que nôtre enfant est intolérant aux protéines du lait de vache ou tout simplement qu'on ne fait pas confiance au lait de vache ou qu'on est végétarien?

Et bien on ne fait pas n'importe quoi. On se procure un aliment élaboré pour être consommé par un nourrisson. On se souvient qu'un bébé n'est pas un mini adulte. Il a des besoins spécifiques. Que l'on soit végétarien de mère en fils ou qu''il soit intolérant ses besoins restent inchangés.

On commence par consulter un pédiatre compétent en la matière qui saura conseiller un lait infantile formulé avec une base végétale.

C'est quoi un lait infantile a base végétale?
C' est un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales formulé à base d'hydrolysat de protéines de céréales, c'est-à-dire des protéines de riz, soja, amande... fractionnées pour éviter tout déclenchement allergique et permettre une bonne croissance des bébés.
Ils couvrent les besoins nutritionnels des nourrissons de la naissance jusqu'à 36 mois et convienent aux enfants souffrant d'intolérance au lactose et/ou d'allergie aux protéines de lait de vache.
 Ils ont un bon goût et améliorent l'acceptabilité du biberon chez les bébés qui ne tolèrent pas les hydrolysats poussés de protéines de lait de vache (goût, digestion etc).

En résumé chers parents et futurs parents:
 La composition des lait infantiles a base végétale est élaborée avec des pédiatres et est conforme à la réglementation européenne encadrant la nutrition infantile. Ces formules infantiles ne doivent pas être confondues avec les boissons végétales (à base de soja, de riz, d’amande …), qui ne sont pas spécifiquement formulées pour répondre aux besoins des nourrissons de moins d’un an.

12 commentaires:

  1. Super ton billet !
    Le jus végétaux sont dangereux pour les nourrissons au même titre qu'un lait de vache en brique, en résumé:
    un nourrisson jusqu'à ses 1 an a besoin d'une préparation infantile!
    Bravo pour ce billet!

    RépondreSupprimer
  2. donc en gros ce ne sont pas des mauvais lait.. c est leur utilisation qui est foireuse ^^ (perso jme damne pour le lait d amande ) mais ca ne me serait pas venu a l idée de donner ca a mon fils..
    Ca me rappelle une fois une nana sur un forum.. une fille lui conseil d epaissir son lait avec de la farine (sous entendu farine epaississante pour bébé )... l autre elle a rajouté de la farine pour la patisserie.. son gosse a faillis s etouffer Oo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi pas un pti bib de café pour le réveiller le matin aussi?
      oO

      Supprimer
  3. Article très complet et très intéressant.
    Un enfant a des besoins spécifiques, je pense que quand on ne sait pas quoi lui donner, il faut se renseigner auprès de spécialistes et non sur des forums où on trouve tout et n'importe quoi!

    RépondreSupprimer
  4. Ton article est intéressant, effectivement un nourrisson n'est pas un adulte et a des besoins spécifiques. Juste pour info, la majorité des végétariens consomment du lait de vache (ainsi que du fromage et des oeufs) Les végétaliens et les Vegans ne consomment par contre aucune protéine animale :)

    RépondreSupprimer
  5. Cela paraît être du bon sens mais il en manque à certains... il y a maintenant des laits pour nourrissons avec d'autres bases que le lait de vache tels que riz ou chèvre et qui leur conviennent parfaitement puisqu'ils sont étudiés pour.
    Je connais d'ailleurs plusieurs bébés qui en utilisent.
    Par contre, ce que je regrette moi c'est le flou qui existe après les 1 an : quoi utiliser? Par quoi compenser ce qui pourrait manquer? Aucun doc n'est capable de le dire... Ma fille étant intolérante au lactose, nous essayons de varier les laits végétaux tout en compensant le manque de protéines par une ration de viande plus importante ainsi que des aliments avec une teneur en calcium plus élevée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci eve pour ton témoignage précieux! Effectivement après 1 an je b'ai trouvé aucun lait infantile végétal :/ Aucun doc n'a la réponse? C'est dingue!
      Le souci avec la viande en trop grande quantité c'est la surcharge rénale. Il y a 30 ans ma mère avait ce même souci avec moi.
      En tous cas bravos pour les aliments riches en calcium! Ici je carbure aux amandes.

      Supprimer
    2. Coucou, n'hésite pas à utiliser des purées d'oléagineux, principalement l'amande qui a en plus une forte teneur en calcium :)

      Supprimer
  6. Titounette6410/07/2013 11:00

    Très chouette article car il fait bien la différence entre les lait végétaux classiques et les laits infantiles végétaux. Mon bébé de 9 mois est allergique aux protéines de lait animal sous quelque forme que ce soit mais il ne me serait jamais venu à l'idée de lui donner du lait de soja ou de riz classique. Je prépare donc sa bouillie du soir avec du lait de soja spécial nourrisson en poudre. C'est d'après ma pédiatre celui qui se rapprocherait le plus du lait maternel. Et puis je l'allaite toujours pour éviter du lui donner du lait qui n'est quand même pas optimal pour lui. Ma pédiatre m'a conseillé de continuer avec ce lait aussi longtemps que possible, jusqu'à ce que son allergie ait disparue. Elle m'a dit qu'il valait mieux ce lait en poudre pour un bébé de plus d'un an que le lait végétal classique.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

N'oublie pas qui tu es ... et oui j'ai regardé le Roi Lion aujourd'hui!

Je sais très bien à quel moment j'ai eu le déclic. C'était en Mars. Je devais assurer deux semaines de prestation pour la marque Fa...