mercredi 12 juin 2013

Ma fille, cette inconnue que j'ai appris à connaître.

Tu es sur qu'on ne nous l'as pas échangé? C'est bien la nôtre?
Je m'entends encore prononcer ces mots. Penchée au dessus de ce petit berceau transparent je contemple circonspecte ma fille. Son papa je m'en souviens encore avait fait une drôle de tête. Il ne pouvais pas comprendre mon sentiment face à cette enfant née quelques heures plus tôt.

Elle ne me ressemble pas. Elle ne nous ressemble pas. Mais a qui ressemble elle? Je ne trouvais pas.
Je ne la trouvais pas laide non. Mais je ne la reconnaissais pas tout simplement.
Je me souviens pour mon ainé de ce sentiment immédiat de possessivité. Je savais déjà que le lien entre nous serait très fort. Dès la première échographie ce bébé je l'aimais follement. Plus tard en découvrant son visage et nos ressemblance j'ai été folle de joie. Ce nez, ce front, ce regard je retrouvais tous ces traits chez moi ou mon mari.

Mais ma fille... Elle ne ressemblait à personne.

Je ne savais pas comment aimer cette inconnue. Elle était si petite et fragile que j'avais peur de la casser. Elle pourtant au contraire de moi s'est tout de suite accrochée. Elle me dévorait des yeux. S'agrippait à mon sein. Tétant vigoureusement comme jamais son frère ne l'avait fait.
Je ne sais pas si elle ressentait mon trouble. Mais on dit bien que les bébés sont dotés d'un sixième sens.
Elle réclamais ma présence. Mes bras. Mes regards. Bien plus que le faisait son frère.

Je ne dis pas que je ne l'aimais pas simplement je ne ressentais pas cet immense élan d'amour qui vous submerge tout d'un coup. Ce que j'avais ressenti la première fois. Et ça je ne le comprenais pas.


Et puis c'est tout dernièrement que j'ai compris. Ma fille je l'aime. Je l'aime non pas égocentriquement parce qu'elle me ressemble. Je l'aime non pas parce qu'elle est mon premier enfant. Je l'aime simplement car c'est mon enfant et que si mes yeux ne la reconnaissent pas mon cœur lui l'a reconnue dès le premier boum-boum à l'échographie. Notre histoire elle commence bien avant ce premier cri.

Je l'ai tellement attendue, idéalisée, désirée que cette enfant une fois devant moi je ne savais tout simplement plus comment l'aimer. J'étais tellement heureuse à en crever que que ne savais plus comment montrer ma joie.

Maintenant je me fiche de savoir à qui elle ressemble. C'est tout simplement mon bébé tant désiré.
Ma fille, c'est trop bon de pouvoir enfin le dire.

*Merci Monica pour cette magnifique photo.

17 commentaires:

  1. quelle magnifique photo qui résume à elle seule ce que tu viens d'écrire

    RépondreSupprimer
  2. On "renait" maman et cela à chacun de ces enfants. ton sentiment je l'ai eu pour mon premier et j'ai eu peur de l'avoir pour ma seconde et je ne l'ai pas eu ! pour mon dernier non plus...on n'explique pas aux mamans le trouve que l'on peut connaitre en voyant son enfant pour la première fois: parfois c'est le coup de foudre et parfois on apprend à se découvrir au fur et à mesure...
    Bonne soirée,
    FONTAINE H

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le trouble pardon

      Supprimer
    2. On ne nous prépare pas. C'est dur ces sentiments. Et on pense être anormale. Mais je suis heureuse de savoir et découvrir que je ne suis pas la seule!
      Bisous

      Supprimer
  3. c'est magnifique et la photo dégage tellement d'amour et de fierté c'est juste WAOUUU !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monica <3 elle a su voir! Et voir la photo ça a tout fait sortir! C'est fou
      merci

      Supprimer
  4. La photo est magnifique et résume si bien ce qui vous unit, c'est une évidence ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le talent de la photographe. Je vais faire encadrer cette photo c'est clair!

      Supprimer
  5. oh suis trop heureuse que m'a photo te plaises. en fait j'adorais la manière dont tu regardais ta fille ce jour la. c'était plein de douceur et d'amour .

    RépondreSupprimer
  6. Vous êtes sublimes toutes les deux !
    Et cet Amour on le sent aussi !
    Et moi je l'ai senti la première fois que tu m'as parlé d'elle ♡♡♡

    RépondreSupprimer
  7. Ma deuxième ne nous ressemble pas non plus :) la premier est mon portrait, alors c'est bizarre. Ma deuxieme a les yeux bleus je ne savais meme pas que j avais ce gene (ca,remonte à mon arriere grand pere paternel alors bon). Ca m'amuse, je dis toujours en souriant qu'elle ressemble à personne, qu'elle ne ressemble qu'à elle :)
    En revanche, son caractere j'ai très vite compris qu'elle le tenait de moi xD
    Dans tous les cas c'est la plus belle (tout comme sa,soeur) et je les aime à la folie et encore plus chaque jour qui passe, mais c'est sur que le lien ne fut pas le meme avce la deuxieme qu'avec la premiere, c'est normal et ca sera surement encore différent avec le troisieme :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, magnifique texte.
    Tu sais concernant les ressemblances, à la naissance de mon fils aîné quand j'ai demandé à qui il ressemblait la sage-femme( ou la puéricultrice, je sais plus trop) m'a dit : "il ressemble à lui-même" !
    Effectivement, elle avait raison ...
    Merci encore pour ce texte si fort et débordant d'amour !

    RépondreSupprimer
  9. Très joli billet et photo !

    RépondreSupprimer
  10. Je me reconnait dans ton joli billet, j'ai ressenti un énorme élan d'amour pour la Pouillette, rien du tout pour le Cromignon..mais aujourd'hui je ne l'en aime pas moins!

    RépondreSupprimer
  11. Belle photo, très parlante !
    Quand au texte, il est très bon car non convenu.
    J'aime vraiment beaucoup ton blog car il me conduit toujours à me poser des questions.
    C'est ce qui permet d'avancer, merci !

    RépondreSupprimer
  12. joli billet bravo pour ta selection du jour et la photo magniique

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Les anges ont la peau douce, test et avis

J'adore les soins du visage. Mais j'aime encore plus les soins de luxe en institut. Un fauteuil confortable, des mains douces et ex...