mardi 4 juin 2013

Le complexe de la mère omniprésente.

J'avais vraiment envie de le dire. Que tout allait bien. Que je me sens heureuse et épanouie. Que malgré mes nuits de 4 heures et mes yeux de chouette je ne suis pas au bord de la déprime. Pourquoi ça étonne autant tout le monde?

C'est vrai que deux enfants de 3ans d'écart c'est intense. Qu'il faut jongler entre le bain et les tétées. Qu'il faut ruser pour prendre une douche et que souvent je me balade avec une trace de feutre sur le front de 6 à 7... Il y a des petites voitures partout et cela fait 2 mois que je n'ai pas regardé le JT.

Je vis au rythme de mes enfants et puis voilà tout. J'abandonne allègrement mon balai pour une séance de gazouillis et la vaisselle peut attendre que mon grand ait fini de me montrer sa danse. Je ne cherche pas à trop faire mais je fais ce que j'ai envie de faire ou ce qui est important.

Quel est le souci? J'ai l'impression d'aller trop bien pour être honnête!

C'est assez soulant qu'on me fasse remarquer que je viens d'accoucher et que c'est étrange que j'ai "déjà" réussi à laisser ma petite à son papa. Que j'allaite et que j'enchaîne les nuits blanches mais que je trouve toujours du temps pour une soirée copines.

Rassurez vous je suis pas un extraterrestre et je suis loin d'être la seule la différence c'est que moi j'ose le dire tout haut. On peut aimer son bébé et accepter de le laisser quelques heures même s'il n'a que quelques jours. On peut allaiter et confier son enfant pour sortir, se ménager des loisirs et surtout pouvoir souffler. Cela se prépare et demande de l'organisation mais on y arrive si on essaie déjà.

Je trouve ça limite insultant de s'entendre dire par une autre maman:
-Ben elle est où ta fille? Tu la laisse déjà au papa? Moi je laissais pas mes enfants si petits.

Et bien justement il va lui arriver quoi à ma fille si je la laisse? Elle va fondre au soleil qui n'est pas là? Son papa va la kidnapper?  Je n'ai pas peur qu'elle oublie mon visage et mon odeur en 3 heures. J'ai parfaitement confiance en mon conjoint et je sais qu'il s'en sort très bien. Pourquoi le déresponsabiliser et me priver par la même occasion de ces moments de liberté dont j'ai besoin?

Nous les femmes et encore plus les mamans souffrons en ce moment d'un complexe de la mère omniprésente. Nous avons ce besoin que notre enfant ait besoin de nous.
Il faut que j'allaite c'est le meilleur pour mon bébé.
Il faut que j porte c'est le meilleur pour mon bébé.
Il faut que je cododote c'est le meilleur pour mon bébé.
Il faut que je sois tout le temps à son écoute c'est "mon" enfant et puis c'est meilleur pour mon bébé.

Première chose: Et si le meilleur pour ton bébé c'était d'avoir une maman en bonne santé mentale?
Seconde chose ton bébé tu ne l'as pas fait toute seule. Il a un père.
Un papa peut materner tout aussi bien qu'une maman. Il peut même allaiter si on tire son lait. Il sait être doux et tendre et paternel. Il peut se lever la nuit lui aussi il a deux jambes et des oreilles (au pire fait comme moi donne lui un coup de pied hihi).

Ce n'est pas en restant collée à mes enfants en permanence que je me réaliserai mieux en tant que mère. Il ne m'aimeront pas plus si je me prive afin de me conformer à l'image que la société voudrait me renvoyer.
Il vaut mieux une maman qui sait quand elle a besoin d'air qu'une autre qui ignore sa fatigue et fini dépressive. Arrêtons de faire ce qu'il faut faisons ce qu'on peut. ce sera déjà très bien.



Les Pavés c'est aussi chez
Petits diables, Tu te crois exceptionnel?

14 commentaires:

  1. Je suis à 100% d'accord avec toi! Je pense qu'une bonne mère est une mère épanouie, pas une esclave! Et j'ai eu beaucoup de réflexions aussi pour ma Pouillette que je laissais pour sortir, faire du sport, etc...mais peu importe les médisants, ce sont des jaloux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me permets aucune réflexion à celles qui n'arrivent pas à ce décoller de leur enfant mais je m'en prends plein la tronche ces derniers jours alors ^^
      Je me demande si c'est de la jalousie. Je crois plutôt que c'est une volonté de mettre tout le monde dans le même moule.
      bises

      Supprimer
  2. Ah, un peu de fraîcheur dans ce monde de sacralisation de la mère parfaite...parfaitement imbuvable oui !
    Moi aussi, je trouve cela insultant quand on me dit : "ah bon, il va s'en sortir" "Une soirée, tout seul, il va être fatigué..."
    Les 2 papas que je pratique (le père de ma fille et mon compagnon qui a lui même une fille) s'en sortent très bien sans moi. Je n'en suis pas moins une maman épanouie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis loin d'être parfaite d'ailleurs je viens de sortir le bac de glace du congélo... ouiiii ils dorment tous les deux! Liberté <3 Et demain soir apéro pour maman et papa au boulot! Naméhoo

      Supprimer
    2. Surement un peu des deux quand même ;)
      C'est vrai que ça peut surprendre de voir une maman sans son nourrisson tout frais, ça surprend car justement ce n'est pas commun!
      Ensuite c'est au feeling de chacun hein! J'ai complétement confiance en mon mari également, il en fait énormément avec les monstrouilles, et nous ça a été 2enfants en 16mois et ça sera 3 en tout juste pil poil limite 4ans :) Bah il continuera à se lever la nuit (comme il le fait depuis 3ans et demi ^^) et quand il rentrera il s'occupera des trois monstres pour que je souffle (et que je révise mon master). Sa journée sera longue oui mais bon le travail c'est plus reposant psychologiquement que les enfants.
      Comme tu dis: mieux vaut savoir situer ses priorités et besoins que de faire la forte et la mère parfaite pour au final crier/taper ses enfants ou finir en dépression.

      Supprimer
  3. je suis parfaitement d'accord avec toi,le papa est là pour nous aider,on l'a pas fait toute seule.
    Pour ma première comme le papa était jamais là(militaire),mes parents me la gardait quand je faisais des soirée ou lui(si il était là).ça fait du bien de s’aérer et pendant quelques heures de ne plus être qu'une maman mais une femme,amie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après le papa n'est pas toujours présent et on trouve pas toujours du monde pour aider, garder. Mais de là à enfoncer celles qui peuvent sortir en limite les traitant de mauvaises mères... c'est con :)
      On est pas "que" des mamans <3
      Bisous

      Supprimer
    2. J'espère que j'arriverai à laisser mon bb à mon zhom !
      Je pense que c'est important pour la maman d'être aussi une femme et de s'épanouir en dehors de ce nouveau rôle mais je pense que ce n'est pas évident !
      Très beau pavé !
      Bisous

      Supprimer
  4. Tu as raison! Il faut savoir prendre cette main qui se tend à nous. Mais j'avoue que j'ai beaucoup de mal à ne pas culpabiliser lorsque je laisse mes choups... Bises

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour ! J'aime beaucoup cet article et je suis tout à fait d'accord même si je n'ai compris tout cela qu'à la naissance de mon deuxième enfant !

    RépondreSupprimer
  6. Mais putain comment je suis trop d'accord avec toi.

    Y'a aussi certaines mères qui sans se l'avouer ne peuvent pas imaginer que leur bambin n'ait pas un besoin viscéral d'elles, ou celles qui sont persuadées que tous les autres leur arrivent à la cheville.

    Une bonne maman est une maman seine d'esprit et épanouie (quelque soit ce qui l'épanouit), pas un esclave domestique au bord du burn out :)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ! tu es donc une mère stable, comme j'ai dire. Marre d'entendre le statut "mères indignes et fières de l'être" comme ç'a a été la mode ces dernières années.
    Trop de fusion, à mon sens, n'est pas la bonne solution. Si tu te sens bien, la petite le sera aussi et c'est l'essentiel !
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. ben sincerement je sais pas comment tu fais pour produire du lait (désolée on dirait que je parle de vache laitiere lol) avec tes nuits blanches moi au bout de 2 mois j'étais si crevée j'avais presque plus rien à offrir ! as tu pensé à donner à un lactarium (sérieusement) pour les prémas... bisous bisous

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...