lundi 17 juin 2013

Ces cicatrices qui en disent long sur notre passé.

Je suis tombée aujourd'hui sur un article insolite. D'anciens Yakusas qui se font fabriquer des doigts postiches. Ces anciens de la mafia japonaise étaient par trop reconnaissables avec ce petit doigt en moins.
Je lisais ce billet et je pensais et moi? Quels sont ces signes, ces indices qui informent sur mon passé?
Pas forcément honteux mais qui à mon insu racontent mon histoire.

Il y a cette cicatrice sur le front. Toute fine toute discrète mais qui raconte cette chute dans un bassin vide. Tête la première, j'avais 4 ans.

Et puis ces genoux écorchés un peu noueux qui trahissent mon passé de garçon manqué. Turbulente, remuante ...
 

Celle sur mon œil droit raconte cette pierre reçue un jour. C'est pas toujours évident pour un garçon d'accepter un non.

Et puis ces cicatrices plus intimes qui montrent que j'ai donné la vie. Que ça ne s'est pas fait en douceur. Oui à n'en pas douter un bébé? Deux bébés? sont passés par là.

Il y a surement d'autres cicatrices que moi même j'ignore. Celles qu'on ne voit pas et qui font mal en silence. Celles qui racontent les douleurs de l'enfance, les douleurs, les deuils, les désillusions.

Il y a des cicatrices qui nous racontent et qu'on ne peut pas effacer. Il y a des cicatrices qui nous aident à avancer. Celles qui nous permettent de ne pas oublier.


7 commentaires:

  1. Il y a aussi les cicatrices que l'on a oublié, que l'on croit avoir oublié, mais dont le corps se souvient lui. Elles marquent notre façon d'être sans même que l'on s'en aperçoive, puis un jour resurgissent ...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai surtout celle, douce et dure à la fois, qui orne mon ventre, et me rappelle la beauté et la douleur d'une naissance...
    Et puis il y a celles, à l'intérieur, celles qui se voient le moins et qui font le plus mal.

    Et y'a aussi celle à la con sur mon front, souvenir d'un carrelage de supermarché quand j'avais 3 ans ^^

    RépondreSupprimer
  3. c'est surtout les cicatrises invisibles qui sont les plus lourdes à porter je trouve...
    Moi aussi j'en ai une belle sur le menton qui me rappelle une superbe table basse en verre (mon frère l'avait prise un an avant et ma soeur jumelle 2 mois avant...après mes parents l'ont jeté!!! ben oui il y avait plus personne à éborgner).

    RépondreSupprimer
  4. Une pierre parce que tu as dis non? Violent celui-là, heureusement que tu as dit non...

    RépondreSupprimer
  5. Il y a celles que l'on garde précieusement, que l'on regarde parfois pour se souvenir à quoi on a échappé, que tout le monde nous dit de faire disparaitre, c'est si facile maintenant... mais qu'on veut garder parce qu'on sait que même si on a eu de la chance, elles nous rappellent tout ce qui a changé dans notre vie suite àa ça.

    Merci pour cet article !

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Les anges ont la peau douce, test et avis

J'adore les soins du visage. Mais j'aime encore plus les soins de luxe en institut. Un fauteuil confortable, des mains douces et ex...