vendredi 3 mai 2013

Toujours plus de naturalité dans l'assiette de bébé! LA tendance de notre génération de parents.

Je me souviens de ma grand-mère tournant fièrement sa cuillère dans sa carafe de TANG. Dans sa cuisine des boites de gâteaux tous faits, des poudres, des gelées et puis ce plastique partout. Des tupperwares dont elle était si contente aux meubles et ustensiles.
Je me souviens des chewing gum que ma mère m'achetait après l'école. Ceux qui rendaient la langue toute bleue et puis aussi ceux qui claquaient dans la bouche. Je me souviens que je buvais du CapriSone au gouter accompagné de PicNic Break. Je me gavais allègrement de Nutella à la cantine et puis de toutes sortes de sirops aux couleurs de l'arc en ciel.

Et puis je me vois moi debout dubitative au rayon alimentation infantile au côté de mamans qui comme moi lisent consciencieusement la composition de la moindre compote, du plus petit petit-pot et même du lait infantile.

 Aujourd'hui nous la génération de gamins élevés aux édulcorants, gavés de colorants et d’arômes artificiels nous révélons de fervents défenseurs du retour à plus de transparence dans la composition des aliments que nous proposons à nos enfants.
Aujourd'hui pas un jour sans qu'à la télévision ou dans les journaux on nous fasse l'apologie du BIO, du "comme" du fait maison et du "et c'est tout". Car les industriels l'ont bien compris pour nous plaire à nous les consommateurs phare il faut alléger les recettes.

Alors on obtient quoi au final?

Des consommateurs toujours plus exigeants. Nous voulons toujours plus BIO, toujours plus sain, toujours plus sans risque, toujours plus sans sucre, toujours plus équitable, toujours moins commercial.
Mais à côté de cela sommes-nous prêts à faire les concessions qui s'imposent afin de réellement manger sain?
Accepter de ne plus manger de fraises en hiver ou de servir des mangues à ses amis alors que l'on vit à Paris? Accepter de ne plus consommer autant de produits divers et variés?

Car moi ce que je constate c'est cet énorme paradoxe entre des parents qui pensent que la bonne santé passe par le bien consommer mais qui n'arrivent pas encore à passer outre la satisfaction de leur plaisir.

Alors oui je regarde la composition de cette pâte à tartiner mais je ne peux m'empêcher malgré ces quelques composants qui piquent les yeux de poser le pot dans mon panier.

La réponse pourrait bien venir de ces mêmes industriels aux dents longues dont nous avons si peur. Ces industriels qui au final ne veulent qu'une chose nous contenter et qui de plus en plus tentent par leurs innovations de coller à nos désirs.


Notamment cette semaine j'ai été amenée à découvrir les nouvelles recettes de Blédine de la marque Blédina. Que s'est-il passé?
Nos amis de chez Blédina ont allégé leurs recettes de tous les composants superflus ou jugés douteux par les parents. Pas de sucre ajouté dans les boites destinées aux plus petits et un dosage moins important par la suite...

 La recette de cette nouvelle blédine  : céréales, vitamine B1, vitamine C (acide ascorbique), sucre et un ingrédient garant d’une saveur nouvelle pour chaque variété. Et c’est tout !

Cette nouvelle approche saura elle plaire aux consommateurs?  Blédina retrouvera elle grâce aux yeux des parents qui s'en étaient détournés au profit de produits BIO? Sans parler du fait que pour beaucoup de parents la Blédine est jugé mauvaise car elle ferait grossir les enfants.

En effet pour de nombreux parents ces poudres que l'on ajoute au lait seraient trop lourdes, trop sucrées et ont mauvaise réputation. Pourtant nous savons tous à quel point il est important pour un enfant de manger à sa faim. Le petit-déjeuner est un repas essentiel. Il doit couvrir 25% de l’apport énergétique journalier, soit environ 250 calories pour l’enfant de 12 mois et 300 calories pour celui de 36 mois.
La peur de le voir grossir ne doit pas pousser des parents à sous alimenter leur enfant.
Selon un baromètre TNS Sofres, 1 enfant sur 2 ne boit que du lait le matin.

J'ai consommé de la Blédine et j'en consomme encore en tant qu'adulte. Mon fils en a pris et se porte bien. Il n'est nullement en surpoids. Je reste donc convaincue que la prise de poids d'un enfant n'est pas seule conditionnée par l'ingestion de Blédine mais intervient dans le cadre d'une mauvaise hygiène de vie à plusieurs niveaux. Un enfant qui ne bouge pas assez, passe ses journée avachi devant la télé et consomme bonbons, gâteaux et céréales sucrées   aura plus de chances de prendre du poids que celui qui consomme pareil mais va se dépenser au parc. Je ne parle évidemment pas des cas ou la prise de poids est liée à des causes médicales.

Et vous vous en pensez quoi?
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Pour être honnête, quand la pédiatre nous a dit de commencer à en mettre dans les biberons de mon fils, j'ai été au rayon adéquat au supermarché et j'ai lu toutes les étiquettes. La Blédine de Blédina, je ne l'ai jamais acheté, pour la seule et unique raison qu'elle contenait du sirop de glucose-fructose, et que c'est absolument mauvais pour la santé (de bébé ou d'un adulte). La SEULE marque (à l'époque, puisque visiblement ça a changé chez blédina, et tant mieux ;-)) qui n'en contenait pas : nestlé :)
    Merci pour cet article!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec cet avis. Ma fille de 6 ans boit du lait(mélange de lait d'amande, de riz ou autres et de lait de vache) avec de la Blédine depuis son sevrage, càd depuis qu'elle a eu 7 mois. Si je lui mets uniquement du lait dans son bibi j'ai l'impression qu'elle ne mange que "liquide", que ce n'est pas nourrissant. Je veux que son bibi soit un minimum consistant pour lui tenir au ventre toute la matinée!
    Moi, le matin, j'ai besoin de mes tartines avec mon thé, pourquoi elle se contenterait juste d'un lait chaud ??? Par contre, depuis quelques mois, je suis passé à des céréales bio, j'ai délaissé la Blédine. Transition générale de la maison oblige ;-) Mais si Blédina développait une gamme avec des céréales bio, il n'y a pas de raison pour que je n'y retourne pas :-)

    RépondreSupprimer
  3. Blédine à la maison aussi ! Du haut de ses 22 mois, notre fille est une "grignette", un mini-modèle, qui n'est pas sucré et qui mange normalement le salé. En revanche, elle se dépense comme une petite folle et ici, nous passons notre vie dehors (jardins, parcs, plages,forêt...)... Donc pour nous la blédine c'est le moyen de donner un peu plus à notre mini qui en a bien besoin !
    L'essentiel est d'avoir une alimentation équilibrée et une hygiène de vie seine ! La blédine n'est pas responsable, à mes yeux, des nouvelles générations en surpoids !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis en rien contre les bledines. Mon ainé en a consommé, il est mince aujourd'hui (il était un gros bébé), mon deuz en consomme (il est aussi un gros bébé) et depuis qu'il marche à quatre pattes il s'est affiné. Je ne crois pas qu'une bébé qui consomme des farines, va être obese plus tard. Comme tu le dis, si ensuite il bouge, fait du sport il mincira, ou restera mince. (sauf on est d'accord cas d'obésité due à un soucis de santé)

    RépondreSupprimer
  5. On est plus pour le "Fait Maison" mais je me voyais mal faire des céréales "maison" alors oui à la Blédine ou à son concurrent Babycao. Me suis pas trop posée la question du bio ou pas, je pars du principe que l'alimentation pour bébé est ultra règlementée. (Le lait infantile je ne prenais pas du bio non plus) Par contre je fais beaucoup plus attention maintenant que ma fille a une alimentation comme nous, à ce qu'il peut y avoir comme ingrédients/composants dans les produits industriels.
    Pour la question de faire d'éventuels obèses, je ne pense pas que ce genre de produits favorisent ça, avant 1 an voire 18 mois pour certains, il y a des bébés "ronds" et d'autres plus minces. Une fois la marche bien installée comme tu dis faut qu'ils se dépensent un max.

    (tu m'as faite replonger en enfance en parlant de TANG j'adorais ça)

    RépondreSupprimer
  6. Je pense moi aussi que la prise de poids n'est pas lié à ça...si l'enfant à fain tu as bien raison de dire qu'on ne va pas l'affamer !
    Ici les filles ont leur bib de lait vers 7h30/8h, elles ont le repas vers 12h/ 12h30. Vu qu'elles ne réclament pas avant 12h30 je ne rajoute rien dans le lait du matin ...

    RépondreSupprimer
  7. coucou
    tu dis:
    La recette de cette nouvelle blédine : céréales, vitamine B1, vitamine C (acide ascorbique), sucre et un ingrédient garant d’une saveur nouvelle pour chaque variété. Et c’est tout !
    comme je vois du sucre j'image que ce n'est pas la liste d'ingrédients pour les tous petits...
    perso je pense que bledine aurait pu remplacer le sucre par du sucre naturel contenu dans les fruits par exemple...

    le sucre fait monté la glycémie, excite les enfants et favorise le diabète;
    mon chez nous on surveille encore plus car diabete genetique ont dit les médecins qui suivent mon grand-père en phase de dialyse...
    mon loulou n'a pas de diabète déclarée mais à chaque fois que je peux je prends sans sucre ajouté; le bel exmple ce sont les compotes: quelle arnaque ce slogan" allégé en sucré" qui veut dire en fait : sucre inside mais allégé, allégé en quoi? il y en a toujours alors que les compotes sans sucre sont tout aussi bonne si non meilleur! bisous bon dimanche

    RépondreSupprimer
  8. J'ai testé et je suis conquise ! :)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article! Je suis tout à fait d'accord avec toi! La photo est rigolote!

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?