lundi 20 mai 2013

La dépression post partum pourquoi ça nous énerve quand c'est une star qui en parle?

Hier soir il y avait Alessandra Sublet sur presque toutes les chaînes. Entre les rediffusions, les plateaux TV, les apparitions et les invitations en ce moment elle est partout pour parler (vendre) son bouquin. Et ça parle de quoi? La dame est jeune maman et a écrit un livre sur "sa" dépression post partum.
Bon j'avoue que ça fait des semaines que je la zappe dès que je la vois apparaître à l'écran.
J'avoue que son grand sourire pour parler déprime ça me chiffonne...
Ben oui quoi! Trop bien coiffée pour être honnête, trop peu de cernes pour être crédible. C'est ce que je pensais jusqu'à hier soir.
Hier soir assise dans mon canapé avec mon bébé sur les genoux j'ai pris la peine d'écouter ce que Alessandra avait à dire. J'ai ouvert mon cœur et laissé de côté mes préjugés.


Que lui reproche on au juste? De gagner pleins de pognon, de faire sa belle à la télé, d'avoir les moyens:
-de se payer une nounou
de se payer une bonne à tout faire
-d'aller au restau quand ça lui chante
-de pouvoir aller se détendre en salon de bien être quand elle veut aussi

Bref on se dit que quelqu'un qui a les moyens ne peut pas faire de dépression post partum. Ce n'est pas possible. Son bouquin elle ne la écrit que pour se faire (encore plus) de thune sur le dos de pauvres futures mamans crédules et ignorantes.

Pourtant cette femme est une femme comme les autres. Bien entendu je ne pense pas qu'elle se mettait la pression sur des trucs basiques comme le ménage, les courses... Mais comme nous elle a dù se la mettre et a mort pour déprimer et en faire un livre.
Son travail est vachement basé sur son apparence physique et son aptitude à assurer sur tous les fronts. Le monde de la TV est impitoyable. Alors j'imagine facilement comment elle a dù cogiter avant son départ en congé et pendant sur la qualité de la sauce à laquelle elle allait être mangée au retour.
Je me dis que ça n'a pas du être facile pour elle de réaliser qu'elle était quelque part comme nous et que c'est encore plus dur quand on se le prend en pleine face chez Ruquier.

Alors ouais j'avoue que son livre ne va pas changer le monde, qu'il ne m'apporte pas grand-chose et que je ne l'achèterai pas. Mais il a le mérite de montrer aux mamans qui surement dépriment en ce moment qu'elles ne sont pas les seules et que surtout ce n'est pas une histoire de pognon.
Nous sommes toutes égales face aux bouleversements qui accompagnent la maternité.

Chez Les idées de D. on parle aussi d'Alessandra Ici.

7 commentaires:

  1. Et oui cet article me fait plaisir, car marre de voir des Mamans en pleine forme après l'accouchement, qui ose faire croire qu'elles sont à bout de souffle, fatiguée et au bord de la crise de nerfs, alors qu'elles sont ultra aidé, et ne se réveille même pas la nuit pour leur bébé, qui laisse la nounou s'en charger.

    RépondreSupprimer
  2. Donc t'as rien compris à l'article quoi.

    RépondreSupprimer
  3. COucou, oui le sujet me touche aussi, je pense que personne n'est à l'abri d'une dépression du post partum... et puis comme tu le dis , le monde de la télé ne doit pas aider car c'est un monde que d'apparence ou quoi qu'il arrive il faut faire bonne figure sinon y en a 10 qui attendent pour prendre ta place ! j'emprunterais ce livre à la médiathèque quand il y sera...
    Je pense qu'il faut parler de ces choses là;...oui on a le droit d'avoir attendu, espéré, désiré un bébé et une fois qu'il est là être dépassé, déprimé car cela bouleverse tout !!

    RépondreSupprimer
  4. bien sûr que l'argent et la notoriété ne mettent pas à l'abri d'une dépression. Ce qui me chiffonne dans son discours, c'est qu'elle vend son livre en argumentant qu'elle est une maman comme une autre (et je suis entièrement d'accord là-dessus), mais que les solutions qu'elle a appliquées pour s'en sortir ne sont absolument pas à la portée de tout le monde: louer une villa de vacances et y inviter tous ses potes ou décider de venir bosser à midi, plutôt que 9h du mat, pour s'occuper de sa fille...

    RépondreSupprimer
  5. moi quand j'ai eu mon loulou je n'avais pas de machine à laver ! et des gros cafard partout dans l'appart qui couraient partout l'horreur avec le syndic qui ne voulait pas payer la désinctisation et un congé parental de 350 e pour 3 le papa étant en depression suite au deces de son papa... je sais pas comment j'ai fait pour tenir le coup !



    bon anniversaire au canard! bisous

    RépondreSupprimer
  6. Oh putain tu dis tout haut ce que je pense tout bas!!!

    RépondreSupprimer
  7. Merci Mère Cane pour le lien !

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...