lundi 11 mars 2013

Refuser la péridurale en 2013 c'est être maso. Ah bon?

J'aime beaucoup mon obstétricien. C'est un vieux monsieur à tignasse blanche. Il ressemble à un vieux grand père. Il reconnait toutes ses patientes et trouve toujours le mot pour nous détendre, nous faire rire. Toujours patient même quand on pose des question idiotes il est gentil du coup je me sens à l'aise avec lui. Pourtant la semaine dernière il a légèrement dérapé.

Flashback:

Mr Doc: Ah bon? Vous voulez accoucher dans l'eau? (mouvement de recul) Pas de soucis hein. On ne va rien vous injecter contre votre gré. On va vous poser une voie mais on va vous laisser tranquille.

Moi: Merci Doc.

Mr Doc: Mais je vous le dis hein. Moi si j'étais une femme et que j'avais un moyen de ne pas souffrir ben je ne refuserai pas. Faut être maso en 2013 pour vouloir souffrir comme ça. Mais bon je suis un homme. Les hommes sont lâches.

Moi: (sourire poli mais qui n'en pense pas moins)

Mr Doc: (en s'adressant à mon mari) Je parie qu'au bout d'une heure elle la voudra sa péridurale. Ne vous inquiétez pas.

Mon mari: Vous croyez? Le premier elle a tenu jusqu'au bout et ça a quand même duré 19h...

Mr Doc: ...

J'avoue que sur le coup je n'ai pas trop compris la réaction de mon obstétricien adoré. Je pensais qu'il serait ravi d'avoir une patiente souhaitant un accouchement naturel. Pourquoi parler directement de douleur insurmontable et tenter de me faire changer d'avis?

Je ne cherche pas à faire mieux que quiconque en refusant la péridurale. Je ne cherche pas à me prouver quoi que ce soit. Je souhaite accoucher à ma façon et si on me permet de le faire en toute sécurité pourquoi m'en priver?
Aucun accouchement ne ressemble à un autre. Nous sommes toutes différentes face à la douleur et la pression.
J'aurai voulu au contraire qu'il analyse mon cas. Qu'il essaye de comprendre mes motivations. Pour moi refuser la péridurale ce n'est pas faire le choix de la douleur. C'est avant tout une volonté profonde de maitriser mon accouchement au maximum. Tout ressentir jusqu'à la fin.
Faire le choix de l'accouchement physiologique dans l'eau c'est aussi l'assurance si tout se déroule bien que je n'aurai pas droit à des gestes intrusifs type épisiotomie ou forceps. On va laisser la nature faire son œuvre sans se précipiter. 

J'étais en train de penser à tout ça quand en voulant tendre un stylo à mon mari le doc à renversé son porte stylos. Dedans des crayons, des punaises et une belle paire de ciseaux. Non pas ceux qui servent à couper le papier. Oui tu as deviné des ciseaux à épisio. J'ai blêmi, j'ai pâli, j'ai failli tourner de l’œil ma cicatrice m'a soudain fait un mal de chien.

Je préfère de loin les douleurs de l'accouchement certes intenses mais qu'on oublie bien vite une fois bébé dans les bras aux douleurs d'une suite de couches avec une épisio monstrueuse et les déchirures internes dues aux forceps. Non mon cher Doc je suis loin d'être maso. Je suis aujourd'hui une femme informée et marquée dans sa chair.


Les pavés c'est aussi chez:
La Nouvelle Eloïse, Humiliation!
Cocoon, Images Choc.
365 jours dans la peau d'une éduc, Quelques témoignages et beaucoup d'émotion.
Rendez-vous sur Hellocoton !

29 commentaires:

  1. Merci, merci pour cet article ! Il rejoint mon article de vendredi dernier pour les Vendredis Intellos...A ce sujet, est-ce que tu as lu l'ouvrage de Maïtie Trelaun "j'accouche bientôt et j'ai peur de la douleur" ? Fort instructif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la référence! Je vais essayer de me le procurer.
      Je vais aussi lire ton billet :)

      Supprimer
  2. Il est bien plus simple pour bien des praticiens (j'englobe doc, SF, inf, AS ...) de gérer une femme allongée et qui attends sagement, qu'une femme qui souffre - même si on le choisi, on souffre faut pas se leurrer - qui récleme, qui se balage, qu'il faut venir voir plus souvent parce que les capteur bougent vois parce qu'elle n'en a pas.

    Eux, ne sont plus là en Suites de couches pour voir les dégats ...

    Je ne peux qu'être d'accord avec toi.
    La péri, c'est le mal (joke)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurai pas dit mieux .. ils s'inquiètent pas pour notre confort mais pour le leur ....

      Supprimer
    2. Bien entendu on parle de nous. Je n'irai jamais dire a quelqu'un de ne pas prendre sa péridurale. ^^
      Mais effectivement accoucher dans l'eau c'est mon rêve. Alors la péri ...
      Bisous

      Supprimer
  3. fais comme tu le sens... et tout à fait d'accord, quand on sait, on ose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui que chancune fasse comme elle sent et surtout peut ^^

      Supprimer
  4. Oui moi aussi j'ai eu grooooossse épisio et forceps pour Minus...
    Pourtant impossible pour moi de refuser la péri ! Je veux éviter le maximum de douleur ! Je dis bien le maximum parce que chez moi elle marche qu'à moitié (pas sur toutes les douleurs) va savoir pourquoi... Et je souffre déjà beaucoup comme ça, alors j'imagine pas si je devais tout avoir !!
    Mais pour Craquotte même avec la péri, je l'ai bien sentie passer et sortir :) Et j'ai pas eu de découpage ! Du coup une super suite de couche !
    Pour moi : La péri, c'est la vie ! (joke, lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marjo tu dois faire comme tu sens ^^ Bien entendu dans ce pavé je ne parle que de mon expérience et de la réaction de ce médecin ^^
      Bisous

      Supprimer
    2. Ah oui bien sur, c'était pas une critique hein !! C'est sûr que lui il est bizarre, on fait ce qu'on veut quand même !

      Supprimer
  5. Je comprends ton point de vue, même si j'ai eu la péri :)
    On est toute différentes face à la douleur. Ma soeur m'a raconté avoir insulté la sage-femme tellement elle avait mal. Après que ma fille soit née, j'ai entendu une femme hurler. De mon côté, j'étais très concentré sur moi même, je gérais ma douleur du mieux que je le pouvais. Mais je n'ai pas refusé la péri.
    Et j'en ai été très contente, car elle a été bien faite, ça ne fait pas mal comme je l'ai entendu. Et surtout, surtout, la sage-femme a baissé le taux qui passait dans le sang, ce qui a fait que j'ai de nouveau senti les contractions, l'envie de pousser et ma fille passer. C'est moi qui décidais du moment où il fallait y aller, et ça c'est pour moi un bon accouchement.
    Mais si tu gère "facilement" la douleur, effectivement pas de raison de prendre des produits. Si tu l'a fait une première fois, ça devrait le faire une seconde, les accouchements sont en général plus rapide.
    J'espère que tu pourras avoir ce que tu veux =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi! Et puis il n'y a pas de raisons que ça se passe mal. Positivons :)

      Supprimer
  6. J'ai accouché deux fois sans péri, la première fois ça a duré 23h et la sage femme ne voulait pas me la faire... bon bah j'ai survécu hein. La deuxième fois je ne la voulais pas car je voulais rentrer chez moi immédiatement après l'accouchement, ça a duré moins de 2h je n'ai jamais oublié la souffrance, tout faire en 1h ce n'est pas très humain comme douleur, mais je ne regrette rien, j'étais en forme après (juste fatiguée mais plus par la grossesse je crois), je suis rentrée chez moi, on allait bien.
    Je referais sans péri si ça devait revenir, les piqures ça me fait peur, et ce n'est pas encore assez bien maitrisé lorqu'on lit tout les problèmes de dos qui en découle, au moins sans péri je souffre un bon coup oui mais après je n'ai plus de soucis.
    Une amie son gynéco a fait pire lorsqu'elle a dit ne pas en vouloir: il lui a dit que c'était une inconsciente mettant en danger la vie de son bébé... ça paye la péri faut dire...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si je gèrerai facilement la douleur, mais, je fais aussi le choix de vivre cette expérience sans péridurale.

    Et j'ai aussi souvent le sentiment de devoir me justifier, alors, que bon, faut pas déconner, c'est quand même de cette manière qu'accouchent la majorité des femmes dans le monde et depuis la nuit des temps !

    Celle qui me soutient le plus dans cette démarche est ma kiné, qui m'a même expliqué que sous péridurale, tu avais tendance à prendre (et à garder) des positions que tu ne prendrais jamais si tu n'avais pas de péri, parce que ça fait mal... Les suites de couches peuvent donc être plus difficiles (maux de dos, et autres joyeusetés chez les femmes déjà sensibles de ce point du vue, comme moi).

    Je crois aussi que les femmes qui se préparent à accoucher sans péri se préparent à ressentir de la douleur et à la travailler. Rien de pire, je crois, qu'avoir une péri qui marche à moitié, qui te fait souffrir le martyr mais t'empêche d'être active dans la douleur.

    Cela dit, je trouve quand même énorme qu'en 2013, dans nos régions, une femme doive se justifier de choisir ou non la façon dont elle accouchera (que ce soit avec ou sans péri, dans l'eau, sur le dos, accroupie, ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que ça fait d'en avoir une. J'ai souffert pour le grand mais plus de l'épisio, des forceps et de la révision utérine qe des contractions :/

      Bisous

      Supprimer
  8. Je pense qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises manières d'accoucher. C'est clairement personnel comme choix. Pour ma poulette j'ai pris la péri et je ne regrette pas parce q,ue j'ai eu des supers SF qui m'ont proposé de baisser la péri sur la fin pour pouvoir ressentir la "douleur" et le passage de ma princesse. J'ai eu un petit déchirement qui s'est fait seul le plus ennuyeux les 48 premières heures. Un obstetricien ou autres personnels soignants ne devraient pas porter de jugements sur les choix des futures mamans (sauf si contre indications médicales pour la vie du bébé ou la maman) ils sont formés pour nous faire accoucher de différentes manières. A mes yeux ce sont les mêmes débats que allaitement ou pas, maternage ou pas... Les gens font ce qu'ils veulent ce sont leurs choix, pour que ça se passe bien il ne faut pas etre contraint...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que je trouve la remarque du Doc déplacée. Je ne remets aucunement en question l'usage ou pas de la péridurale. Chacun fait comme il veut. Imagine si au contraire il m'avait traitée de chochotte parce que j'en voulais une exigeant que je n'en ai pas...
      Dans les deux cas il aurait porté un jugement de valeur et cela m'aurait scandalisé.

      Supprimer
    2. On est d'accord. Son rôle c'est accompagner les futures mamans dans leurs choix pas les juger. En tous j'espère que tu accoucheras comme tu le souhaites.

      Supprimer
  9. Carrément une faute professionnelle de ton gygy. Ignare. Il doit plus beaucoup se mettre à jour...

    RépondreSupprimer
  10. Quand on connait les consequence que la péri a eu sur moi : http://www.cocoonetmoi.fr/episiotomie/

    Si c etait à refaire je ne la prendrai plus jamais , j accepte de souffrir quelques heures... contre plus d'un an grace à cette saloperie.

    RépondreSupprimer
  11. Je comprends totalement ton point de vue.
    J'ai eu deux péri pour deux accouchements mais parce que je suis une chochotte.
    Malgré tout, je rêverais d'un accouchement dans l'eau... C'est malheureux qu'il y ai si peu d'endroits où il soit pratiqué en France.
    Tu as bien fait de ne pas te faire démonter ;)

    Et je t'admire pour ton courage!

    RépondreSupprimer
  12. Non mais carrément. Moi aussi j'ai fait sans. Et on m'a traité de maso. ?????

    Merci :D

    RépondreSupprimer
  13. merci pour ton article, j'aurai pu écrire la même chose! c'est fou comme j'ai du me battre, et pas seulement avec les médecin mais aussi avec mon entourage pour ne pas me justifier de vouloir accoucher dans l'eau et donc ne pas avoir de péridurale. J'ai eu deux accouchements, le premier avec péridurale, le second dans l'eau... il n'y en aura pas de troisième, mais sans hésiter ce serait sans! j'ai trop souffert de l'hépisio la première fois!

    RépondreSupprimer
  14. Après 2 accouchements magnifiques sans péri, de 2 gros bébés, j'ai du changer d'obstétricien pour mon dernier et il a tout fait pour me faire flipper et tenter de m'imposer SON choix de la péri.
    Malgré une poche des eaux rompue en début de travail, j'ai été têtue, j'ai refusé la péri et même si c'était intense, j'ai bien fait car 30 minutes plus tard, mon bébé était là.

    J'espère pour toi que ton 2ème accouchement sera moins long.

    RépondreSupprimer
  15. Laëtisensei11/03/2013 17:32

    je crois que les obstétriciens ont un problème avec le non-médical. ma dernière visite chez mon gynéco m'a complètement refroidie et j'ai été un peu choquée de ses propos. ça ne concernait pas la péri mais c'était dans la même veine et j'ai eu cette impression qu'il se sent un peu tout-puissant, il a raison pour tout. je vais pas rentrer dans les détails mais ce qu'il m'a dit sur les sages femmes, sur l'hopital (lui exerce dans une clinique), sur la pilule, sur l'accouchement en général me font penser qu'il ne se pose même pas la question sur les motivations d'une femme qui veut accoucher "autrement". et j'avais vu un reportage une fois qui allait un peu dans ce sens : les obstétriciens se sentent un peu supérieurs et si tu fais pas comme ils voudraient, ça les vexe pas mal !
    j'espère que là où tu vas accoucher, ils vont aller dans ton sens et tout faire pour t'y aider. tu nous raconteras de toute facon, hein ?! ;-)

    RépondreSupprimer
  16. dommage que ton Doc adoré ait un peu gâché votre "relation" en fin de compte.
    Perso, je ne voulais pas la péri pour ma première fille mais par manque de soutien quand la peur de l'inconnu s'est faite sentir, j'ai cédé (j'étais quasi à 8 de dilation...). Pour ma deuxième,j'étais déterminée et le travail s'est passé de tel sorte que la péri ne m'a même pas été proposée ! Au final, deux beaux accouchements mais, alors que le 1er m'avait laissé un petit regret d'avoir "cédé", mon 2e accouchement m'a comblé, même si j'ai douillé !!! Et si 3e il y a, ce sera sans péri ! maso ou pas, je m'en fiche, c'est mon choix, la péri n'est pas une obligation mais une possibilité ;-)

    RépondreSupprimer
  17. et dans les deux cas, un Doc au top ! je regrette juste, pour mes deux accouchements, que les SF aient été trop "passives", j'aurais tellement aimé que "ma" SF, celle de la prépa à l'accouchement et de la rééduc, soit à mes côtés... Que ce soit pour la gestion de la douleur ou la compréhension de ce qui se passait, du déroulement atypique du travail pour mon 2e accouchement, etc.

    RépondreSupprimer
  18. Je ne me souviens plus, que ce soit pour Mam'Zelle J ou pour Mam'Zelle M ce que m'avait dit ma gynéco. J'ai toujours pris le rendez-vous avec l'anesthésiste "au cas où" mais je n'en ai jamais eu besoin, enfin surtout pas le temps ! Et je suis bien contente !!!
    Un petit pavé si ce n'est pas trop tard... http://ptittraintraindemamzellea.blogspot.fr/2013/03/une-tache-fache.html
    Belle soirée

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?