dimanche 24 mars 2013

La maudite fumette.

Je ne suis pas fumeuse. J'ai bien un peu crapoté dans ma vie de temps en temps, entre la crise d'ado et l'envie de se donner un genre quand on rentre dans la vie active. Mais je n'ai jamais été jusqu'à fumer 20 cigarettes par jour ni ressenti ce besoin de nicotine dès la descente du lit. Je n'ai jamais vraiment accroché. C'était pas mon truc.
C'est peut être pourtant pour cette raison que je comprends les difficultés des fumeuses enceintes. Si moi qui ne fume pas me sens agressée à chaque fois qu'on me pose la question et insiste de façon appuyé afin de savoir si je fume ou pas. Je n'ose imaginer la pression ressentie par celles qui fument vraiment.


D'un côté tu as une femme qui entend disposer librement de son corps. Qui avait sa vie, ses petites habitudes. Et puis d'un coup on lui explique qu'elle est irresponsable. Qu'elle devrait avoir honte de son attitude puérile. Qu'elle porte la vie et que donc on a le droit et le devoir de lui faire la leçon au nom de la santé de son bébé.

Bien entendu cette femme à tout à fait conscience de son état mais comment cesser de fumer en quelques jours quand on en a aucune envie ou qu'on n'en a jamais eu envie?

Pour cette femme arrêter de fumer deviendra une obsession. Et plus elle y pense, plus elle stresse, plus elle a envie de fumer. J'en ai vu des futures mamans fumer en cachette comme des toxicos.
J'en ai vu d'autres se prendre honteusement dans les dents les réflexions de bien pensants...

Le plus pénible c'est de voir ces jeunes mamans au parc cigarette au bec. Il y a celles qui sans gêne fument à proximité des enfants des autres et qui finissent par partir victimes des apostrophes des autres mamans. J'avoue je ne supporte pas qu'on fume à côté de mes enfants. Il ne respirent pas ma fumette pourquoi subiraient ils celle d'une inconnue?
Et puis il y a celles qui sont incapables de résister. Elles abandonnent leurs enfants toutes les 5 minutes pour courir hors du parc aspirer leur dose de nicotine en jetant des regards tragiques à tous ceux qui passent à côté.

Si je ne juge pas je pense que la démarche est maladroite. Oui la santé du bébé est primordiale. Il est important que la future maman trouve rapidement un moyen d'arrêter la cigarette. Mais je pense que le travail pourrait commencer bien en amont.

Aider les jeunes filles à ne pas commencer. Aider les femmes à réduire leur consommation avant leur première grossesse. Informer les jeunes filles sur les dangers avant qu'elles ne deviennent accro.

Plus de Pavés chez:
The Book of Mum, Du racisme ordinaire.
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Ne pas commencer. C'est ce que je dis quand on me pose la question. Ne pas commencer est plus simple que devoir arrêter. La vérité, c'est que j'ai pas été plus poussé que ça à commencer.
    Le tabac est une drogue entrainant une dépendance. Je me garderai bien de juger une future maman qui fume. Si ça se trouve, elle a réussi à réduire drastiquement sa conso. Si ça se trouve, tout son entourage la culpabilise et la stresse et y a que ça qui l'aide à se calmer...
    bref, je ne vois pas trop de quel droit je leur ferais des réflexions. Après, c'est vrai que celles qui ne voient pas o est le pb, que c'est leur droit etc.. j'ai plus de mal à comprendre...^^'

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, ne pas commencer est le meilleur moyen de ne pas avoir de soucis...

    RépondreSupprimer
  3. Ma maman a fumé pendant qu'elle était enceinte de moi, et pas de séquelles... c'étaient en 1976, on ne vous rabattait pas encore les oreilles à propos du tabac.
    En 1982, le tabac était mauvais mais... comme elle avait fumé pendant sa 1ère grossesse et que tout s'était bien passé, elle l'a fait lors de la 2nde.... Et vlan ! Mon frère s'est avéré à peine 2 ans après sa naissance, être un très gros asthmatique !
    Ma maman a beaucoup culpabilisé, et malgré cela, il lui a été très dur d'arrêter ! Accuponture, et des traitements annexes !
    Elle l'a très mal vécu et le vit toujours très mal aujourd'hui.
    Perso,j'ai longtemps et beaucoup fumé... jusqu'à un paquet/jour, dès la descente du lit, par contre je n'ai eu aucun mal à arrêter !! A chaque fois que j'ai réessayé en souvenir du bon vieux temps j'ai été malade !!
    Je suis heureuse de ne pas avoir eu de soucis pour arrêter mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde.
    J'ai répété à maintes et maintes reprises à des ami(e)s qu'il fallait tenter d'arrêter... mais la liberté des uns commence où s'arrête celle des autres !
    Maintenant, je regrette d'avoir commencé parce que les 8kg que j'ai pris quand j'ai arrêté sont quasiment impossibles à perdre... et ça me met dans la case "surpoids" un souci de plus !

    RépondreSupprimer
  4. Pour une copine, l'hypnose a été le plus efficace. Plus une cigarette du jour au lendemain ! impressionnant !!
    Et un autre pavé : http://lemondededidi.canalblog.com/archives/2013/03/25/26732419.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      L'hypnose j'aimerai bien tester un jour!

      Supprimer
  5. J'ai un pavé pour ta mare chez moi.
    http://tanierefarfadine.blogspot.com/2013/03/prive-de-gouter.html

    RépondreSupprimer
  6. J'ai une amie qui a décidé d'arrêter de fumer: déjà pour ça santé, pour les finances aussi ! Elle tient le coup pour l'instant mais il y a des moments ou c'est très très dur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est courageuse. Bises à vous deux!

      Supprimer
  7. j'au fumé pendant x années quand j'étais plus jeune pour faire comme les autres, puis je m'en suis passé après c'est pas évident d'arreter..je ne supporte pas que l'on fume à coter de mes enfants !!!

    RépondreSupprimer
  8. La fumée des autres me dérange moins que l'horrible parfum de certains... C'est tout aussi toxique, mais évidemment on s'attaque, comme toujours, à la cigarette. Fallait commencer à fumer jeune pour pas s'en plaindre apparemment.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour bonjour :)
    Ma première participation aux pavés se trouve en ligne sur mon blog : http://ma.grossesse.over-blog.fr/article-hehooo-c-est-pas-un-concours-hein-116578712.html

    RépondreSupprimer
  10. Fumer pendant la grossesse c'est oser un risque éventuellement immense pour le fœtus. C'est fréquemment par manque de prévention réalisée que les mères n'arrêtent pas de fumer au cours de la grossesse et cela, je crois que la ministre de la santé l'a bien compris. Voilà un petit article préventif qui donne quelques chiffres et interprète les nombreux risques encourus :
    http://www.breizh-e-cig.fr/article-16--femmes-enceintes-et-la-cigarette-electronique.html
    Il est déplorable que de tels risques soient acceptés juste à cause du manque de prévention.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?