mardi 16 octobre 2012

Les préjugés...

La semaine dernière j'ai reçu l'appel d'une amie. Elle avait besoin de vider son sac après une entrevue plutôt houleuse avec la maitresse de son fils.
Voilà le topo:
R. est âgé de 10 ans et est actuellement en CM2. Il a des notes plus que correctes et n'est pas plus turbulent qu'un autre petit garçon. Pourtant la maitresse à jugé de bon de convoque sa mère afin de l'entretenir d'un sujet grave! La maman se rend à l'entrevue paniquée afin de savoir ce qui se passe.
L'enseignante commence par lui poser tout un tas de questions sur sa situation familiale. Elle cherche avant tout à savoir si R. voit souvent son père (mon amie étant depuis peu séparée). Elle demande ensuite ou travaille mon amie et son lieu de résidence se montre très surprise d apprendre que non R.  n'est pas en manque de figure paternelle puisqu'il voit son père tous les jours malgré la séparation. Très surprise d'apprendre que mon amie ne vis pas dans une cité mais dans un joli pavillon et que non elle n'est pas au chômage mais cadre supérieur ...
Lassée de toutes ces questions et insinuations mon amie lui demande la raison de sa présence et s'entend dire que son fils rêve en classe...



J'avoue avoir un peu beaucoup tiqué à ce stade du récit. Je n'arrivais pas à comprendre les motivations de cette enseignante. Pourquoi convoquer une maman alors que manifestement il n'y a aucun souci majeur avec son enfant? C'est la question que lui a posé mon amie.

Tenez vous bien! A cette question la maitresse répond:
-Je voulais discuter avec vous en personnes car en le voyant rêver en classe j'ai supposé qu'il y avait des soucis à la maison. Il est tellement grand pour son age j'ai du mal avec lui. Et puis on ne sait jamais il aurait pu se montrer violent.

Violent?

La maman de R. à ce stade de la conversation en était arrivée à la même conclusion que moi en écoutant son récit. Elle avait déjà compris que cette enseignante une jolie brune au teint porcelaine ne dépassant pas le mètre cinquante était victime de ses préjugés. Ce petit garçon plutôt mignon et très gentil elle ne le voyait que comme un grand black, un futur dealer ou violeur vivant dans une cité avec sa mère divorcé et rmiste.
Elle avait peur de lui comme les petites mamies qui sortent le soir leur petit caniche ont des frissons lorsqu'elles croisent un homme à barbe. Cette terreur irraisonnée et infondée de l'étranger, du différent de l'autre cette femme n'en avait peut être même pas conscience.

Quand ces préjugés nous visent, nous adultes savons comment réagir. Nous savons faire face et nous montrer forts. Mais comment réagir quand les cibles sont nos enfants?


Les pavés c'est aussi chez:

Petits Diables, Le racisme anti-blanc.

La Nouvelle Éloïse, Ces psy de seconde zone.

Aventure Mom, Tu seras meilleur que ton copain mon fils.


34 commentaires:

  1. PUNAISE, ça craint!!!! il n'a que 10 ans en plus....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je peux te dire qu'il est adorable ce gamin! Un amour!

      Supprimer
  2. y'a du boulot niveau formation des enseignants la.... pfff
    pauvre loulou, j'espere qu'il ne l'a pas mal prit !!!
    enfin, j'avoue moi aussi, j'ai des prejugés hein, quand je vois un beau grd black, je pense toujours qu'il ferait un bon basketteur !... surement, une petite rancoeur avec mon tout petit asiat' !....
    A voir comment cette instit se comporte avec le piou piou depuis..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma copine a demandé un RDV avec la directrice. Elle est vachement remontée. Surtout que son fils n'a jamais eu de soucis à l'école... c'est dingue!

      Supprimer
  3. Putain mais moi je prend rdv avec le directeur direct!!!

    RépondreSupprimer
  4. Euh, ça me donne envie de vomir ce genre de mentalité!
    Moi, j'ai eu une prof qui me prenait pour une sans cervelle, simplement parce que je m'habillais "à la mode"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi surtout quand ça touche aux enfants ça fait mal. On oublie jamais la discrimination des adultes... :/

      Supprimer
  5. Mais qui lui inspirent ses préjugés pourris? la télé, les médias les émissions à la con du genre Envoyé Spécial, les JT pourris, les films violents... On voit de plus en plus de ça je trouve, des jeunes de banlieues, de cités, noirs dans 95% des cas (ça doit mieux passer à l'écran faut croire) et vas y que ça te dramatise les reportages avec une musique digne d'un bon Hitchcock...
    Forcément les gens ils finissent par être parano, par avoir peur du moindre du truc, ils n'arrivent plus à faire la part des choses sans s'en rendre compte un instant.
    c'est triste et révoltant, mais perso j'ai l'impression que la peur de l'étranger est de plus en plus forte, la vraie peur, la terreur, que ça empire plutôt que de s'améliorer.
    On sait vivre tous ensemble (plus ou moins dirons nous mais nous avons enfin tous les mêmes droits, en tout cas la loi le dit) il y a eu des progrès de ce coté là mais les mentalités reculent je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais que les choses avaient changé chez les enseignants. Plus jeunes plus diplômés tu te dis que ce sont des personnes ouvertes instruites... et puis Boum tu te prends ça dans la tronche...
      Je suis déçue :/

      Supprimer
  6. Eh oui, c'est terrible, nul n'est à l'abri d'avoir des préjugés...j'espère que cette instit' aura appris de son erreur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas j'espère en tous cas ce serait dommage qu'elle persiste ou fasse subir des trucs aux enfants!

      Supprimer
  7. Oui, les prejuges, existent et ne s'arreteront jamais puisque la connerie humaine est faite pour continuer!! voici ma participation! http://adventuremom13.blogspot.fr/2012/10/tu-seras-meilleur-que-ton-copain-mon.html
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta participation!! Je rajoute de suite!!
      Bises!!!

      Supprimer
  8. C'est vraiment honteux !!!
    Du coup, les bras m'en tombent, je ne sais pas quoi dire de plus...

    RépondreSupprimer
  9. C'est de la folie, de cataloguer un enfant sans rien savoir sur lui et sans même prendre le temps de le connaitre.
    C'est sûre qu'il faut faire attention à un enfant de 10 qui rêve en classe, en faite il prépare le meurtre de sa maîtresse ;-p !!!
    Je suis aussi d'accord avec Linosqui : Les reportages à la télé , on vite fait de rendre certaines personnes parano.
    En tout cas, j'espère juste que cette histoire ne touchera pas trop ce petit garçon et bon courage à la maman!
    Bonne journée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a entendu toute la conversation malheureusement. Je n'ose imaginer ce qu'il pense de tout ça...
      Le pire c'est que selon mon amie il aime bien sa maitresse il la trouve gentille. C'est le monde à l'envers.

      Supprimer
  10. Moi, je vais lancer un pavé dans la mare dans l'autre sens. C'est quand même bien qu'elle ait cherché à voir les parents pour se faire une idée précise de l'environnement de l'enfant plutôt que de s'enfermer dans son cliché et de cataloguer l'enfant sans lui laisser de chance...

    Après tout, des préjugés, on en a tous; Le tout c'est d'en être conscient et de chercher à en vérifier la véracité. La démarche de cette enseignante me paraît donc censée, même si elle est révélatrice des clichés ambiants parfois nauséabonds...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d accord avec toi! Cela aurait pu être pire si elle avait continué sur sa lancée sans chercher à savoir. Le souci c'est qu'ell aurait pu simplement lire les fiches que remplissent les parents à chaque rentrée scolaire et se souvenir avoir vu les deux parents à le rentrée et aussi se rappeler que mon amie fait parti du comité des parents d'élèves...
      Non elle a préféré convoquer une maman sous un prétexte douteux afin de lui poser des questions intimes et insinuer que son fils est peut être un dégénéré.
      Bisous

      Supprimer
  11. O_O J'en reste sur le cul ! Ca fait mal de lire ça, même si ça ne me concerne pas vraiment. Bon, je suis bronzée et les gens me prennet pour une mghéribine, je suis donc souvent cataloguée par les français ET par les maghrébin, parce que je renie mes origine, que je suis avec un blanc et pas voilée. Mais ça va, je gère. Mais comment je réagirais s'il s'agissait de mon fils ? Je sais pas si j'arriverais à me retenir de lui sauter à la gorge....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon amie est vraiment très respectueuse des instit et de l'école. Elle n'aurait jamais insulté ni frappé. Elle a encaissé et a répondu calmement. Mais je pense que l'affaire va remonter assez vite à la direction de l'école. Naméhooo!!!

      Supprimer
  12. Et on est en 2012... Ca fait peur !!

    RépondreSupprimer
  13. Et bien je ne peux que trépigner sur mon siège en te lisant après ce que je viens de lire! J'annonce d'abord à tout ceux qui liront ce message que je suis instit en CM2 et que je suis outrée, dégoûtée par les paroles de certaines collègues en ce moment. Je ne cautionne absolument pas ces discours, et je suis moi-même écœurée de mon métier!
    Il y a une semaine, la maîtresse de mon fils me dit droit dans les yeux qu'il doit être autiste, parce qu'il ne parle pas très bien en petite section!
    J'ai pleuré pendant des jours, m'angoissant à l'idée que mon fils soit autiste. Mais qui elle est pour se permettre de faire un diagnostic aussi grave sans disposer des compétences pour le faire? C'est vrai qu'il ne parle pas bien, mais il est loin d'être autiste! Je crois qu'elle m'a parlé de "collègue à collègue" en oubliant qu'on parlait de mon enfant!
    Et je vais vous faire un aveu: les instits entre elles, voilà ce qu'elles peuvent cracher comme des biatchs sur les gamins! Ça me débecte! Elles se rassurent en se disant que si un gamin est en difficulté, ce n'est pas de leur faute.
    Je crache sur ma corporation, mais c'est parce qu'elle me dégoûte. Oui parfois, j'ai honte de faire ce métier à cause de ces gens!
    La Mère Cane, tu peux transmettre mon comm à ta copine sans problème!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon dieu! Mais c'est abject de dire cela à une maman! Les professionnels eux même prennent des gants et préparent les parents.
      Marilou je sais que tu dis ça sous le coup de la colère c'est ton amour de maman qui parle. Mais je reste persuadée qu'il y a de chouettes enseignants qui font bien leur boulot! Regarde toi tu ne ferai pas des trucs comme ça!!! Reste juste à espérer que nos enfants tombent sur plus de bons profs que de mauvais!
      Bisous

      Supprimer
  14. Oula oui en effet, ça craint. Au fur et à mesure de la lecture je me suis posée les mêmes questions que toi et ton amie. La maitresse avait vraiment l'esprit tordu!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je salue le self control de mon amie. Je ne sais pas si j'aurai réussi a garder mon calme. Je me demande comment ça va se passer pour le petit...

      Supprimer
  15. Oui je suis désolée, je me suis emportée sous le coup de la colère, mais j'ai lu ton article juste après que ça me soit arrivé, et je sors d'une douloureuse expérience professionnelle où pendant 3 ans j'allais bosser sous Prozac à cause de collègues qui me harcelaient parce que j'avais dénoncé des trucs graves qu'elles avaient fait. Et puis dans ce métier on est parfois tellement critiqué à cause de collègues odieux (odieuses) alors ça met en rogne, mais tu as raison, il y a aussi beaucoup de bons enseignants. J'espère comme tu dis que nos enfants passeront au travers des "méchantes maîtresses". Pour sa 1ère année, ça commence mal, j'ai déjà l'impression qu'elle l'a mis à part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marilou, purée j'ai connu ça! Et je sais bien que tu écrivais sous le coup de la colère. Tu sais quoi à ta place j'aurai dis pareil!

      Supprimer
  16. Ben dis donc, je ne comprends absolument pas cette collègue !!
    Je suis outrée et je pense que ton amie a raison de demander un entretien au dirlo afin de remettre les choses à leurs places.
    Cependant, qu'elle reste vigilante, la maitresse passe beaucoup de temps avec l'enfant et j'en ai vu qui par vengeance s'en sont prises à l'enfant (exclusion, refus de participation...) oui oui ça va très loin !
    J'ai beau être ferme et très exigeante, sévère (beaucoup) tu n'entendras jamais un de mes élèves dire que je suis injuste :)
    Il y a une façon de faire mais celle-là c'est du n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais parfois ici les gens peuvent avoir des comportement très déroutants. J'ai mis du temps à calmer ma colère...
      Je me souviens que pour les un ans du canard je suis allée commander un gâteau dans une pâtisserie à côté de chez moi. Je voulais une commande spéciale. J'ai à peine pu m'expliquer. Je me suis fait envoyer bouler. On m'a regardé comme une bête curieuse ^^ Pourtant j'avais de quoi le payer ce fichu gâteau. Bref on tombe sur des demeurés partout.

      Supprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...