jeudi 24 mai 2012

Hier j'ai fait un Rêve.

Je marchais sur la plage. Il faisait nuit. Je connaissais cette plage. Je connaissais ce ciel. Je marchais.
Et puis j'ai trébuché sur quelque chose. Je me suis penchée. C'était une petite boite blanche. Je l'ai ouverte, pleine d'espoir... Mais il n'y avait rien dedans. Plus loin il y avait une autre boite. J'ai couru vers elle. Mais encore une fois elle était vide. Il y avait pleins d'autres boites sur la plage. Je courrais, j'ouvrais mais rien.

Au bout d'un moment je suis tombée. Épuisée. Les joues sillonnées de larmes. Je pleurais et mes larmes chaudes me coulaient sur les joues, sur la poitrine, sur les jambes.
Et puis j'ai regardé l'océan, j'ai commencé à avancer vers l'eau, doucement tout doucement. J'y étais presque quand derrière moi une petite voix à retenti.
Mamannn! Mamannn! Je l'entendais mais je ne le voyais pas!
C'était mon bébé qui appelait. J'ai voulu courir vers lui. Mais je ne pouvais plus bouger. Dans l'eau derrière moi il y avais des murmures, des souffles, des râles.
Quand j'ai regardé par dessus mon épaule, il y avait des bébé dans l'eau. Pleins de bébés. Ils étaient tous morts et il m’appelaient.
J'ai crié et je me suis réveillée. C'était le matin! Le canard sautait sur le lit à coté de moi.

Ce matin là je suis allée prier pour mes bébés. Ceux qui sont partis trop tôt. Ceux dont je voulais tant entendre la voix. Ceux que j'ai espéré, désiré, aimé mais qui ne sont jamais nés.

J'ai prié et beaucoup pleuré. Je me suis demandé si ça valait la peine d'y croire encore. Pourquoi m'entêter? Me rendre malade. J'ai tenté de me raisonner: Tu as déjà un fils! Sois heureuse!

Mais je reste cette femme folle sur la plage. Celle qui court après des boites vides. Encore et Toujours.

21 commentaires:

  1. Toi seule saura si tu as encore l'énergie de courir après les boites vides, pour peut-être (ou pas) trouver une boite remplie... En attendant tu as besoin peut-être de faire une pause, de rester sur la plage sans courir, ... Reprendre la course quand tu aura repris ton souffle. ou pas. Pleins de bisous en attendant

    RépondreSupprimer
  2. La photo que tu as choisi pour illustrer ton billet me donne le frisson, ton billet aussi... Je me rappelle de mes rêves ces temps-ci (ce n'était pas le cas avant) et moi aussi j'ai écrit un billet sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
  3. Ton billet est terrible, terriblement émouvant :(

    RépondreSupprimer
  4. Terrible.
    J'ai perdu aussi deux petits anges. Mais après j'ai eu le Cromignon. Alors je crois que ça vaut la peine de courir. Pour moi en tous cas.
    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  5. je ne sais pas ce qui pourrait apaiser ta peine, alors très maladroitement, je vais me contenter de te dire que je pense très fort à toi et à toutes ces familles qui se battent pour réussir à avoir un enfant. Ton article m'a beaucoup émue, je te souhaite beaucoup de courage pour continuer à courir et à te relever

    RépondreSupprimer
  6. Je suis triste en lisant ceci, j'ai mal aussi !
    Il faut laisser le temps au temps même si pour le moment cela te parait insurmontable...
    Tu es la seule à savoir si tu auras envie de recommencer à essayer, à espérer...
    Il y a toujours une raison à toute chose, même si on ne comprend pas cette raison.
    Je pense beaucoup à toi dans ce petit coin d'île !
    Gros Bisous

    RépondreSupprimer
  7. ton billet est emouvant essaie de ne plus penser ne te rend plus malade et ton 2nd bebe va arriver comme ca !!! pleins de bisoux

    RépondreSupprimer
  8. Ma belle un jour tout deviendra réalité, un gros bisous ;)

    RépondreSupprimer
  9. Ma belle un jour tout deviendra réalité, un gros bisous ;)

    RépondreSupprimer
  10. c'est quand on lâche prise que parfois le bonheur surgit au detour de la plage...je te souhaite ce bonheur, il viendra, il faut y croire ...
    plein d'ondes positives.
    Héloïse

    RépondreSupprimer
  11. Je ne sais pas si on trouve un jour la réponse à cette question : continuer d'ouvrir ses boites ou s'arrêter de courir.

    Mais ton article si bien écrit, si vrai, me renvoit à ma réalité. Et c'est dure.

    Plein de courage.

    RépondreSupprimer
  12. Je te découvre grace au jeu fdm, donc je ne connaissais pas ton histoire personnelle. Tu m'as vraiment émue.
    J'ai perdu une petite fille à 4 mois de grossesse et je n'ai jamais réussi à en faire le deuil, même après la naissance de ses 2 frères. Je pense souvent à elle (chaque jour en fait).
    Je trouve ton rêve très explicite et dur. La semaine dernière, j'ai rêvé que mon fils cadet mourrait, et ce fut le pire cauchemar que je n'ai jms fait. Je me suis réveillé en pleurs, obligé d'expliquer à mon mari mon cauchemar. C'est parfois dur de ne pas pouvoir maîtriser nos peurs les plus profondes.

    RépondreSupprimer
  13. je te dis bats toi
    je ne pensais pas avoir des difficultes a avoir des bb, et pourtant sans la pma, je n'aurais pas mes 2 loulous d'amour
    2 bb mais 5 grossesses (voir plus mais j'ai la "chance" de faire des fc tres precoces)
    alors oui c dur, pour certaines c plus long que pour d'autres, mais ce n'est pas parce qu'il y a le canard, que tu ne peux pleurer c bb jamais nés mais tant désires
    courage a toi, je suis sur qu'un petit caneton agrandira la famille

    RépondreSupprimer
  14. Aurelie leger08/06/2012 10:46

    Ouah je ne connaissais pas ton histoire ça m'a touché vraiment ! Comme quoi faut pas desesperer ! #fdm

    RépondreSupprimer
  15. gaelle gazouil14@hotmail.fr10/06/2012 09:42

    trés touchée par ton histoire, ne pas perdre espoir surtout

    RépondreSupprimer
  16. galie11/ Mélanie Blanc10/06/2012 11:17

    Arf pour moi ça c'est un cauchemar !!!!! ne perd pas espoir parce que l'espoir fait vivre ! courage ! #jeuFDM

    RépondreSupprimer
  17. waou! tu m'as ému au larmes! je n'ai pas fait le même rêve ou je ne m'en souvient pas.. j'ai perdu espoir pendant longtemps, entre les bébés qui ne voulaient pas de nous et partaient entre ceux qui ne nous regardaient même pas, mon ventre ne s'arrondissait pas... j'avais peur qu'on ne m'appelle plus maman... et puis je me suis dis un tour, qu'il fallait que je profite de ma fille, que je ne perde rien de ces instants magiques.. et quand j'ai cru après bien longtemps,baisser les bras un instant ,( une maman ou future maman, ne baisse jamais les bras et crois toujours à l'espoir..) un p'tit bout de chou est venu effleurer nos rêves et aggrandir notre foyer..
    ne perd pas espoir surtout!
    #FDM

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir, j'atteris sur cet article par rebondissement depuis un autre article. Ca me fait toujours mal d'entendre ou de lire des témoignages de deuil périnatal. Mais quel courage d'en parler !
    C'est un sujet encore un peu tabou.
    Bref, c'est vraiment dur ce que tu as vécu et tu l'as écris d'une manière tellement belle, ce rêve est tellement clair que l'on conçoit l'ampleur de la douleur.
    Depuis comment vas tu ?
    Est ce que le souvenir de tes enfants te font encore mal malgré la naissance de ta fille ? Est ce que tu as reçu une aide quelconque de la part du corps médical pour t'aider à faire face à ces deuils ?

    Bien à toi


    RépondreSupprimer
  19. Je découvre ton blog, et wahou... super émouvant, j'ai une grosse boule à la gorge.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...