vendredi 2 septembre 2011

Les pères et les mères.

"L’évolution récente de nos sociétés a entériné un état de fait qui a profondément altéré la dynamique familiale. - L’évolution de notre espèce lui a fait don d'une instance singulière : le père, qui joue un rôle central dans le développement de l'enfant. Sans le vouloir, mais à condition que sa place soit reconnue, il fait don à l'enfant de la conscience du temps, à laquelle s'oppose la propension naturelle de la mère, désireuse, elle, de satisfaire sans délai un enfant qu'elle a du mal à penser être définitivement sorti d'elle.
- À partir du moment où nos sociétés ont éjecté le père, privilégié la mère et hissé l'enfant au sommet de la pyramide familiale, on peut se demander comment faire pour redonner à l’enfant la conscience du temps et retrouver ce don du père ? La puériculture elle-même n’est-elle pas à repenser ? Parce qu'elle a été fondée sur les recommandations de pédiatres qui ont été eux mêmes avant tout maternants. Pas d'autre solution pour préserver, grâce à l’inestimable don du père, les prochaines générations."
Les pères et les mères par Aldo Naouri.

Cet extrait m'interpelle pour de nombreuse raisons. Je cherchais un livre expliquant le rôle des parents. Trouver sa place dans un couple qui élève un enfant, cela peut être naturel pour certains et plus obscur pour d'autres. La question se pose d'autant plus quand on a nous même vécu au sein d'une famille éclatée. Etre éduquée principalement par sa mère et ne voir son père que deux weekend sur quatre, cela n'aide pas à concevoir le rôle du père dans une éducation de tous les jours.

Je me suis donc plongée dans ce livre, en quête de réponses sur ce fameux trio: Le père, la mère, l'enfant.
J'ai été déçue par les explications simplistes de l'auteur. se référer à la nature à tout bout de champ. Il est naturel pour la mère de ceci, il est naturel pour le père de cela...Sans parler des chapitres soporifiques au possible sur une reconstitution de l'épopée de l'HOMO. Cette idée d'un rôle défini depuis la nuit des temps pour l'homme et un autre pour la femme me scandalise. Oui la femme met au monde l'enfant, mais un homme peut être tout autant maternel qu'une femme. Lors de mon accouchement j'ai accompli mon travail, j'ai mis au monde notre fils. Mais de retour à la maison force était de constater que notre fils ne voulait s'endormir que dans les bras de son père. Du jour de sa naissance et jusqu'à ses 2 mois c'est sur le torse de son père qu'il faisait ses nuits... Oui un homme peut être maternel et c'est très bien! Pourquoi doit on le distinguer à ce point de la mère. Pourquoi leurs rôle doivent ils être distincts? Ne doivent ils pas tous deux donner de l'amour à leur enfant? Considérer que l'homme est quelque part comme la femme c'est une perte? Je pense que pour ma part c'est une avancée! 

Ce rôle que monsieur Naouri veut nous coller, cette étiquette, je la trouve bien désuète. Finalement la lecture de ce livre m'a conforté dans le fait et l'idée que chaque couple est différent, chaque famille est différente et que ce sont leurs membres qui entre eux doivent définir leurs rôles. Ce n'est pas à la société de nous l'imposer.
Ceci est ma participation aux Vendredis Intellos de Mme Déjantée.

10 commentaires:

  1. En même temps, l'auteur, il a environ 208 ans!!!!
    j'avais lu un article super intéressant parlant de cet auteur chez la Mentalo, tu devrais y faire un tour! C'était au sujet de ce qu'on devait faire avec un bébé...limite affligeant!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de ta contribution!!! Je commente en 4ème vitesse pour les raisons que tu sais ;)
    J'étais assez curieuse de lire ce que Naouri pourrait nous dire sur le rôle du père (un thème sous-traité, sous-pensé selon moi et en accord avec ce que tu exposes...)vu comme ce pédiatre s'était illustré en négatif dans la contribution de Miss Brownie de la semaine dernière...
    Cela semble guère plus concluant!! Et puis, tu sais ce que je pense de la question nature/culture, notre débat est maintenant bien avancé là dessus pour que nous ne nous y laissions plus prendre!!!

    RépondreSupprimer
  3. Chaque couple doit trouver son équilibre par lui même. Il n'y a pas de schéma parfait à mon avis, dans le sens où chaque individus est différent ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suppose qu'il appartient à chaque couple de définir la place de l'Homme et de la Femme dans le foyer, en fonction de leurs besoins, histoire, ressenti...Coller des étiquettes n'est pas bien constructif...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis contente que Papa Sioux ne soit pas le père qu'il aurait "naturellement" dû être !
    Décidément, entre la contribution de la semaine dernière et celle-ci, j'aurais au moins compris que lire Naouri serait une perte de temps. :-)
    Merci pour ta réflexion !

    RépondreSupprimer
  6. Intéressant...
    J'ai "appris" pas mal de choses ds mes cours de pédopsy (pour le peu que j'en ai fait), mais j'ai retenu qq bricoles et cela nous a un peu aidé, car j'ai pu expliquer à mon homme ce que j'attendais de lui & ce dont ma fille avait besoin.
    Pas gd chose, aller lui parler, la rassurer qd moi, elle ne "m'écoutait plus".
    Je me rappelle ce retour de thailande... l'ENFER ! 1 journée à pleurer non stop, j'étais lessivée. Le soir, j'ai demandé à mon mari d'aller lui parler. Qd elle l'a vu, elle s'est mise à hurler encore plus fort (toi ??? mais je veux maman !!!! bon, en langage pleurs, parce qu'elle n'avait que 4 mois)... Mais il lui a parlé, a essayé de lui expliquer, de la rassurer (ds ses pleurs & ses cris), a quitté la chambre... et 2 min après, silence... Bref, il avait réussi, ce que je n'avais pas réussi à faire dps le matin !
    Je pense que c'est ds ces termes-là que 2 parents se complètent... Chacun a son rôle, mais cela peut se mélanger, sans catégoriser d'un côté le role de la mère & de l'autre, celui du père (je suis claire là ? ) Genre, c'est pas forcément la maman qui cuisine & le papa qui bricole... du moment qu'un cuisine un peu & que l'autre bricole un peu...
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  7. coin-coin !!!
    je souris en lisant le torse du papa comme lit de bébé, c'est un peu ce que je décrivais ce matin en disant que Musclor palliait à mon absence d'instinct maternel à l'arrivée de Numéro 1.
    Et oui tu es drôlement claire et j'adhère complètement à l'idée que les rôles se mélangent et c'est ça qui est fabuleux (bon par contre, je bricole pas du tout ni ne sors les poubelles, faut pas pousser mémé non plus :)

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve ce décalage particulièrement intéressant, entre ce que dit cet auteur d'il y a... longtemps et ce qu'on observe aujourd'hui. Comme quoi, les couples et les familles se font et répartissent les rôles de chacun sans que personne ne leur dise comment. Enfin presque.

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai ça, c'est quoi ces étiquettes!!
    Il y a autant de schémas différents qu'il y a de famille.
    Il me semble que c'était le même Monsieur Naouri qui avait fait l'objet d'une participation aux VI de la semaine dernière, sur un article paru dans un journal de la CAF je crois...

    RépondreSupprimer
  10. Chez nous, c'est le schéma un peu traditionnel(je dis bien un peu car tout n'est jamais absolu évidemment). Ce n'est pas par "choix" ou par envie de correspondre à un schéma pseudo naturel, c'est vraiment juste parce que ça correspondait à nos envies et personnalités. Mais ce que je me dis aujourd'hui c'est que ce qui apporte un équilibre à l'enfant c'est l'altérité. Avoir deux parents différents , distincts l'un de l'autre lui apportant quoi qu'il arrive des choses différentes et une relation différente (c'est donc le cas aussi avec deux parents du même sexe !). Comme nous sommes tous différents, on a tous à y gagner en étant naturels et en suivant nos envies quand il s'agit de notre relation à notre enfant.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...