lundi 5 septembre 2011

Le pavé dans la mare -2-

 -Pardooonnnn! Excusez Moi! Hoooooo!
J'arrive péniblement à monter dans le métro.Le type devant la porte n'a pas bougé d'un millimètre alors que derrière lui, la rame est vide! Je tente de lui décocher un regard mauvais, j'ai failli rester sur le quai avec ma poussette...ça lui coutait quoi à cet abruti de me laisser passer? Il ne me regarde même pas, pire il fuit mon regard...espèce de lâche.
C'est fou comme la lâcheté se répand en France depuis quelque temps. Faut dire que quand le monde va mal et que l'on entend parler de crise, de rigueur, de chômage, c'est facile de calmer ses nerfs sur les plus faibles: Les femmes enceintes et les bébés! Vous ne me croyez pas? Regardons de plus près.

Prenons le cas de Laure X. Laure est enceinte de 8 mois.

-Elle sort péniblement de chez elle pour faire quelques courses à l'hyper du coin. Laure "essaye" de traverser, les automobilistes en la voyant non contents de ne pas la laisser faire vont même jusqu'à accélérer et klaxonner . Laure est une cible vivante que l'on voit de loin. Allez savoir ce qui se passe dans la tête de ces demeurés au volant. Laisser traverser une femme enceinte c'est trop pas possible. Elle marche lentement, elle va nous faire perdre 10 minutes. En plus elle a rien d'autre à foutre que trainer sur le bas coté. Elle à qu'a rester chez elle et tricoter pour son marmot! Elle finira par traverser si un chauffard veut bien caler...

-Une fois arrivée à l'arrêt de bus elle devra soit demander poliment au monsieur venu s'assoir à coté d'elle de ne pas fumer (le type fera le sourd pendant 3 minutes histoire qu'elle respire bien sa fumée empoisonnée, c'est vrai qu'il n'y a pas meilleure médecine pour les poumons d'un bébé), soit se lever, sortir de l'abri et patienter debout en attendant le bus. Personne d'autre n'interviendra malgré le renflement flagrant de son ventre. Le type lui continuera à fumer, tranquillement installé...

-A bord du bus- qui démarrera avant même qu'elle ait pu s'asseoir- forcément personne ne s'est levé et tous piquent du nez, sur leurs chaussures ou contemplent le paysage; Elle va devoir batailler pour que super mamie demande à chichi (son shitzu) de libérer la place...Elle entendra même quelques gros connards dire tout haut que c'est pas à eux de se lever, c'est pas eux qui l'ont mise en cloque. Et une femme de la regarder de travers en murmurant: Et c'est nous qui payons ça!

-Dans l'hyper elle essuiera les regards réprobateurs des passants. Ben oui une femme enceinte elle a rien à faire dehors. Elle pourrait nous accoucher dans les bras. Mais qu'elle plaie! Encore une qui va manger les allocation de la CAF. Et après on s'étonne que la France tourne mal...et blablabla!
Elle fera ses courses en vitesse, pressée de rentrer chez elle, mais devra patienter en caisse prioritaire. Devant elle: un grosse femme qui fait semblant d'être enceinte et deux mamies qui font semblant de ne pas la voir...
Laure rentrera chez elle dépitée et fatiguée de tant de connerie et de méchanceté gratuite.

Vous comprendrez alors pourquoi en sortant du métro je n'ai pas demandé pardon au monsieur qui ne voulait pas se bouger le cul. Je lui ai foncé dessus avec ma poussette et -BAM- dans le tibia pour toi gros crétin!  Tu peux bien me traiter de pétasse je m'en fiche!!! Et la mamie en face avec ton chien: Circule avant que jte bouscule!!!

La politesse est Morte, vive la Politesse!
Avis à tous les Cons: Maintenant c'est œil pour œil, et dent pour dent!

16 commentaires:

  1. Au supermarché, un jour, alors que j'étais enceinte d'à peu près neuf mois, je me suis dirigée péniblement vers la caisse prioritaire, comme une baleine en perdition... Et là, une Tatie Danièle m'a demandé en me regardant droit dans les yeux : "Vous êtes handicapée?"!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Pareil le boableu. Une fois au supermarché un queu de 12km de long personne ne me laisse passé. La caissiere me voit passe derrière moi et me dit "suivez moi, je vais ouvrir une caisse". J'absique. Et là je vois un charriot huper plein me griller la place, me bousculer pour passer devant moi... je l'aurais bouffer. La caissiere lui a dit "c'est la dame qui était prioritaire, elle est enceinte", l'autre 'j'avais pas vue" (mon cul oui... Ceci dit elle a jamais remballé ses affaire ni ne m'a laissé la place!

    RépondreSupprimer
  3. Honteux... Je dis juste ça parce que je ne vais pas commencer à m'énerver à du mat'!

    RépondreSupprimer
  4. Moi une fois, un peu comme boa bleu, on m'a dit :
    "ma petite dame vous êtes enceinte, vous êtes pas handicapée, alors faites comme tout le monde, attendez"
    Est ce que si j'avais été handicapée, il m'aurait dit l'inverse.

    RépondreSupprimer
  5. Vécu dans le bus. C'était un jour de grève (pour pas changer) et le bus était bondé. J'entre avec mon ventre bien en avant (j'ai tout pris dans le ventre, impossible de ne pas le voir) et tous les gens du bus qui font semblant de regarder ailleurs pour ne pas se lever. Mais ce n'est pas le pire: j'étais donc debout devant une nana assise sur un strapontin en train de lire un bouquin. Et bien figurez-vous qu'elle n'a eu aucun scrupule à me planter la tranche de son livre dans le ventre pour avoir plus de place. J'étais tellement scotchée que j'ai rien dit.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis déjà assez énervée ce matin (je viens d'écrire un méga coup de gueule) alors là c'est le pompon! Non mais dans quel pays vit-on? Hein? Quand il y a une femme enceinte, je la laisse passer à la caisse, s'asseoir dans le bus, j'ai même aidé des mamans avec leur poussette. Non mais c'est la moindre des politesses! Et après on dit que les jeunes sont mal élevés : il n'y a qu'à regarder leurs aînés pour comprendre pourquoi!

    RépondreSupprimer
  7. Ah la fameuse caisse prioritaire..... Avec ma soeur, nous avons fait coup double: enceinte en même temps, nous faisions nos courses ensemble dans un supermarché parisien. Oh, pas un gros caddie de course. Juste un petit panier avec 3 ou 4 articles...... Et lorsque nous avons voulu passer à la caisse prioritaire, des vieilles nous ont regardé de haut "Mais pourquoi vous permettez-vous de passer à cette caisse?" "Euh.....on est juste un tout p'tit peu enceintes!" "Ah mais c'est pas une raison!". Soit....
    Et dans le métro, enceinte de 6 mois, en plein cagnard d'été, dans les travaux, escalator arrêté, je me dirige vers l'ascenseur "réservé aux personnes ayant des difficultés à se déplacer, femmes enceintes, et personnes avec bagages". Eh bien l'agent de la RATP m'a demandé pourquoi je voulais utiliser l'ascenseur! Et le pire c'est qu'une fois que le bébé est né, ça continue, que tu te promènes avec lui en écharpe ou en poussette!

    RépondreSupprimer
  8. Vraiment tous des cons...
    Je suis bien contente d'avoir fini ma grossesse en Inde & d'y avoir accouché !
    Moi non plus, plus de scrupule... on m'emmerde, j'emmerde... s'ils ne dégagent pas de la porte, je leur fonce dedans !

    RépondreSupprimer
  9. En général je n'ai plus de scrupules, je fonce dans le tas et je marche sur les pieds. Rester poli en France ça rapporte que dalle :(

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Mon pavé est lâché ! http://april-nissardeta.blogspot.com/2011/09/pave-dans-la-mare-2.html
    Je déteste les gens impolis comme ça et dire que dans les bus, ma grand-mère plus de 80 ans doit parfois laisser sa place (alors qu'elle a pas le sens de l'équilibre et tombe facilement) aux femmes enceintes ou autres personnes âgées alors que des jeunes restent assis l'air de rien !! SCANDALEUX !!!

    RépondreSupprimer
  12. pfff il faut dire que les gens sont stupides maintenant, à croire qu'ils le font exprès !!!

    RépondreSupprimer
  13. Je n'y croyais pas quand mes copines enceinte me racontais ce genre de trucs moi qui suis au petit soin pour mes cops baleine, les mémés et les bébés (et oui on m'a appris à prendre soin des plus fragiles) j'ai donc halluciné quand j'ai vu qu'on m'a laissé en galère debout dans le métro au bord du malaise! Pouratnt d'habitude j'ai de la chance des petits jeunes me proposent leurs places plus que les trentenaires qui rentrent du boulot et estiment surement que je devrais sortir en dehors des heures de pointe!
    Ca me dégoûte, je peux te dire que moi même je deviens une vraie chacal avec ce genre de personne!

    RépondreSupprimer
  14. Ah moi, je n'ai pas senti cela. Déjà, je ne suis pas à Paris (mais on a un métro quand même), et puis, je demande ma place. Sans pitié.
    Je m'avançais en me tenant le ventre, en regardant les gens dans les yeux, un sourire et en disant : "Excusez moi, je voudrais m'asseoir."
    Et on me laissait la place.

    RépondreSupprimer
  15. Joli pavé, je dirais même un vrai parpaing ! J'ai pas eu le temps de jeter le mien cette semaine, mais je suis toute prête pour demain !!!

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...