mardi 6 septembre 2011

Faut arreter de dire des conneries...La vérité sur l'épisio!


Pour approfondir la question:
Article écrit au sujet de l'épisiotomie par une sage femme!


Episiotomie: 9 points clés pour la vivre zen... Je regarde incrédule ce titre sur la couverture glacée du magazine Neuf-Mois. La jeune future maman, tee shirt bleu qui va bien, brushing impeccable, sourit de toutes ses dents la main sur le ventre dans une pose trop sexy. Elle est pas gonflée, elle a pas de cernes bref c'est une veinarde ou elle est photoshopée... ou c'est une veinarde photoshopée qui ignore totalement ce qu'est une épisiotomie (ça explique le sourire colgate ou pour les initiés Juliette je t'aime ^^). Le souci c'est que moi je sais (et même très bien) et je peux te dire que je ne vois pas! Mais alors pas du tout comment d'une part on peut la "vivre" une épisio ça se vit pas...ça se subit et surement pas de manière zen!

Ben voyons comment tu pourrais aborder sereinement l'idée qu'un type t'ouvre le périnée? Attends je vais t'expliquer mieux, parce que moi aussi quand je l'ai lu la première fois je n'ai pas bien compris (oui même avec les images) tout le monde a pas fait médecine. Je disais donc que le périnée c'est la zone (très sensible) entre ton anus et ton vagin. Ayé tu visualises? Donc un type risque de t'ouvrir du vagin vers l'anus. C'est tout de suite moins meugnon et tu réalises le critique de la situation!

Ils disent genre quelques centimètres, mais les médecins c'est pire que les coiffeuses ça te dit que ça coupe les pointes mais tu finis raccourcie de 10 centimètres...à cela tu rajoutera que ces messieurs coupent souvent trop peu, c'est ce qu'ils disent pour se justifier:
-Vous avez été déchirée, j'ai coupé trop court...
Tu me prends pour une idiote? Tu crois que j'ai pas pigé que c'est de ta coupure de merde qu'est partie ma déchirure. C'est comme pour un bout de tissus, si tu coupes un peu et que tu tires ensuite, c'est sur que ça va craquer et se déchirer... 

Ils disent aussi que l'épisio sera pratiquée pendant une contraction et qu'on ne sentira rien! Foutaises!!!
Depuis quand une grosse douleur camoufle une autre douleur? Tu as mal parce que tu contractes et là tu sens une douleur cuisante, brûlante là ou ça fait bien mal! Bien sur qu'on la sent l'épisio bande de cons!

Là à ce stade de mon billet, certains penseront que c'est fini et que ça s'arrête là...Mais pas du tout les amis. La douleur ne fait que commencer.

D'abord on va te recoudre à vif. Si t'avais pas eu de péridurale ben c'est comme le reste, tu sentiras chaque point.
Et puis tu souffriras le martyr à chaque fois que tu bougeras, que tu urineras, que tu marcheras, que tu t’assoiras...Le moindre frottement te sera insupportable. Oui tu peux oublier les strings. Pour toi dorénavant ce sera culotte en coton...

J'ai même pas parlé des intenses moments de solitude aux toilettes pour la "grosse commission"! Oui je vais en parler! Âmes sensibles s'abstenir!
Voilà elles sont sorties, continuons. Donc assise sur le WC tu passeras de longs moments pénibles car avec une épisio, le temps (très long) de la cicatrisation il te sera pratiquement impossible de pousser...oui car si tu pousses, tu as mal à t'en faire sauter les points...Donc tu attends que ça sorte tout seul...longtemps, longtemps...
Pénible.
J'ai failli oublier...tu peux t'assoir sur ta vie sexuelle. Remarquez sur la couverture ils parlent de sexe "enceinte" ils sont pas totalement barges pour te faire croire que tu pourra faire des galipettes avec une épisio toute fraiche ^^

Et puis ça finit par cicatriser et tu es toute contente...mais il te reste une bien vilaine cicatrice qui est parfois sensible et douloureuse voire qui gratte....


Donc arrêtez de raconter des bobards aux futures mamans, sous prétexte qu'il faut les ménager...
Le jour de l'accouchement, personne ne te ménage et si tu n'es pas un minimum au courant de ce qui va vraiment se passer et bien t'es trop une victime!

Je vous invite à lire l'excellent article de Kiki the Mum en réponse à mon article: L'intimité bafouée .
Le point du mari: Une honte!!!

77 commentaires:

  1. Toutes les personnes qui m'en ont parlé ont eu les mêmes propos que toi : c'est douloureux, long à cicatriser et parfois pas nécessaire!
    Mais je pense que la fille sourit en pensant aux positions sexuelles dont on va lui parler dans le magazine. L'épisio, elle découvrira ce que c'est après...
    Bon, ben moi je vais sérieusement réfléchir à adopter mes enfants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je relis mon commentaire et je me rends compte que je te répondais avec humour car ton billet m'avait traumatisée (je te l'ai d'ailleurs dit bien plus tard).
      Ma sage-femme m'avait dit que parfois on n'avait pas le choix, elle m'a montré, expliqué, rassurée. Elle m'a surtout dit qu'il fallait que j'exprime mes craintes à l'équipe le jour de l'accouchement. J'avais prévenu le Conquérant : si quelqu'un s'approche de moi avec des ciseaux, qu'il me prévienne, que je les enfonce dans la personne en question! Heureusement, ça ne s'est jamais produit, j'ai fait une mini déchirure superficielle. Ouf! Mais maintenant je sais que grâce à toi j'ai pu dire que je n'en voulais pas et que si c'était vraiment nécessaire, je voulais qu'on me prévienne avant, je ne voulais pas qu'on me charcute.
      Merci beaucoup pour ton billet.

      Supprimer
  2. Ah! Hier, j'ai eu droit à la séance de préparation à la naissance... Thème : le périnée... Y en a une qui a fini par lancer le sujet de l'épisio. La sage-femme a annoncé (je ne m'étais jamais arrêtée sur ce sujet, j'avais occulté, sans doute) que maintenant, ils préfèrent laisser les déchirures se faire que de passer par l'épisio (quand c'est possible). J'étais déjà pas super à l'aise avec le sujet "accouchement" mais alors, maintenant, c'est panique à bord.

    RépondreSupprimer
  3. ...
    Ben...
    J'ai pas eu mal à la coupure, pas de déchirure et pas mal pour les points.
    Je m'asseyais en tailleur dès lendemain.
    Ça ne faisait mal quand fin de journée quand la fatigue se faisait sentir.
    Le seul truc casse pompom c'était les soins : Se laver l'entre-jambe genre toutes les 2h c'est relou et plus encore quand tu fais une allergie à ton produit nettoyant (z'auriez vu mes cuisses !!).
    Sinon, côté relation, on a eu du mal à reprendre car je me sentais comme défigurée. 15 mois plus tard, tout va bien.

    RépondreSupprimer
  4. Put*** mais mille mercis pour cette vérité !!! Moi aussi je milite contre l'épisio systématique. Je militais déjà pendant ma grossesse, en balançant des liens à mes autres copines enceintes tels que http://afar.info/tag/episiotomie
    Non pas que je veuille leur faire peur, mais tout simplement les informer. On entend tellement de conneries au sujet de l'épisio.
    Si je peux me permettre de raconter ma vie (pour changer)... je criais haut et fort que je préférais une déchirure à l'épisio. Je l'ai dit à l'obstétricien, à la sage femme, à l'aide soignante, à TOUT le monde ! mon mari aussi m'a soutenu. Et pourtant au dernier moment, sans prévenir, bim... elle a sorti les ciseaux et m'a découpé. Oui je le ressens comme ça : je me suis fait découper ! Et ça, ça n'a rien de naturel. Alors bien sûr après l'accouchement quand je lui ai fait part de mon mécontentement elle m'a justifié son acte pour la santé de bébé. Mon cul oui !!! Pour en avoir parlé avec d'autres sages femmes durant mon séjour, rien ne prouve que c'était indiqué dans un tel cas. Et une m'a même dit durant la consultation "ah elle vous a pas raté !".
    Tu parles des difficultés à s'asseoir, le fameux épisode des toilettes où tu pleures, de la lingerie sexy oubliée...
    Je voudrais aussi parler de la difficulté dans la vie de couple. Ca fait 6 mois que j'ai accouché et je recommence tout juste à apprécier les rapports sexuels. Comment veux tu prendre ton pied quand à chaque effleurement ça brûle, ça fait mal, ça tire... comment veux tu t'épanouïr quand dans ta tête tu te sens découpée ?!
    Les gens qui pratiquent ces actes, c'est facile pour eux ! Mais ce ne sont pas eux qui entendent nos discours par la suite, ce ne sont pas eux qui vivent ces désagréments !

    RépondreSupprimer
  5. Ha ha ha! Et je répète: je suis TRES contente d'avoir eu une césarienne :))

    RépondreSupprimer
  6. Votre meilleure amie en cas d'épisitomie : une bonne bouée! sinon c'est la misère pour s'asseoir!
    Je n'ai JAMAIS remis de string après mon épisiotomie...il y a 4 ans et demi :-(

    RépondreSupprimer
  7. Moi cela fait 21 ans aujourd'hui (eh oui mon grand a 21 ans aujourd'hui) que j'ai eu une épisiotomie et j'ai encore dans l'oreille le bruit du découpage de mon périnée, ce bruit que même mon mari n'a pas oublié, il m'en reparle des fois. L'autre mauvais souvenir c'est cette sage femme qui sans aucun ménagement m'a enlevé les fils, j'ai failli lui mettre mon poing dans la figure. A ce que je vois cela n'a pas beaucoup changer dans la prise en charge de la douleur pour l'épisiotomie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour , moi j ai tout eu la déchirure l episio ect ...je vous raconté pas en détails la souffrance et je devais en mener la petite à l école je marchais en ....après chaque retour je pleurais et poires couronner le tout j ai un point de convenance .un points non plusieurs.je te raconté pas ta vie sexuelle tu pleure tu hurle et tu essayé de faire plaisir à ton mari.mais c est très chaud .tu à la pression que son sexe se divisé en toi.alors je souffre .un conseil.faite attention à vous.

      Supprimer
  8. J'ai eu de la chance d'avoir la péridurale quand il a tranché dans le vif... Sans me prévenir bien sûr, je l'ai su uniquement parce que j'ai vaguement senti la coupure et qu'il a fait de la couture après l'accouchement... Je confirme qu'après, on douille !!! Impossible de s'asseoir correctement, de pisser correctement, le sexe c'est même pas la peine de rêver. Ca a duré une vingtaine de jours. Par contre, le travail était bien fait, la cicatrice ne se voit pas et ne me dérange plus du tout aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  9. Le pire dans tout ça c'est que ce n'est pas un acte obligatoire ou vital. Il est pratiqué sans le consentement de la personne qui le subit alors qu'elle est tout à fait apte à le donner son avis!!! De plus c'est tout de même une pratique désuète qui modifie durablement à vie notre anatomie!!! Mon ma cicatrice elle est la, je la vois, je la sens! ça fait 15 mois et je me sens charcutée!!! C'est un scandale!

    RépondreSupprimer
  10. Au risque de me prendre des tomates dans la gueule, j'avoue : je n'ai rien senti lorsque l'on m'a fait mon épisio, rien senti au moment où on m'a recousu ( et je n'étais pas sous péri), j'ai eu mal sur la cicatrice durant environ 2 semaines et on a repris notre vie sexuelle au bout d'un mois et demi ( ce n'était pas hypra agréable au début...mais après deux/trois séances ça allait déjà mieux...)...Je sais, les filles comme moi ne devraient pas exister...

    RépondreSupprimer
  11. ouille... l'épisio c'était ma hantise...

    Je suis bien contente d'avoir été épargnée !

    RépondreSupprimer
  12. Bon, un petit comm positif sur l'épisio, parce que quand même, il y en a.

    J'ai eu une episio pour ma grande, je n'ai rien senti, même sans la péridurale, mais j'avais tellement mal partout que je n'ai pas distingué la coupure. J'ai eu mal quand ils ont recousu par contre, et c'était long, et je me suis fait engueuler parce que je me plaignais mais franchement après un accouchement sans péri avec forceps, révision utérine, on a plus qu'une envie : qu'on nous foute la paix.
    Mais aucune douleur après, vraiment aucune, nada, rien!

    Et on m'a dit que ma fille étant d'un poids non négligeable, l'episio était necessaire, et mon périné est soit trop musclé soit je sais pas mais ça ne passe pas, ça ne se déchire pas non plus, ça bloque quoi...


    Pour les jujus, ben épisio aussi, et pourtant j'avais la péri, j'étais donc un peu plus consciente de ce qui se passait autour de moi et j'ai bien vu qu'elles (les sages femmes, deux, parce que deux bébés) faisaient tout ce qu'elles pouvaient pour ne pas couper, massage de la zone, tentative d'écartellement ou appelez ça comme vous voudrez, mais pareil, ça bloquait. Et pourtant mes bébés n'étaient pas aussi gros que ma première. donc elles ont dit qu'elles étaient désolées, mais qu'elles allait devoir couper. Et moi j'étais soulagée parce que dès que ça a été fait, ma fille a pu sortir presque aussitôt.
    J'ai commencé à avoir quelques douleurs pendant qu'on me recousait, mais j'ai eu une injection d'anesthésiant local et nickel.
    Et comme pour ma première aucune douleur après, cicatrisation rapide (même que l'infirmière me disait que je faisais super bien mes soins alors que je ne les faisais pratiquement pas, allaiter deux bébés, ça prenait presque tout mon temps)

    Voilà mon petit témoignage, encore un pavé!!^^

    RépondreSupprimer
  13. Tu vois, j'étais triste à l'idée que désormais pour moi, ça serait césarienne ou la mort.

    Ben en fait, je suis drôlement contente après avoir lu ça !!!

    Et je porterai des string !!!

    RépondreSupprimer
  14. Moi, tout ce que je retiens, c'est la différence entre mon premier et mon second accouchement.
    Le premier: une épisio --> J'ai senti quand ils m'ont recousu et je n'ai pas pu m'asseoir sans hurler pendant 3 semaines. Et pas pu avoir de rapport avant plusieurs mois.

    Le deuxième: Une déchirure. Non, plusieurs déchirures. Ils m'ont anesthésié pour recoudre. Ca m'a un peu gêné pendant 2 jours, tous les jours je leur demandais "mais quand est ce que ça va faire mal" et la même réponse "mais madame, on ne vous a pas fait d'épisio, vous ne souffrirez pas!". Et effectivement, je n'ai jamais eu mal...

    Donc ouais, l'épisio, c'est de la marde qu'on impose aux femmes pour le confort des médecins...
    Peut être certaines feront le témoignage inverse. Mais j'en doute, une déchirure, c'est plus ou moins physiologique. Une épisio, c'est un acte chirurgical froid, profond, douloureux.
    Un acte qui pourrait être évité dans la majorité des cas...

    RépondreSupprimer
  15. Oui certaines n'ont pas souffert mais dans la majorité des cas c'est très douloureux. Et surtout pas obligatoire du tout. Pourquoi et surtout pour qui est ce profitable? Pour le médecin qui en finit plus vite...Un accouchement n'est pas une course! C'est un moment unique dans la vie d'une femme. Un moment qui peut être ne se représentera jamais... Déclenchement, épisio...même combat!

    RépondreSupprimer
  16. vive mon obstétricien qui ne m'a pas fait d'épisio et qui m'a évité une déchirure malgré un gros bébé de 4kg !
    comment ? grâce à un massage du périnée pendant l'accouchement. certes c'est controversé (ça aggrave le relachement du périné donc plus de rééducation pour certaines) mais moi en l'occurence : pas plus de rééducation et puis même je préfère faire 5 séances de plus plutôt qu'avoir 15 mois de boucherie !

    RépondreSupprimer
  17. C'est pour cela aussi qu'il faut faire un projet de naissance avec écrit en gros "épisio à bannir sinon jte fais un procès Duschmol"!!!!

    RépondreSupprimer
  18. Moi, je pense qu'une épisio peut être nécessaire. Mais il faut arrêter de banaliser ce geste et de l'imposer à toutes les femmes ou presque !

    Je n'ai pas encore d'enfant. Je meurs de trouille à l'idée d'accoucher. Et encore plus à l'idée de subir une épisio, d'autant que moi, ce sera sans doute sans péri et que j'ai très très peur de la douleur (mais, encore plus des aiguilles, malheureusement).

    Quoi qu'il en soit, je pense et revendique haut et fort que l'accouchement doit redevenir un acte moins médical et plus naturel. Qu'il soit médical lorsque la vie de l'enfant ou de la maman est en danger, évidemment ! Mais, dans les autres cas ?

    Comme je l'ai lu dans les commentaires : épisio / déclenchement : même combat !!!

    Je ne comprends pas cette obstination à vouloir faire sortir bébé le jour J ! Les romains avaient déjà remarqué que certaines grossesse duraient plus longtemps que d'autres. Il avaient même noter que cette durée pouvait aller jusqu'à 300 jours. On dirait que les médecins actuels l'oublient. C'est dommage ! Mon petit frère est né avec deux semaines de "retard", accouchement déclenché : quand il est né, il était tout petit et a eu besoin d'une couveuse... C'est con, hein ?

    Bref, désolée de ce racontage de vie dans ce comm méga long. J'avais envie de m'exprimer aujourd'hui ! ^^

    RépondreSupprimer
  19. Oui à l'épisio quand il y a risque et danger pour maman et bébé mais quand l'accouchement se passe bien. Quand tout va tranquillement. Pourquoi ce geste? Pourquoi cette volonté de trancher dans une chair déjà mise à rude épreuve! Le projet de naissance oui mais ça on ne te le dit pas. Tu es au courant si tu te documentes, si tu fréquentes les blogs...mais la majorité des mamans,ne lis pas de blogs et écoute religieusement l'avis des médecins et ces saletés de médecins jamais ils ne te diront de spécifier ce que tu veux et ce que tu ne veux pas. Ils préfèrent avoir le champs libre pour te charcuter tranquillement en te traitant d'idiote et en t'infantilisant!
    Oui de nos jours le corps médical me répugne. Je ne leur reproche qu'une chose: M'avoir volé mon accouchement!

    RépondreSupprimer
  20. Moi perso pour ma fille je n'ai pas eu d'épisio donc je ne sais pas trop mais là comme ça à lire je dis non!! Ma fille elle, elle est passé et a tout déchiré sur son passage!!! Au départ je me disait que c'était à cause de cette déchirure que je ne pouvais pas m'assoir et souffrais mais pas du tout c'était (ami du glamour bonjour) des hémorroïdes.
    Sinon les suites de la déchirure en elle même se sont bien passés donc si je pouvais à nouveau éviter l'épisio j'aimerais bien! Après si il y a un problème je suis d'accord bien entendu.

    RépondreSupprimer
  21. tiens ça me fait penser à mon impression de chemise (vieille) reprisée :)

    RépondreSupprimer
  22. Perso je me souviens pas l'avoir senti quand il m'a fait l'épisio.

    Sinon t'a oublié le "elle risque de re-saigner dans les semaines qui suivent l'accouchement" et la je dis "oui c'est moi"

    Pile poil le 10ème jour après l'accouchement, bibi elle va faire ses petites affaires aux toilettes et du sang qui vient de l'épisio. Un tour aux urgences mater (avec des jambes pas rasées du tout, j'avais autre chose a foutre depuis 10 jours que j'ai accouché), et v'la que je me fais une fois de plus ausculter "c'est pour être sure que c'est bien l'épisio" (Un peu dans le même genre que "je vais vous ausculter afin de m'assurer que vous perdez bien les eaux madames" j'ai pas fait médecine mais ce genre de truc tu sais d'où ça vient.)

    Bref un mois après l'accouchement j'en étais toujours pas tranquille de cette épisio

    Mais me concernant ça aurait pu peut-être jouer sur l'accouchement... Bébé qui descendait pas, obligé d'être a deux a m'appuyer sur le gras du bide + forceps.

    RépondreSupprimer
  23. Haha bravo !!! sujet très délicat mais très bien traité ;-) moi ca pas été trop galère - assise en tailleurs le lendemain - mais je voulais vraiment éviter d’en avoir une…

    En même temps après 25 heures de travail dont 15 heures sans aucun traitement de la douleur (et oui ils aiment la méthode naturelle les anglais, il faut la mériter sa péridurale !), j’ai pas fait ma chochotte et j’ai dit oui tout de suite à l’épisio ;-)

    RépondreSupprimer
  24. Très bien dit !!! Tu viens de me rappeler à quel point j'avais eu mal lors de cette put*** d'episio !! Pas que j'avais oublié, mais j'ai préféré me concentrer sur autre chose en matière de souvenirs d'accouchement.... Heureusement ma mère m'avait bien prévenue que j'allais dérouiller !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  25. Je vais aller un peu à l'encontre de la plupart des choses qui sont dites. Pour ma part je regrette (et le mot est faible), de ne PAS avoir eu d'épisio à mon 2ème. Je m'explique:
    Pour le 1er, 4kg200, épisio, et là c'est vrai j'ai souffert le martyre pour m'en remettre.
    Pour le 2ème, 4kg750, on a laissé bébé tout déchirer.Et quand je dis tout, c'est vraiment tout! Aujourd'hui j'ai des séquelles irréversibles de cette déchirure complète.Pour être précise, le sphincter anal a été déchiré aux 2/3, je suis abonnée à la rééducation à vie, et j'ai de gros risques d'incontinence urinaire et anale et de descente d'organes dans les années à venir. Sans parler de la station debout qui m'est très pénible et des nombreux sports qui me sont maintenant interdits. Tout cela aurait pu être évité avec une épisio!
    Donc ne diabolisez pas cet acte chirurgical, qui certes est extrêmement invasif douloureux,mais très utile, et franchement, pour l'avoir vécu au 1er bébé, j'aurais préféré revivre ça une fois que de subir ce que je subis depuis mon dernier accouchement!

    RépondreSupprimer
  26. Le souci c'est que tu ne sauras jamais si ta déchirure aurait pu être évitée par l'épisio! Dans la majorité des cas l'épisio est suivie de déchirures (ça fait encore plus mal). Je comprends bien ta situation et dans ton cas l'épisio était souhaitable. Mais ils la pratiquent sans discernement sur des femmes qui n'en ont pas besoin. Ce que m'a confirmée ma gynéco...mon périnée était souple...il était tard ils voulaient en finir, point barre!

    RépondreSupprimer
  27. Oui j'admets qu'elle est souvent pratiquée alors qu'on aurait pu s'en passer. Et pour avoir vécu les 2, c'est vrai que juste après l'accouchement c'est juste l'horreur pour l'épisio. D'ailleurs je me suis tout à fait reconnue dans ce que tu décris. Les suites de déchirure font moins mal les jours suivants. Mais pour mon cas personnel, ce sont les conséquences qui ont suivi qui étaient l'horreur.C'est le professeur qui me suit maintenant (spécialiste des problèmes urologiques et déficiences périnéales) qui m'a confirmé qu'avec une épisio on aurait évité cette déchirure grave, car pour l'épisio, on coupe le périnée en biais, c'est à dire en direction de la fesse ou de la cuisse, pour éviter que ça déchire en direction de l'anus.Donc si ça déchire plus que prévu, ce sera dans la direction de l'épisio, vers de la chair. Décidément, on n'a jamais ce qu'on veut. Du coup, pour un prochain bébé, maintenant, je sais d'office que je devrais rester allongée dès les premiers kilos, et que ce sera césarienne obligatoire.

    RépondreSupprimer
  28. Je vais aller à contre sens, petite épisio, rien senti sous péridurale.. Oui ça fait un peu mal quelques jours mais rien d'insupportable. Et pour les détails sexe et bien j'ai repris très vite genre deux semaines max après.
    On a tous des expériences différentes et je pense que ça dépend aussi du médecin et qu'il faut oser lui poser toutes les questions.
    après il est vrai que parfois ça peut être évité...

    RépondreSupprimer
  29. Je n'ai pas eu d'épisio donc je ne peux pas en juger mais j'ai quand même eu une belle déchirure (mon fils avait un PC de 37 cm, je crois que c'est le maximum sur la courbe) et donc quelques points de suture à l'éxtérieur sur le périnée et à l'intérieur du vagin.
    Oui, j'ai eu mal pendant plusieurs jours, j'ai connu tout ce que tu as décris dans ton article, les difficultés à marcher, la cicatrisation... De là à donner tous les détails aux futures mamans pour qu'elle "sachent" en leur faisant peur par la même occasion, je ne crois pas que ce soit utile. A quoi bon rajouter un stress de plus quand on est déjà terrorisée par l'accouchement et la rencontre avec son bébé ?

    Pour ma part, ça n'est vraiment pas un si horrible souvenir, ça reste quand même bien peu de choses comparé au bonheur de tenir son enfant dans ses bras.

    RépondreSupprimer
  30. J'ai accouché en clinique, j'ai demandé à l'obstétricien, au moment même où il est entré dans la salle de travail, que je voulais pas d'épisio. Il m'a dit qu'on allait essayer de faire sans ! Et ça s'est très bien passé, 40 minutes plus tard je tenais mon petit bout de chou dans les bras... Par contre j'ai eu une petite déchirure, de un ou deux centimètres je crois. Il a recousu et la cicatrice est invisible. Par contre j'ai eu mal pendant 3 mois, alors j'imagine pas avec une épisio !!
    Merci pour ton article <3

    RépondreSupprimer
  31. Je me permets de donner tous les détails parce que justement je pense (ça n'engage que moi) que ton accouchement il t'appartient. Que tu de dois d'être parfaitement au courant de ce qui risque d'arriver. Que certains gestes dont on te parle pendant ta grossesse juste en passant sans entrer dans les détails (pour ne pas te stresser) ne sont pas des gestes anodins et qu'ils risquent d'avoir un impact à long terme dans ta vie future. Alors oui je me permets de dire ce que j'ai vécu et je vois que je ne suis pas la seule.
    Les médecins ont tendance à infantiliser les futures mamans. Surtout en occultant les aspects barbares de l'accouchement. Tu y vas comme un mouton de panurge etoui forcément on te traitera comme (ce qui m'est arrivé) un minimum d'information ça permet aussi de mieux "vivre" son accouchement et non de le "subir"!

    RépondreSupprimer
  32. En tous cas merci de tous vos témoignages! Les mauvaises expériences, comme les bonnes. Je ne cherche pas à diaboliser l'épisio mais surtout à faire comprendre qu'une future maman reste un être humain doté de raison! Nous ne sommes ni des enfants ni des idiotes. Disposer de notre corps comme ils le font durant un accouchement, c'est un scandale!

    RépondreSupprimer
  33. Bon, j'ai longtemps hésité, mais je me lance !
    Je suis enceinte de 7 mois 1/2, autant dire que tout ce qui est relatif à l'accouchement m'intéresse...
    Quand j'ai peur de quelquechose j'essaie de récolter un maximum d'informations sur le sujet pour voir si mes peurs sont fondées ou pas.

    Alors que depuis des mois on me rassure (amies qui sont passées par là, équipe médicale ...) cet article et ces commentaires me font froid dans le dos.
    J'ai tendance à penser que celles qui ont vécu une mauvaise expérience ont tendance à en rajouter pour le côté warrior/survivor ... Peut-être que je me trompe et que je ne me rends pas compte de ce que cela peut être, je comprends surtout que c'est le manque d'informations et de considération qui vous a posé problème ...

    Peut-être que mes hormones de femme enceinte me jouent des tours, mais j'ai tendance à penser que l'épisio est un mal pour un bien, et si vraiment c'était si horrible, la taux de natalité serait bien inférieur à mon avis, si toutes els femmes ayant eu une episio avaient une vie sexuelle réduite à néant ou presque il y aurait beaucoup plus d'enfants uniques ... et de mamans épanouies.
    Mais comme bien souvent je crois que les personnes pour qui tout se passe bien prennent rarement la parole pour le dire ... A mon grand désespoir les forums & co regorgent de récits d'accouchements boucherie, rarement de belles histoires plus simples ...

    RépondreSupprimer
  34. (beaucoup moins de mamans épanouies, pas beaucoup plus évidemment) Désolé pour la confusion !

    RépondreSupprimer
  35. j'ai eu la chance de ne pas en avoir juste une p'tite déchirure à chaque accouchement et 2 points sous péri ... mais j'ai quand même à chq fois mis la pression aux sages femmes ! "svp pas d'épisio à tout pris" j'ai eu du bol de tomber sur 2 maters qui le font qu'en cas extrême et pas comme de l'abattage ! ça fait du bien des posts comme les tiens qui remettent les choses à leur place ... je suis aussi une adepte pour descendre les articles des mags utopiques ! merci pour ta franchise tu rends service et surtout dire aux femmes de mettre la pression le jour J ... et de hurler quand ils te recousent sans anesthésie ! c'est barbare et ils ont des moyens pour insensibiliser ... j'ai eu trop d'amies qui ont morflés car ils le font même si la péri ne fonctionne plus !!!

    RépondreSupprimer
  36. Ce que vous dites est exactement ce que j'ai ressenti après l'accouchement ! j'etais très en colère de ne pas avoir été préparée à cela, aisni qu'à l'apres accouchement, ce sont vraiment 15 jours difficiles à vivre (15 si on est chanceuse!)...
    mais j'ai eu la chance d'avoir une sage femme très compréhensive qui m'a conseillé d'appliquer xylocaine gel 2%, qui soulage très fortement, c'est un anesthésiant destiné à la zone de l'uretre... cela m'a fait un bien fou,... j'ai pu marcher normalement et aller aux toilettes à nouveau ! de même l'application de tres grandes quantités d'éosine aide à cicatriser plus vite.
    ce sont des choses toutes bêtes mais on n'est pas toujours bien informé à la maternité.

    j'etais d'autant plus surprise par ces moments post accouchement, que ma préparation avec la sage femme n'avait pas été légère... peut être que je n'ai pas assez écouté, je ne sais pas.
    si l'on ajoute à cela, la descente d'hormones et un début d'allaitement proche du calvaire... pas étonnant qu'on puisse déprimer après un accouchement !

    RépondreSupprimer
  37. pour ma part 2 accouchements et 2 douleurs différentes
    pour la 1 ère, en fait j'ai eu l'épisiotomie car ma fille avait le cordon autour du cou, donc on l'a sorti avec des forceps; j'avoue j'ai rien senti car ils m'ont anesthésié, j'ai eu 3 points et des fils résorbables..... une horreur à la cicatrisation... j'ai souffert pratiquement 1 mois, je ne pouvais pas m'asseoir sur les toilettes, j'ai cru que ça n'aillait jamais s'arrêter
    pour la 2ème j'appréhendais mais je suis tombée sur une super sage femme qui m'a dit qu'il n'y aurait pas d'épisiotomie; en effet, dans certains hôpitaux (dont le mien), ils remettent cet acte en question, (d'ailleurs, sur un tout autre sujet c'est la femme qui accouche qui gère sa péridurale grâce à un bouton)
    par contre, j'ai eu une déchirure et 3 points à nouveau de recousu... sauf que, ben j'ai pas eu mal.... ma sage femme m'a retiré les point quelques jours après, j'ai pu aller aux toilettes normalement.... bref le bonheur... et justement, en parlant avec ma sage femme de cette différence, elle m'a dit elle-même qu'il valait mieux une déchirure qu'un épisiotomie.... car la déchirure est naturelle, elle va dans le sens où.... contrairement à l'épisiotomie, on coupe un peu à l'arrache....

    RépondreSupprimer
  38. @Anne Claire: Tout d'abord félicitations et merci d'avoir sauté le pas et pris part au débat. Je comprends tout à fait qu'une future maman veuillent être rassurée et entourée de douceur! Je n'ai pas écrit cet article dans le but de dégouter les gens de la parentalité...Des récits de femmes épanouies il y en a pleins (voilà le lien de l'article ou je raconte mon accouchement façon culcul la praline si tu veux: http://lamareaucanard.blogspot.com/2011/07/jour-0.html
    Mais voilà dans cet article bien bisounours je ne dis rien des à cotés^^ Je ne parle ni des forceps ni de l'épisio, ni de la déchirure ect ect. En gros je fais comme la majorité des mamans qui présentent la chose de manière poétique et faut le dire mensongère...Mais c'est tellement beau ^^
    Après j'ai le droit et le devoir de m'insurger quand je vois qu'un magazine dit sérieux fait la m^me chose...A un moment faut dire la vérité au gens quoi...

    RépondreSupprimer
  39. Tout à fait d'accord avec le fait qu'on enrobe tout, l'accouchement c'est pas si dur sinon on ne recommencerait pas, une épisio c'est l'affaire de quelques secondes,...

    J'ai été préparée à la maternité avant l'accouchement mais pas encore suffisamment. Personne ne m'a dit que je pouvais rester 36h à gémir de douleur avant de donner naissance à mon fils.
    Qu'en plus de cette douleur j'aurais une déchirure, qui (c'est vrai) ne m'a pas fait mal sur le coup (merci la péri) mais bonjour les jours suivants ! Pareil pour la ventouse, et tout le reste (comme un bébé qui ne va pas très bien).

    J'aurais préféré qu'on m'alerte, quitte à stresser un peu plus (moi j'étais super zen) mais qu'après je n'ai pas un souvenir aussi difficile de mon accouchement

    RépondreSupprimer
  40. Cet article ainsi que ses commentaires m'ont terrifiee ! Je n'ai pas encore d'enfant, mais compte en avoir un jour. Je me renseigne par ci, par la bien a l'avance pour ne pas avoir de mauvaise surprise et tout controler au mieux possible... Mais plus je lis d'article sur bebes et compagnies, et plus je flippe severe, et moins j'ai envie d'en avoir de si tot... Si c'est pour foutre en l'air ma vie privee, mon corps, mon mental... Mon ressenti : Faut etre drolement costaude pour avoir un gosse. Je n'ai peut etre pas la carrure ni la force psychique pour vivre tout ca T_T Deja que j'ai pas mal de problemes dans cette zone la... Dans un certain sens, j'aurais prefere etre un homme...

    RépondreSupprimer
  41. (je suis anxieuse de nature) lol

    RépondreSupprimer
  42. j'ai failli commenter hier, j'ai tout effacé.

    d'une part parce que je n'étais pas forcément d'accord avec la tournure de ton billet (je ne dis pas que ce que tu dis est faus hein, mais j'aime pas le côté banderolles et armes de guerre) et qu'en fin de compte, ton blog est ton espace de parole, et qu'un commentaire pour te dire que si les paroles sont justes, le ton employé ne ME plait pas, ça sert à rien :) (mais je t'aime bien hein mdr)

    d'autre part parce que certains commentaires étaient effarants, et que je préfère dorénavant passer mon chemin.

    Mais j'y ai réfléchi. loin de moi l'idée de poser ma pierre à l'édifice du "contre l'épisio à tous prix", ou du contraire d'ailleurs. Je conseille à mes amies le massage du périnée pendant la grossesse, censé éviter un peu ce genre de pratique. Ca n'a pas empeché ma césarienne. Et ça n'a d'ailleurs rien à voir.

    On lit "quand un accouchement se passe bien, pas d épisio". On ne peut qu'être ok avec toi!Mais la question est la suivante : quand le médecin te fait une épisio, comment peux tu etre sure que sans cette épisio, l'accouchement se serait bien passé?

    Alors attention, je suis loin d'être du genre à donner toute la confiance aux docs, au contraire. Je ne dis pas que chaque épisio faite est nécessaire. JE me pose juste la question : pour 1 épisio faite "histoire de", combien facilitent réellement l'accouchement?

    Et comme (malheureusement) même les médecins sont incapables de répondre à ça, je pense qu'un ton plus nuancé et moins "partons à la guerre" serait plus adéquat, mais ce n'est que mon avis :)

    RépondreSupprimer
  43. Je veux pas d'enfants...

    RépondreSupprimer
  44. Voilà! Je dirais comme tu m'as dit: j'aime ton blog parce que tu dis les choses vraies!!!! Moi mon épisio c'est bien cicatrisée mais je l'ai sentie et je n'ai pas pu m'asseoire pendant 48h... mais non ce n'est pas juste une partie de plaisirs!!!!

    RépondreSupprimer
  45. Hou là là, la mare déborde aujourd'hui!! je viens ajouter mon petit commentaire sur la base des accouchements à mon actif. Premier accouchement, une péri, une épisio: après la péri, jambes en compote pour la fin de la journée (accouché vers midi). 3 semaines après, je marchais encore avec une démarche de lucky luke. (posture tordue pour éviter les tiraillements, fils qui piquent,etc....)
    Second accouchement: accouchement express, sans péri, une déchirure recousue par quelques petits points (accouchement vers minuit, et à 4 heures du mat, j'étais déjà debout pour m'occuper de changer bébé. Pas de démarche de lucky luke apparue les semaines suivantes.... (peut etre quelques petites douleurs mais franchement RIEN comparé aux suites de mon remier accouchement! )
    Je te laisse maintenant deviner si je suis pour ou contre l'épisio! ;o) (bon, maintenant tout révéler aux futures mamans sur l'épisio, c'est un autre sujet.... )

    RépondreSupprimer
  46. J'avoue, je suis une nullipare, mais ton article m'a fait mourir de rire, enfin rire jaune quoi...

    Parce que même si je n'ai pas d'enfants, la majeure partie des mamans que je côtoie ont tendance à être honnêtes sur la grossesse : oui c'est chouette, mais oui, qu'est ce que c'est relou.
    J'aimerais bien qu'on arrête de rendre la grossesse comme un truc tout rose avec des licornes roses qui te sortent du derriere.

    Je cite ma belle soeur "non mais je mets un suppo à la glycérine parce que ton frere sera là, et quand on va me dire de pousser, je sais que je vais tout pousser, et j'ai pas envie qu'il voit TOUTE mon anatomie de l'intérieur". Voilà :)
    J'aime bien quand on me dit vraiment que les choses ne sont pas jolies, mais à l'inverse, je veux bien entendre que les sensations ressenties sont justes un truc de fou.

    :)

    RépondreSupprimer
  47. MERCI MERCI MERCI (bon je vais pas l'écrire mille fois hein, lol) !!! TELLEMENT VRAI !!!
    10 points au premier accouchement, une terrible souffrance pendant un mois !!!
    La cicatrice est tellement grosse qu'à mon deuxième accouchement l'infirmière a hurlé "la vache vous avez eu une sacré épisio pour le premier!".
    Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, mais une femme avertie en vaut deux, lol!

    RépondreSupprimer
  48. Han, ce billet !
    J'ai pas eu ça, moi, l'épisio, ils ont coupé plus haut pour faire naitre mon fils, mais en te lisant, j'ai comme une furieuse envie de serrer les jambes très fort !!

    RépondreSupprimer
  49. je ne me prononcerai pas sur la douleur "pendant" l'épisio parce que j'avais une péridurale.
    Par contre en ce qui concerne l'après, le pipi, la douche, les soins, tout ça, je l'ai plutôt bien vécu (et pourtant je n'ai pas eu juste 2-3 points, pour que ce soit concrètement dit, on m'a plutôt recousue façon spirale de cahier lol) ; le lendemain de l'accouchement les fils tiraient, mais le deuxième jour je marchais bien et quand je suis rentrée chez moi à J+4 je pouvais m'asseoir sans souffrir (et sans prendre d'anti-douleurs).
    Donc je suis peut-être une warrior, mais en comparaison avec les choses atroces contre lesquelles on m'avait mise en garde et qui me donnaient envie d'accoucher sous anesthésie générale (je sais que ce n'est pas possible hein), ça s'est hyper bien passé.

    RépondreSupprimer
  50. Alors là, trop c'est trop (j'avais déjà, pour la première fois, laissé un message lors de ton article dans lequel tu te plaignais de ton voyage en avion avec ton infâme gamin, alors que tu ne sais simplement pas te tenir, et lui non plus manifestement, et j'espérais bien que c'était la dernière fois), mais je ne peux laissé passer autant de conneries. Je suis sage-femme (dans le public), mon mari est obstétricien (dans le privé), nous avons donc 2 pratiques bien différentes: jamais on ne fait d'épisio pour "gagner du temps" (tu crois vraiment que c'est ça qui est long, le jour de l'accouchement ???? Une expulsion (c'est le terme technique) dure de 1 à 30 mn, voire 45, qu'il y ait épisio ou non... ce qui est long, c'est de descendre le bébé dans le bassin, et là l'épisio n'y change rien, pas de le sortir quand il est "sur le périnée"...ce n'est donc pas pour ça que les gens la font. Une épsios, ça sert parfois à faire sortir un bébé plus vite, ce qui peut être bien utile dans la vie (à moins que t'aies envie de pousser un infirme moteur cérébral toute ta vie dans sa chaise...); mais ça sert surtout à éviter de multiples déchirures non maîtrisées, qui peuvent ne faire que des dégâts minimes, mais parfois prendre de l'ampleur, comme le décrit d'ailleurs très bien un des commentaires, et là encore, tu préfères peut-être porter des couches pour adultes sous tes strings ???
    Quand on n'y connait rien, au mieux on reste chez soi, au pire on ferme sa g... (que tu as l'air d'avoir bien grande) et on ne terrorise pas ses copines... Et surtout, rien ne t'e=pêche de faire des études de médecine pour savoir de quoi on parle... mais j'ai comme dans l'idée que t'auras à peine le niveau !!!

    RépondreSupprimer
  51. Chère Anonyme: Ben voyons encore des insultes pour moi et mon fils (un bébé de 15 mois) mais aussi pour toutes les autres mamans qui témoignent de la même douloureuse expérience. Sous couvert d'anonymat c'est encore mieux ^^ Tes remarques ne me font ni chaud ni froid. Mais je vais te répondre gentiment (comme toute bonne hôtesse puisqu'en définitive je suis ici chez moi ). Ta vision tu aurais pu la partager sans insultes. Nous aurions été ravies de discuter avec une sage femme. D'avoir ton avis de professionnelle. Pourquoi tant d'agressivité et de grossièreté? Personne ne te prendras au sérieux avec cette attitude...Allez je te laisse une chance^^ Tu peux venir poster ton avis éclairé et tache de bien te comporter cette fois!

    RépondreSupprimer
  52. @ Anonyme, n'y a-t-il pas de formation continue dans le métier de sage femme? L'aurais tu loupé à un moment? Juste, TOUTES les sage femmes à qui j'ai eu affaire pendant ma grossesse et pour la naissance de mon enfant ont été d'accord pour signaler qu'il y avait bien trop d'épisio lors des accouchements.

    Et puis, parce que peut-être, tu vas te dire qu'elles disaient autant de "conneries que la mère cane", je te copie colle un ptit extrait:

    Limiter le recours à l'épisiotomie à des indications strictes présente un certain nombre d'effets bénéfiques : la réduction du traumatisme périnéal postérieur, de la nécessité de suture et des complications.

    Il vient de l'OMS, tu connais?

    RépondreSupprimer
  53. Ma belle-soeur a eu deux accouchements différents, deux sage-femmes très différentes. Et ça a joué sur l'accouchement. Je pense qu'il faut être en confiance (et la première était agressive et l'a effrayée... c'était peut-être Anonyme?) pour que ça se passe bien et qu'il ne faut pas arriver naïve et ignorante. Je pose des questions, lis des articles, comme ça, le jour où je serai enceinte, je saurai quoi demander et je pourrai mieux me préparer.
    J'ai lu tous les commentaires et je trouve que la discussion est intéressante, chaque personne l'a vécu différemment, qu'on ait choisi ou non la péridurale, qu'on ait eu ou non l'épisio, ça ne s'est pas toujours passé comme prévu. Donc ça ne m'a pas fait peur, on verra bien...

    RépondreSupprimer
  54. pour ma part, je n'ai pas eu d'épisio. justes des petites dechirures pour mes deux accouchements, et tout c'est bien passé, la cicatrisation a aussi été tres rapide.

    @anonyme: je pense que l'on peut donner son avis, contraire ou non, avec respect et civisme. Je crains que les insultes vous font perdre toute crédibilité ma pauvre .. et La mère cane n'est franchement pas du genre à faire des spéculations. elle parle bien entendu des épisios "de convenance" que des praticiens font, et d'ailleurs ils ne s'en cachent pas ! la prochaine fois, passez votre chemin.

    RépondreSupprimer
  55. Alors je me suis permis ce ton agressif bien parce qu'effectivement, je pense que la plupart des commentaires étaient tout à fait disqualifiants pour des équipes médicales, médecins ou sages-femmes (relisez-vous...). Il faut comprendre qu'il existe des INDICATIONS à faire des épisiotomies, indications donc médicales, c'est-à-dire qu'elles sont justifiées (en tous les cas par la personne qui "pose l'indication", au moment où elle le fait). Il n'y a rien à redire à ça, sauf à penser que les professionnels ne savent pas poser les indications, donc ne sont en fait pas des professionnels... Quand je lis: "on a le droit de choisir", mais de choisir quoi ??? C'est à la personne qui vous accouche de juger, elle est là pour ça ! Personnellement, j'ai été formée dans une école où l'on faisait fort peu d'épisiotomie, j'ai gardé cette habtude. Mes collègues plus jeunes en font davantage, il est fréquent que cela succite des discussions au sein du service, mais EN DEFINITIVE ça reste à l'appréciation du professionnel qui pratique l'acte. Les témoignages des douleurs post-épisiotomies sont très intéressants (non ignorés par les équipes, hein !), mais ce n'est pas l'objet de la discussion. Ce qui me soucie, c'est d'aller penser qu'il y a des "épisio de convenance", comme il y a des "césariennes de convenance" (ce qui n'a évidemment rien à voir, puisqu'il s'agit là de pouvoir "programmer" une naissance, à un moment stratégique pour la mère et/ou pour l'équipe médicale). L'épisiotomie de convenance n'existe pas, ça n'a aucun intérêt, ça prend 10 secondes à faire, et 10 mn à recoudre...et ça ne rapporte pas d'argent... qui ça intéresse ? Les médecins du privé ? Non, ils en perdent leur clientèle. Les équipes du public ? Non, elles ont d'autres chats à fouetter... Bref...
    Enfin, pour clore le débat, souvenez-vous que les gens font des études longues et pénibles pour assurer un niveau de soins de qualité, et aussi beaucoup de formation continue pour rester au niveau, que le but de ce métier, c'est quand même de faire en sorte que les parents et enfants soient en bonne santé et heureux à la sortie de maternité, et que cet article était tout simplement insultant pour la communauté médicale, pusque Madame Cane a l'air de connaître les problèmes périnéaux mieux encore que son propre médecin (le pauvre...). Faites confiance aux professionnels, ils sauront vous expliquer VRAIMENT la réalité des choses, et ne vous laissez pas embrumer par les histoires de guerre de vos comparses, qui sous couvert de vous rassurer ou de "dire la vérité" ne font qu'augmenter à un seuil proche de l'intolérable le niveau d'angoisse des pauvresd patientes enceintes de ce blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j en ai un point de convenance mon osteo me la dit ma nouvelle genycologue et même l ancien m as dit de repasser pour l enlever.mais à ce moment la je souffrait trop et je peut vous dire on souffre alors pourquoi moi j en ai un .et que je dois repasser à l hôpital hein hein.alors on en fait encore la preuve.......

      Supprimer
  56. Bonjour,
    Il me semble au contraire que les personnes les plus aptes à remettre en cause une pratique sont celles qui la subissent justement. Les médecins pratiquent l'épisiotomie de "routine" et non pas de convenance. La différence? C'est un geste auquel ils sont habitués et qu'ils ne remettent pas en cause. Ils pensent bien faire mais c'est aux patientes de faire remonter le fait que non ce n'est pas bien.Tu nous conseilles de faire confiance aux professionnels? Et bien l'OMS lui même préconise l'utilisation restrictive de l'épisiotomie. Je cite:
    Les politiques restrictives en matière d'épisiotomie semblent avoir un certain nombre d'effets bénéfiques par rapport aux politiques d'épisiotomie de routine. Elles sont associées à une réduction des traumatismes périnéaux postérieurs, des sutures et du nombre de complications ; aucune différence n'a été observée en ce qui concerne la plupart des mesures de douleur et les traumatismes vaginaux et périnéaux graves, mais un risque accru de traumatisme périnéal antérieur a été observé en cas de recours restrictif à l'épisiotomie.

    Je rajouterai qu'en ne retenant que l'aspect insultant pour les médecins de mon article tu mets le doigt sur un gros souci en France. En quoi de longue années d'études de médecine donnent le droit à des personnes de disposer du corps d'une autre personne parfaitement saine d'esprit et lucide? Une femme qui accouche n'a donc pas son mot à dire sur la façon dont elle veut que les choses se passent?
    Heureusement que j'ai une bonne gynécologue. Qui m'a comprise et qui a pu réparer en parti les dégâts de l'épisiotomie.
    De plus j'aimerais grandement avoir ton avis sur le "point du mari"? Qu'en penses tu en tant que femme?

    RépondreSupprimer
  57. Poussinmadikera09/09/2011 09:00

    Si Anonyme repasse par là, évitez de vous énerver ainsi et passez votre chemin. Ce n'est pas le blog de La Mère Cane qui fera du mal à votre profession car toutes les lectrices que nous sommes savent faire la part des choses et La Mère Cane ne jette pas l'opprobre sur votre métier.
    Allez voir les collègues qui, par leur pratique, portent tort à votre corps médical ou encore les magazines style Parents et Neuf mois pour faire un article explicatif et plus clair.
    Avec ma sage-femme et d'autres femmes lors de la préparation à l'accouchement, nous en avons discuté dans le calme et la politesse, des avis divergents mais jamais d'agressivité ou de paroles plus hautes qu'une autre.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  58. Oh un sacré debat ici. alors pour mon experience je n'ai pas eu depisio mais j'ai eu des eraillures. Et je peux dire que c'est vraiment douloureux, ça brule enormement, obligé de faire couler de l'eau a chaque pause pipi. J'ai été tres heureuse de pas avoir depisio pensant ne pas souffrir, et j'ai galéré pendant plus de 2semaine a chaque passage aux wc...

    RépondreSupprimer
  59. Je n'ai pas d'enfant mais ça m'a fait mal au vagin de lire ton article!! comment peut-on oser faire ça ?? c'est une véritable mutilation pratiquée sous le couvert de la santé de la femme et du bébé !!
    Oh mon dieu, ma pauvre, ce n'est pas normal d'endurer tout ça, un accouchement c'est déjà assez dur comme ça, que l'on nous rajoute des souffrances en +!
    Et le point du mari, je ne savais même pas que ça existait... J'espère juste que tous les accoucheurs ne sont pas pareils, qu'il y en a certains qui ont une sensibilité féminine...

    RépondreSupprimer
  60. Je trouve le fond de ton article tres interessant mais j'aime moins la forme par contre: je trouve le ton de ton article tres effrayant pour toutes celles qui ne sont pas encore passées par là... Retablir la verité oui, mais peut-être d'une façon plus douce avec les mots...
    Je crois que le mieux est de dedramatiser ce genre de chose, non ce n'est pas agreable, mais ça fait partie de l'accouchement et comme les contractions on oublie vite une fois que bb est là !
    Je n'ai pas fait toutes les seances de preparation à l'accouchement car il y avait de mamans trop flippées qui me faisaient bien plus peur que l'accouchement en lui même !
    Je pense que le mieux est de se contenter du minimum a ce sujet (a quel niveau on coupe, pourquoi, non ce n'est pas agreable ni pendant, ni apres et voilà...). Le reste est tres personnel, tres intime et surtout different pour chaque femme: On est pas toutes egales face à la douleur !
    Je dois faire partie des chanceuses episiotomiées: je n'ai rien senti au moment de l'episio car encore sous le coup de la peridurale, par contre j'ai douillé au moment ou il a fallu me recoudre, j'ai bien senti les 4-5 points, tellement que j'ai été obligée de leur redonner mon bb pour serrer les gents et gerer la douleur seule... j'ai bien eu une petite journée difficile pour m'asseoir et marcher, mais ça s'est estompé au fil des jours, pas de moments de solitude aux toilettes et plus aucune sequelle aujourd'hui !
    Quant à savoir si c'est trop systematique, j'avoue ne pas m'être posée la question avant... j'avais une totale confiance en la sage femme qui m'a accouché, oui j'ai redouté l'episio mais j'ai jugé que s'il l'avait fait, c'est parce que c'etait necessaire.
    Chacun a sa place, moi j'essayais de sortir mon bébé et eux faisaient en sorte de m'aider peu importe comment, du moment que mon bb arrivait en pleine forme et sans sequelle !

    RépondreSupprimer
  61. Je pense qu'Anonyme doit parler de mon commentaire au sujet de ma déchirure grave. Je souhaitais pour ma part ouvrir le débat sur le fait qu'une épisio peut aussi éviter bien des dégâts et qu'il ne faut pas la diaboliser. Sûrement que ce qui m'est arrivé est rare donc je me permets de l'expliquer pour que les gens comprennent dans quel cas l'épisio peut être nécessaire.
    En revanche je suis choquée par les propos d'Anonyme envers l'auteure de ce blog et son bébé. C'est insultant, cette femme et son enfant ne vous ont rien fait, ce petit garçon apprend à grandir, on ne naît pas déjà élevé que je sache! La Mère Cane est ici chez elle, et elle y dit ce qu'elle veut! Si cela ne vous plaît pas, la blogo est vaste, partez! S'il y a une personne ici qui décrédibilise la profession,c'est bien vous!
    Pour une sage femme (si c'est pas de la mytho d'ailleurs), vous n'y connaissez rien aux enfants et n'avez aucun respect pour les mères! Sûrement sans enfant, (ça doit frustrer d'être SF et nullipare). En effet, Anonyme, des années d'études de médecine ou un bac+ 2 de SF ne donne pas le droit de disposer du corps de quelqu'un. Je plains vos patientes. S'il y a bien quelqu'un d'infâme ici c'est vous, vous n'avez aucune notion de vivre ensemble, et une question me taraude: ça fait plusieurs fois que vous intervenez de façon insultante sur ce blog, pourquoi persistez-vous à y venir ? N'avez-vous pas mieux à faire ou est-ce votre loisir d'insulter les gens et les bébés bien planquée derrière votre clavier?
    La Mère Cane:ne vous laissez pas démonter par de la haine gratuite.

    RépondreSupprimer
  62. En tout cas c'est cool parce que pour la toute première fois de ma vie grâce à toi je viens de penser "putain les enfants c'est horrible, j'espère que j'en aurai jamais de ma vie", et quand on est stérile, bah a fait trop du bien de se dire ça! Donc la prochaine fois que mon traitement rate, je relis ton article, ça me consolera au moins, parce que putain, c'est HORRIBLE!

    RépondreSupprimer
  63. waouh c'est chaud ici aussi!!
    pour numberone j'ai eu une épisio car sa tête ne passait pas elle n'était pas tournée dans le bon sens et butée contre un os de mon bassin (si j'ai bien tt compris inculte de mère que je suis ;D)
    Bref tout ça pour dire que certes les équipes médicales vont faire de leur mieux mais ils sont tellement le nez dans le guidon (si j'ose dire...) qu'ils ne pensent même plus à dire à la personne qui est à l'autre bout de l'entre cuisses ce qu'ils font et c'est assez déroutant!
    J'ai eu une péridurale je n'ai donc rien senti et j'ai été recousu sous anesthésie mais pas jusqu'au bout, l'anesthésie ne faisant plus effet j'ai quelque peu jonglé!

    Dommage qu'anonyme ne nous ait pas livré un vrai témoignage de pro ... ça aurait pu être intéressant mais bon tant pis!

    RépondreSupprimer
  64. j'avais une peur panique de l'accouchement, de l'épisio et tout le tralala qui va avec. Mon accouchement a été long ... très long mais après que bb soit sorti, parti en réa (et oui ...), j'ai demandé à mon médecin qui s'occupait de mes soins s'il avait coupé. Il m'a dit que tout le monde en fait tout un foin mais que quand c'est bien fait c'est pas une cata. Il m'a assuré qu'il avait très peu coupé et a fait lui même les points. J'ai eu mal deux trois jours, mais je pouvais m'assoire. Toutes les infirmières qui sont venues me faire les soins les jours suivants m'ont dit qu'il avait bien bossé j'avais une très jolie et discrète cicatrice.7 semaines après c'est de l'histoire ancienne, c'est comme si jamais elle n'avait existé.

    RépondreSupprimer
  65. Bonjour,
    En ce qui me concerne, je vais un peu changer l’écho de ton post.
    J'ai eu 2 enfants et 2 episios... 2 grands bonheurs quoi !
    1ere épisio : Horrible, mal faite, douloureuse, perte urinaire et tout et tout. Pour situer, je suis restée assise sur une bouée pendant 1 mois et je vous fais pas un dessin sur la qualité des rapports...
    2eme episio : UNE COUTURIERE !! Plus rien ! J'étais fraiche comme un gardon et je suis même allée faire mes courses toute seule en voiture après une semaine... Et pourtant, je suis un peu chochotte sur les bords.
    Conclusion : Une épisio peut être très bien faite et si vous souffrez trop, il faut ré-ouvrir et la refaire faire ! Il existe des spécialistes, des grands couturiers, des gens responsables qui prennent cette intervention très au sérieux !!
    Biz

    RépondreSupprimer
  66. moi j'avais tellemnt peur apres tout ce que j'ai lu sur le net !!! en plus je suis super musclée à cet endroit car j'ai fait beaucoup d'équitation ...
    donc je me suis tellement bien renseignée j'ai trouvé l'engin epino en plus c'est remboursé par la sécu mais mon gynéco ne connaissait pas du tout c'est un ballon que tu gonfles au fur et à mesure avant le jour J et qui te prépare bien je peux te dire !!! :) rien eu d'ailleurs c'est tellement bein caché sur le net et pas connu que ça vaut un petit billet en lien avec le tien ! @plus rendez vous chez moi si tu veux emmener ton petit lou dans un super endroit!!!, attention ce n'est pas un giveaway !lol ya que ça en ce moment sur la blogo ! bizz

    RépondreSupprimer
  67. j'avais jamais lu cet article ben c'est chaud les commentaires ^^...
    bref moi aussi j'ai une épisio pour mon premier réalisé par un docteur (qui aurait certainement été super doué en tant que boucher)...même ces collègues étaient horrifiés en l'examinant....heureusement pour mes deux suivants cela s'est super bien passé.. je pense que cela dépend de l'équipe, de la SF....

    RépondreSupprimer
  68. Bonjour à toutes
    Je suis également une SF. (Juste petite précision les SF ne font pas 2 mais 5 années d'études..)
    J'ai bossé à l'hôpital et en libéral, et effectivement les douleurs et vécus peuvent beaucoup varier d'une femme à l'autre comme on le lit d'ailleurs très bien dans vos témoignages.
    Pour précision, c'est peut-être vrai qu'il existe des personnes qui font des épisios "systématiques" mais je pense (j'espère!!) que ca doit être rare..
    Les raisons qui peuvent pousser une SF ou un médecin à en faire une sont en gros:
    - pour éviter une déchirure importante et grave vers l'anus quand on voit que la peau est super tendue au dernier stade et qu'on a l'impression que ca risque de trop se déchirer
    - parfois pour accélérer la sortie de la tête du bébé quand on voit qu'il souffre vraiment au monito et qu'on a pas le temps d'attendre qu'il amplie progressivement le perinee en descendant petit à petit
    Après pour nous faire une épisio n'est jamais un plaisir (en temps que femme perso j'essaie de ne jamais oublier de me mettre à la place de la femme dont je s'occupe..) et en plus de facon purement logistique ca nous fait perdre du temps à suturer alors qu'une masse de papiers à remplir nous attends dans le bureau...
    Donc en fait on essaie le plus possible d'éviter, mais après on prefere dans l'ordre:
    perinée intact > déchirure naturelle simple > épisio "simple" > déchirure compliquée jusqu'à l'anus...

    Ensuite petit conseil pour l'"après" (que ce soit déchirure ou épisio): dès que vous pouvez, masser la zone sensible (au début tout doucement) avec une huile de périnée ou autre pour éviter que la cicatrice engendre des zones moins souples et tendues voire très tendues et indurées qui provoquent pas mal de douleurs par la suite notamment lors de la reprise des rapports...
    N'hésitez pas aussi à appeler une sage-femme à domicile si vous êtes à la maison et que vous galérez!! (remboursement 100% jusque J12 et 70% ensuite)
    Bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir chère Anonyme SF,
      Merci de ton intervention (je me permets de te tutoyer).
      C'est très étrange pour moi de revenir discuter de ce billet près d'un an après.
      Mon épisio a moi a été réalisée à la va vite par un médecin et pas par une sage femme. Elle a reconnu elle même plus tard que c'était un travail de sagouin réalisé afin "d'en finir". Oui malheureusement cela existe.
      Je me souviens de mon état d'esprit quand j'ai écrit ce billet. Ce qu'il faut savoir (et que je n'ai pas dis à l'époque) c'est que j'avais derrière moi 3 années de tentatives infructueuses afin d'avoir un enfant. 5 fausses couches. Et que ce bébé, cet accouchement, je l'attendais. Je voulais le vivre à 100%. Au lieu de cela on m'a charcutée et on n'a à aucun moment pris en compte mon droit à "vivre" mon accouchement.
      Sans péridurale. Episio, déchirure, forceps, recherches des morceaux de placenta à 4 reprises. Et recousue à vif! Une bête à l'abattoir eut été mieux traitée. Je me relis et je vois que finalement j'étais restée soft.
      Au delà de tout ce qu'on pourra me dire après cout. Je ne retiens qu'une chose. Vous (les équipes médicales) m'avez volé mon accouchement.

      Supprimer
  69. Je ne te contredis pas, c'est bien malheureux que l'équipe t'aie traitée comme cela.. Je suis d'accord avec toi

    RépondreSupprimer
  70. hahahahaha c'est juste trop vrai !! moi je l'ai eu jusqu'au trou de bal mon épisio !! j'ai eu mal pendant plus d'un an !!!! no sexe pb de transit même quand je passais la lavette et que je m’accroupissais je sentais cette cicatrice et à ma deuxième grossesse j'ai eu un truc bien dégeu genre la luette que t'a dans le fond de la bouche mais au vagin !! miam miam quoi !!!
    et cette chose magnifique est apparue grâce à mon épisio mal faite du coup j'ai eu droit à deux petits points qu ine m'ont pas fait souffrir du tout pour la deuz!!
    j'allais pas rester avec cette chose qui baloche entre mes fesses quand même!!!
    faut arrêter de mentir aux femmes merde quoi !!!!

    RépondreSupprimer
  71. Dites non à l'épisio!! Je ne savais pas ce que c'était jusqu'au jour j. L'episiotomie a entraîné la déchirure et me voilà avec une anatomie complètement déchiquetés! Il m'auras fallu 3 semaines pour pouvoir m'asseoir, 15 séances de kiné pour éviter les fuites.... 2 ans après je me trouve avec des cicatrices énormes qui grattent, qui gonflent et qui font mal ! Essayez vraiment d'éviter au maximum car ça peut-être une vrai souffrance physique mais aussi mental !

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...