vendredi 19 août 2011

Parentalitée Empoisonnée.

Tout le monde connaît le « harcèlement moral » et des lois existent. Il n’en est rien pour ce qui est du « harcèlement parental » vécu dans le huis clos parental. Voilà mon extrait :
- «Où peut-on être mieux qu'au sein d'une famille ? Partout ailleurs !» Vipère au poing d' Hervé Bazin.

J'ai été confrontée aujourd'hui en lisant les commentaires de mon article 8 heures en enfer aux propos très durs de 2 mamans qui me reprochaient de ne pas avoir su éduquer correctement mon fils. Selon elles c'était honteux qu'une mère ne puisse réussir à éduquer correctement son enfant de façon à ce qu'elles ne soient jamais mises en difficulté en public par l'attitude de leur enfant. Ces commentaires m'ont ramené quelques années en arrière et m'ont immédiatement fait penser à ce livre: Vipère au Poing. Dans ce roman autobiographique l'auteur nous raconte son enfance aux cotés de ses frères  et notamment de sa mère qu'il surnomme « Folcoche », abrégé de « folle » et de « cochonne », qui désire une autorité sans limite sur ses fils qui par conséquent la détestent.
Il existe des violences qui ne laissent pas de marques visibles et qui ne sont donc pas, pour l'œil et l'esprit d'un enfant, " réelles ". Mais il s'agit de réelles violences. Des violences causant des dommages émotionnels qui, comme des toxines, se répandent dans tout l'être de l'enfant. La souffrance que ces blessures entraînent  grandit avec l'enfant, s'insinuant dans la structuration de sa personnalité.

Il y a autorité et perversion. Pour moi exiger d'un bébé de 14 mois la tenue et la rigueur d'un grand enfant c'est de la perversion. Je revendique pour mon fils le droit d'être un bébé, le droit de faire des bêtises et par la même celui de royalement faire chier à la société. Il aura bien le temps plus tard de se coltiner toutes nos fichues règles de bienséance. 

Ceci est ma participation aux Vendredis Intellos de Mme Déjantée.

23 commentaires:

  1. Absolument!! Non mais sérieux tu t'es fait agresser par des connasses? De la merde!!! On ne peut pas demander à un bébé de se plier aux conventions, c'est quoi cette histoire??? Bious ma chérie xxx

    RépondreSupprimer
  2. Je suis vraiment désolée de voir que tu es obligée de te justifier. Cela dit, ça nous fait découvrir un roman, merci !

    RépondreSupprimer
  3. alors ce n'est pas du tout pour me faire de la pub mais aujourd'hui les ayathollah de l'éducation m'ont tellement fait chier que j'en ai fait un post... Vient voir au moins ça te fera rire

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en reviens pas qu'on puisse faire des commentaires pareils! Bien sûr un bébé ça se dresse comme des chiens, non mais je rêve!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je plains toutes celles qui ont critiqué l'attitude de ton enfant,ce n'est pas toujours facile d'éduquer son enfant, chaque enfant est différent et on a pas le droit de juger sans savoir
    Et moi je me marre, car les filles, ça c'est rien, attendez l'adolescence, et vous regretterez le temps du pipi caca, car lorsqu'ils doivent se plier comme tu dis aux règles de bienséance, c'est une autre paire de manche

    RépondreSupprimer
  6. Oh oh ! "Vipère au poing", une des lectures marquantes de mon adolescence !
    N'empêche à la réflexion, les limites entre autorité et perversion sont ténues et ont beaucoup varié selon les époques et les courants de pensée.
    D'où ces différences de vision encore aujourd'hui (je suis moi-même en pleine réflexion sur le sujet)

    RépondreSupprimer
  7. De la différence entre autorité et autoritarisme...
    Ceci dit, je pleins les enfants de ces commentatrices, parce que, si à 14 mois ils sont capables de tenir 8 heures dans un avion sans broncher, c'est qu'ils ont dû bien souffrir... Indéniablement, la mauvaise mère n'est pas là où elles le croient..
    Quant à Vipère au Poing, j'en ai fait des cauchemars...
    Des bises, et à ton canard aussi ;)

    RépondreSupprimer
  8. Tu as bien raison.
    Et puis il y a un âge pour tout. Autant on peut expliquer et poser des limites à un enfant de 5-6 ans, autant petit comme le tien ça n'a aucun sens.
    Je me souviens d'un steward en avion qui m'avait dit" Mais faites le taire, je sais pas, faites comme Super Nanny!" Moi je lui aurai bien refilé mon hurleur, qu'il confronte un peu ses notions télévisées à la réalité, ce jeune homme.

    RépondreSupprimer
  9. Non mais, les gens sont tarés !!! A 14 mois rester des heures sans broncher, qui a déjà vu ça ? A part sortir l'artillerie lourde ( c'est à dire la violence), je ne vois pas...

    RépondreSupprimer
  10. Et à 32 ans les enfants en question finissent dans mon état, youpi ! Y a pas à dire, j'étais trèèèèèèèèèèès sage étant gamine =)
    (non, je n'ai jamais été battue, mais y a pas que ça comme tu le dis !)

    Bref, laisse les cons ronchonner (même moi qui suis vraiment pas tolérante avec les mioches, je comprends bien qu'un tout-petit ne puisse pas rester calme aussi longtemps dans un environnement complètement inconnu). Comme tu le dis, il aura tout le temps d'apprendre à être assis sagement !
    D'ailleurs j'aimerais bien voir comment s'y prennent ces mères modèles... A coup de Nopron ? (ça existe encore ce truc là ?)

    RépondreSupprimer
  11. moi je pense que ce qui est honteux c'est de critiquer les autres mamans car chaque famille est différente et on ne peut donc pas juger...
    :-)
    bisous ^^

    http://www.lesbabillagesdebabinette.com/

    RépondreSupprimer
  12. Vipère au poing... J'avais lu ce livre dans ma jeunesse, il m'avait marquée! Je ne me souvenais plus du titre, mais alors le "folcoche", ça, ça m'était resté!!

    RépondreSupprimer
  13. Merci de ta contribution!!!
    Je n'ai jamais lu le livre mais j'ai encore des frissons en pensant au film avec Alice Sapritch!!!
    Je trouve navrants les commentaires que l'on t'a fait... et je ne peux qu'espérer que toutes les réflexions que nous menons actuellement sur les Vendredis Intellos sur la question de la communication non-violente entre parents et enfants permettront peut être un jour à ces personnes là de se remettre en question...
    Très bon week end à toi et à lundi pour le débriefing!!!

    RépondreSupprimer
  14. Tutafé d'accord, j'ai vu ces commentaires et je me suis dis "c'est pas vrai!!!" et je savais que tu allais répondre à ca et j'attendais de voir :-))))

    Voyager avec un enfant, ce n'est pas chose facile et de dire qu'on ne sait pas éduquer son enfant, alors qu'il se comporte comme un enfant, c'est scandaleux!

    J'aime beaucoup ta réponse tazinette :-) et j'y adhère entièrement!

    RépondreSupprimer
  15. Je crois que c'est l'effet une qui m'a attiré les foudres de ces 2 personnes. Vous avez déjà eu ça avec vos articles?
    Ma bambyche c'était clair que j'allais pas laisser passer. Non seulement pour moi mais pour toutes les mamans qui se sont reconnues dans mon calvaire et qui subissent aussi ce genre de jugement. Ton enfant crie t'es une mauvaise mère...

    RépondreSupprimer
  16. Malheureusement, il y a toujours quelqu'un pour venir juger et pour nous envoyer durement sa vision des choses à la face. Évidemment que ton petit bout ne peut pas se comporter comme un animal dressé pendant tout un vol, et heureusement d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  17. Je suis scotchée que tu aies pu avoir de tels commentaires. En effet, je crois qu'il est essentiel de distinguer dressage (où l'on se fait obéir par la crainte et effectivement, un enfant de 14 mois pourrait alors ne plus oser faire un seul geste au point de paraître extrêmement "sage") et éducation (où un enfant de 14 mois laisse encore libre cours à sa découverte de son environnement et à ses pulsions, qu'il n'est pas du tout en mesure de réfréner, parce que son cerveau n'est pas encore structuré pour ça - lire "J'ai tout essayé" de Filliozat !!!).
    Bises à toi ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Pour ma part, j'ai lu avec attention le post "8h en enfer", ainsi que ses commentaires. La paresse (et la fatigue, moi aussi, j'ai des enfants en bas âge...) m'ont empêché d'écrire un post, qui aurait été dans le sens de ceux qui n'ont pas été apprécié... Oui, tu as raison, on ne peut pas demander à un enfant de se tenir tranquille dans un espace aussi confiné pendant 8h, la plupart des gens, y compris des "nullis" (quel est ce terme ? Nullipare, c'est ça ?? Je suis moi-même sage-femme, et jamais je n'avais entendu cet odieux terme auparavant...), le comprennent bien. En revanche, ils ont AUSSI le droit de ne pas apprécier. J'ai l'impression que tu espères de ton enfant qu'il soit une sorte de "passe-droit" pour, je cite "être placé à une place prioritaire", avoir le droit de faire du bruit et du bazar (pour rester polie...) sans entrave, ni sans manifester le moindre mouvement d'humeur. Mais il faut comprendre que les gens n'ont pas à supporter nos enfants, enfin ! Et crois-moi, je sais de quoi je parle, j'ai voyagé hier avec la miss de 22 mois et le jeune de 7 mois, qui n'ont pas fermé l'oeil du trajet, et j'ai supporté en m'excusant les regards désapprobateurs de mes collègues de voyage, comme toute personne ayant un minimum d'éducation, non ??
    En d'autres termes, "tu t'es cru où ???????"

    RépondreSupprimer
  19. Je me suis crue dans un pays civilisé ou les gens sont au courant qu'un enfant (de 14 mois) à besoin de bouger, chahute parfois et surtout déteste rester coincé entre les jambes de sa mère dans un espace réduit pendant 8 heures. Je ne demandais pas une place prioritaire mais bien la place pour laquelle j'avais cru payer mais de laquelle on m'avait délogée sans m'avertir, pour y placer un couple avec un bébé plus jeune (ce que je comprends tout à fait). Pour répondre à ta question Nulli est un terme couramment utilisé pour désigner les personnes sans enfants, il n'est pas du tout péjoratif nulli = nul enfant et non pas Nul comme tu sembles le penser. Et puisqu'il faut que je justifie de ma bonne éducation, je te rassure j'ai passé les 8 heures à m'excuser, en vain pour les frasques de mon fils, sans dormir, ni manger puisque l'espace réduit ne me le permettait pas... Mais bon l'objet de mon article n'était pas de m’apitoyer sur mon sort (ni de faire pleurer dans les chaumières) mais juste de partager un moment qui s'il fut pénible pour le couple d'à coté fut extrêmement désagréable pour moi.
    Mais bon certains préfèrent penser ce qu'ils veulent et ne lisent même pas mes commentaires...

    RépondreSupprimer
  20. @Anonyme : je crois que le ton de l'article "8 heures en enfer" a été mal compris. Le but était de faire rire en racontant les mésaventures de La Mère Cane avec son bambin, d'où le parti pris de ne relater que les "frasques" du petit, et non pas les échanges entre la Mère Cane et ses voisins de fauteuils. Car on suppose bien qu'elle a dû s'excuser, que pouvait-elle faire d'autre ?
    Sinon, je comprends qu'en ce qui concerne ton propre voyage, tu te sois sentie mal et que tu te sois excusée, c'est normal. Par contre, quant à cautionner les regards "accusateurs" des gens, je dirais oui et non. C'est très désagréable un enfant qui pleure ou crie mais les gens ont aussi un effort à faire de leur côté en acceptant que c'est un enfant, quoi qu'on fasse pour le calmer ou l'occuper, il est imprévisible et n'a que les pleurs pour exprimer son mal-être. Donc chacun doit y mettre du sien : les parents de l'enfant qui voyage et les voyageurs qui les "supportent".

    RépondreSupprimer
  21. Merci Maman Sioux de venir à mon secours, je crois en effet que mon billet à été vraiment mal interprété... Le pire c'est que j'ai beau tenter d'expliquer les choses, les gens s'acharnent à ne rien comprendre. Une chose est sure mon canard n'était pas le pire bébé à bord...

    RépondreSupprimer
  22. Je trouve que les gens ne savent plus vivre en société. Mais qu'est-ce que ça veut dire "on n'a pas à tolérer vos enfants". Mais bien sûr que si!!! C'est la base même du vivre ensemble enfin! Quand on sort de chez soi, on doit se confronter à toutes sortes de personnes et on doit l'accepter, si on n'aime pas les gens et les enfants en particulier, on reste chez soi! Non mais! Bon courage à toi.

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Thor Ragnarok VS Justice League , la critique

Vous qui n'aimez pas l'univers des supers héros et qui êtes complètement hermétiques aux tridents, marteaux et autres voyages inter...