jeudi 25 août 2011

Gagatomisation!



Quand j'étais jeune je m'extasiais déjà sur toutes les choses que mon corps était capable de produire. -Purée Chachou (ma sœur) t'as vu le méga point noir que je viens de déloger de mon front? Oui j'avoue fort peu ragoutant mais avouez le vous aussi vous avez un jour admiré la méga crotte de nez que vous aviez enfin réussi a...okay...
Et puis un jour je suis (enfin) tombée enceinte, et j'ai vu mon ventre grossir, grossir, grossir...mois après mois. J'ai vu mon corps changer, fabriquer un être humain. Je l'ai senti frémir, puis bouger et enfin un jour j'ai accouché. J'avais produit un bébé, un vrai, qui bouge, qui mange, qui ouvre les yeux, qui a des cheveux à coiffer, des joues à embrasser. Un bébé tout chaud, tout doux que j'observais sous toutes les coutures. Je le sentais, le respirais à plein nez ébahie de tant de perfection. Moi j'avais produit cet être parfait, si beau, si parfait (oups déjà dit).
Vous l'avez compris c'était le début de la gagatomisation. La maladie des nouveaux parents. Tu la choppes, c'est incurable, t'y peux rien, t'es foutue.
Dès lors tu passeras tes jours et tes nuits à:
-T'émerveiller devant un baillement.
-Caresser à la moindre occasion le velours de cette peau de bébé (un régal).
-Habiller, puis déshabiller, puis rhabiller de vêtements nouveaux ta petite merveille.
-Faire des photos. Tu veux immortaliser la moindre nouvelle mimique, le moindre battement de cils.
-Filmer le premier les areuh, les ding-ding, les premiers pas, la première danse, les calins, les bisous, tout...
-Et puis tu feras des montages, que tu te mettras à poster, montrer partout et à tout le monde. Obligé, tout le monde veut voir ton chef d’œuvre!

Tes priorités vont changer :
 Passer ta pause déjeuner à fureter chez Apa **e pour lui trouver le dernier jouets d'éveil recommandé par mamounette mag et braver une tempête de neige pour aller lui prendre un tapis d'éveil te paraitra tout à fait normal. De même que rentrer avec trois sacs DP*M, Vert B***** et compagnie alors que tu étais sortie t'acheter une tenue pour le mariage de la cousine Julie...
Tu oublieras de manger pour jouer à coucou. Tu couperas toutes les sonneries de la maison (pour ne pas troubler le sommeil de ta merveille) : téléphone fixe et portables, porte d'entrée, interphone, four, frigo, micro onde, réveils euh non ceux là tu as du les remettre, chéri chéri en avait marre d'arriver en retard)...

Et regarde toi! T'es devenue experte en purées et compotes.  Tu n'as même plus de sac à main mais juste un sac à langer. Tu connais toutes les marques de poussette (même les éditions limitées) et tu baves sur la nouvelle collection ...de couches lavables...
A l'apogée de la maladie, tu sauras que t'es complétement, absolument atteinte quand tu finiras par créer ton blog. Tu deviendras maman-blogueuse pour que le monde entier sache à quel point t'es heureuse et que ton trésor est Unique!

La gagatomisation n'a aucune limite. Pire, tu en redemandes...

13 commentaires:

  1. Enorme !!!!!
    Avoue quand même qu'un bébé c'est plus ragoutant qu'un point noir ou une crotte de nez !

    RépondreSupprimer
  2. La gagatomisation j'adore, j'adhère! ^^
    Puis bon faut avouer que c'est dur de ne pas l'être ou le devenir devant la frimousse de nos loulous ;-)
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  3. J'crois que j'en suis atteinte aussi...C'est grave docteur? ^_^

    RépondreSupprimer
  4. Mince, je suis atteinte...

    RépondreSupprimer
  5. C'est drôle, depuis qu'elle est née j'ai toujours aimé ma fille plus que tout et aujourd'hui ado je me rends compte que c'est dingue parce que je l'aime de plus en plus (comme si l'amour pouvait grandir en même temps qu'elle tu vois?). Et pourtant, j'ai jamais été gaga .... attendrie, bienveillante mais toujours super lucide et du coup quand je te lis je me dis que ce que tu décris doit être génial et que je suis peut-être passée à côté de quelque chose ....

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi je suis atteinte, et même gravement atteinte lol
    Bravo pour ton article ! Bises

    RépondreSupprimer
  7. Gagaquoi ????

    Bon ok j'avoue .... j'ai le syndrome !!

    RépondreSupprimer
  8. hummm moi aussi je suis atteinte...
    ^^
    :-)

    RépondreSupprimer
  9. on arrive même à s'extasier sur un caca dans le pot, c'est dire :D

    RépondreSupprimer
  10. Merci des exemples! Le caca dans le pot MDR
    @bernadette:c'est vrai que nous ne sommes pas touchées de la même manière, tu as surement d'autres façons d'être en amour avec ton enfant! Tu ne t'en rends peut être pas compte ;)

    RépondreSupprimer
  11. je me reconnais là dedans. C'est grave docteur?

    RépondreSupprimer

Une bouteille à la mare?

Cars 3 mon avis ma critique

On dit souvent que le troisième c'est le plus nul... Je le pensais aussi... Très souvent déçue des suites à rallonge. J'ai donc rép...